Nous suivre sur

Coupe du Monde 2018

Interview : Astride Virlouvet « Il ne faut pas griller les étapes »

Interview : Astride Virlouvet « Il ne faut pas griller les étapes »

Peu connue ou méconnue au Cameroun, le berceau de ses ancêtres, Astrid Virlouvet a pourtant été appelée en sélection nationale avec les Lionnes, pour les qualifications aux JO par Karl Enow Ngachu. Son séjour dans la tanière sera écourté suite à quelques soucis administratifs (et bocage du club). Après, on avait quelque peu perdue sa trace…Entre blessure et retour sur les stades en deuxième division française, la Natif de Douala (24ans) attaquante polyvalente aura marqué les esprits cette saison dans son club La Roche sur Yon inscrivant plusieurs buts et des passes importants pour permettre aux siens de se positionner 3è à la fin du championnat.

C’était quoi tes objectifs en début de saison?

Mes objectifs en début de saison, c’était d’avoir un maximum de temps de jeu, c’est important et en tant qu’attaquante c’était de marquer et faire des passes !

Étais-tu bien entourée et dans des conditions idoines pour atteindre tes objectifs?

Oui très bien entourée, je n’ai pas à me plaindre de ce coté

A l’issue de la saison penses-tu avoir appris des erreurs du passé cette saison ou tu es encore dans le renforcement de ton potentiel?

On apprend toujours chaque année…c’était un nouveau club donc nouveau style de jeu… il faut s’adapter ce qui n’est pas toujours facile.

Une personne en particulier t’aura marqué au sein du club cette saison, ou tu as pris le taureau par les cornes, toute seule?

Pas une personne en particulier… mais tout le club, car chaque personne présente au club te marque du Président au bénévole.

Tu comptes y rester ou ça bouge côté Mercato?

Je suis toujours dans mon club…

Quel moment de ta saison en club t’aura le plus marqué cette année?

Toute la saison elle fut longue pleine de rebondissements parfois des moments difficiles mais ça forge…

Pourquoi as-tu tout d’un coup disparu des tablettes de la sélection nationale du Cameroun?

 J’attendais cette question… j’ai subi une opération du genou qui m’a écartée des terrains pendant pratiquement un 1 an. Il faut d’abord jouer reprendre du temps de jeu, du plaisir… Il ne faut pas griller les étapes. Puis après j’ai échangé avec le nouveaux coach et le dernier rassemblement je n’y étais pas pour certaines raisons qui sont entièrement de ma faute sur lesquelles, je ne m’étalerai pas. Cela reste entre lui et moi c’est rien de grave et on verra pour la suite.

Mais tu confirmes que tu seras là lors des prochains regroupements en vue de préparer la CAN Féminine qui a lieu au Ghana en novembre prochain?

Je ne peux rien confirmer, le coach fera ses choix il sait que je suis disponible.

Quel rapport entretiens-tu avec la colonie de joueuses camerounaises qui essaime les championnats français et autres en Europe?

On échange de temps en temps avec quelques une ici et même là-bas au pays, je trouve que c’est très important de garder contact.

Tu les passe où et comment tes vacances, à quand la reprise?

 Là je suis rentrée chez moi à Paris voir ma famille. Ensuite je vais voyager un peu. Je vais reprendre seule en mi-juillet. Puis avec l’équipe en début du mois d’août.

Le Cameroun est loin de tes projets coté vacances?

Non pas pour l’instant, j’y étais en décembre 2016 !

Views All Time
Views All Time
89
Views Today
Views Today
3
To report this post you need to login first.
Click to comment

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Notify of

Notre page Facebook

Plus d'articles dans: Coupe du Monde 2018