Nous suivre sur

Autres

GAROUA : Les chantiers de Prime POTOMAC secoués par une grève.

GAROUA : Les chantiers de Prime POTOMAC secoués par une grève.

500 employés de l’entreprise américaine en charge de la construction de 4 stades d’entrainements à Garoua observent une grève depuis deux jours, réclamant le paiement de 06 mois d’arriérés de salaires.

« Ma femme a été obligée de quitter sa maison de Douala à cause des arriérés de paiement du loyer. Je suis traité de menteur par toute ma famille à cause des multiples promesses qu’on ne fait que nous faire ici sur le chantier. Je travaille depuis 5 mois mais je n’ai pas de salaire. Vous trouvez celà normal ? » Cet employé de Prime Potomac rencontré ce matin au site du chantier du stade du Cenajes de Garoua, est au bord de la crise des nerfs. Après 5 mois de travail assidu, il réclame tout naturellement le paiement de son salaire.

Comme lui, la plupart, sinon quasiment tous les employés des différents sites de Prime Potomac observent ce mot d’ordre de grève. « Trop c’est trop ! Je n’arrive même plus à rationner chez moi. Ma femme est enceinte et vient de passer presque 5 jours sans manger » fulmine Jacques, un des techniciens de l’entreprise. Il faut dire que si la grève en cours qui paralyse la quasi-totalité des sites de Prime Potomac couve depuis des mois, c’est ce 02 Juillet que les évènements se sont accélérés.

D’abord lancée sur un seul site, le mouvement s’est étendu sur l’ensemble des sites de l’entreprise. Les employés, bien décidés à se faire entendre, ont d’ailleurs organisé une marche de protestation jusque dans les services du Gouverneur de la Région, après la tentative de médiation infructueuse du Délégué Régional du Travail et de la sécurité Sociale du Nord. Jean ABATE EDI’I qui a remis une enveloppe de 250.000 Francs CFA aux 500 grévistes pour « Soulager leur peine pour ce jour », a promis tout mettre en œuvre pour permettre aux employés de Prime Potomac de rentrer dans leurs droits.

Du côté de Prime Potomac, pour l’instant ; c’est silence de cathédrale. Les représentants de l’entreprise de Ben MODO ne souhaitent pas s’exprimer au sujet de cette crise.

Views All Time
Views All Time
192
Views Today
Views Today
2
To report this post you need to login first.
Click to comment

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Notify of

Notre page Facebook

Plus d'articles dans: Autres