ZoneFoot – We cover Amateur, Pro and Women Football
Accueil » Articles » LFPC : Conclave autour du budget de la saison
Non classé

LFPC : Conclave autour du budget de la saison

Une rencontre de plus ce jeudi pour le directoire de la ligue de football professionnel à l’hôtel Jouvence de Yaoundé.

En effet, pour valider les différents budgets de la saison en cours, la LFPC est en assemblée générale ordinaire non loin de ses bureaux.

Les membres de l’AG, doivent non seulement plancher sur l’épineuse question des financements, mais aussi celui du démarrage et la validation du calendrier de la MTN ELITE TWO.

Le championnat  professionnel de D2, dont l’ouverture avait été annoncée pour ce week-end a été reporté sine die. Les raisons sont sans doute à trouver dans le scandale causé sur la programmation de la dernière journée de la saison dernière.

Le prologue est l’affaire des matchs de l’ultime journée où les clubs Fovu-PWD-DAC a créé des tumultes…Au point où une coalition des clubs des régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest avaient porté leur revendication sur la place publique.

Adressés une correspondance au Premier Ministère, à la ligue ainsi qu’à la Fecafoot. Tout en menaçant de boycotter le championnat, si d’aventure PWD de Bamenda était contraint à descendre dans les méandres de la division régionale.

 L’épilogue sera connu cet après-midi. Car il faudra pour la LFPC confirmé si oui ou non, seuls 15 au lieu de 18 clubs évolueront cette saison en Elite Two.  Cela se justifie aussi par l’arrêt précoce des championnats régionaux par la normalisation qui siège à al Fecafoot.

Me Happi et son comité, ayant pris la décision de mettre un terme à ces championnats, la conséquence immédiate a été que les inter-poules ne se sont plus tenues. Le mécanisme qui permet la montée des clubs régionaux en D2 et la descente des équipes de D1 en D2 était elle aussi grippée suite à cet arrêté du CN.

Du reste, en priorité, à l’hôtel Jouvence, Pierre Semengue et ses pairs vont jauger leurs poches. Ils devront voir si la profondeur de celles-ci peut combler le gap : entre le budget prévisionnel de près de 3 milliards de CFA recherché par la LFPC, et les subventions réelles virées dans les comptes de de l’institution qui gère depuis près de 6ans, le football « professionnel » au pays de Samuel Eto’o.

Views All Time
Views All Time
111
Views Today
Views Today
2
To report this post you need to login first.

Articles associés

Laisser un commentaire

We aim to cover football at all levels and worldwide, from simple amateur tournaments, school/university championships, youth, women football to elite/professional football.