Nous suivre sur

Ligue Pro 2

Elite Two (16ej) : Racing crie haro sur l’arbitrage !

Elite Two (16ej) : Racing crie haro sur l’arbitrage !

En dépit nul 0-0 imposé à As Etoa-Meki à domicile mardi à Yaoundé, le Tout Puissant de l’Ouest en veut aux hommes en noir, sur un pénalty…refusé.

Après la défaite subie à l’aller 0-2 dans son fief, Racing de Bafoussam comptait prendre sa revanche ce mardi face à AS Etoa Meki, à l’occasion de la 16e journée de Mtn Elite Two. Mais pour cette reprise, «l’Armée cinglée» a du se contenter du point du nul 0-0, même si elle s’est créée le plus grand nombre d’occasions dans cette rencontre. Le TPO n’en serait pas à s’arracher les cheveux à la fin du match, si la pléiade de centres en retrait de son capitaine, Engelbert Abena, en direction de Simon Nwal, avaient été convertis par ce dernier.

Les joueurs de Biba Ndje auraient même pu payer le prix de ce manque d’efficacité, si le central de ce match, Amadou Alouki, n’avait pas signalé une position irrégulière sur le but de François Oyono, dans le dernier quart d’heure de jeu. Le banc du Racing a ressenti comme un soulagement après l’annulation de ce but, mais n’a pas digéré que l’arbitre ignore une faute dans la surface de l’équipe locale sur Pierre Willy Sombou d’abord, ensuite sur Yannick Tagne dans le money-time.

«Quand je regarde ce que font les arbitres dans le championnat, je suis sans mots. Ils sont devenus des dieux qui décident du sort des clubs. Quand il faut gagner, ce sont les arbitres qui décident, quand il faut perdre, c’est encore eux. On ne peut pas avoir un pénalty aussi flagrant à la dernière minute, et l’arbitre refuse de siffler. C’est honteux pour le football camerounais», vitupère l’entraineur du Racing Biba Ndje.

Malgré le nul, le TPO continue de croire à une victoire, cette fois-là sur tapis vert, après des réserves de qualifications formulées par le club sur le joueur d’Etoa Meki, Marcel Eric Ehunge. Ce dernier, serait, selon les dirigeants du Racing, un joueur d’Oxygène de Mfou (Ligue régionale), qui ne disposerait pas de licence dans les rangs d’Etoa-Meki. Toute chose que récuse naturellement l’entraineur d’Etoa Meki, Henri Paulin Afanda, qui rassure que son joueur est bel et bien titulaire d’une licence sous ses nouvelles couleurs.

Views All Time
Views All Time
80
Views Today
Views Today
1
To report this post you need to login first.
Click to comment

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Notify of

Notre page Facebook

Plus d'articles dans: Ligue Pro 2