ZoneFoot – We cover Amateur, Pro and Women Football
Les selections nationales

Comores-Cameroun : Aboubakar, Ntep, Onguené…, ces forfaits qui ont tout chamboulé

Ils figuraient parmi les priorités de Clarence Seedorf pour ce match, mais leur indisponibilité pour diverses raisons a sans doute déjoué les plans du technicien hollandais.

Les Lions indomptables du Cameroun n’ont ramené qu’un point de Mitsamiouli, où ils affrontaient samedi les Comores (1-1), pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2019. Même si elle paraissait une rencontre sans enjeu pour le Cameroun, déjà qualifié en tant que pays organisateur de la compétition, elle n’était pas moins un premier test pour Clarence Seedorf, arrivé sur le banc de touche des Lions il y a bientôt un mois.

Pour ce galop d’essai, le Néerlandais a aligné un onze de départ, avec des joueurs qui n’étaient pas forcément des privilégiés dans ses petits papiers à l’entame du stage le 3 septembre dernier au Kenya. Il y a eu tout d’abord les désistements de Félix Eboa Eboa et d’Adrien Tameze, avant même le début du regroupement, qui ont réduit pour le premier les options de l’entraineur en défense centrale, et pour le deuxième dans l’entrejeu, puisque le Niçois n’a pas été remplacé.

En sus, la procédure de changement effectif de nationalité pour Paul-Georges Ntep et Jérôme Onguené, a pris plus de temps que prévu à la Fifa, et a davantage contribué à dégarnir le groupe de Seedorf. D’ailleurs, ces deux Franco-camerounais ne figuraient pas sur la liste des 18 joueurs camerounais pour ce match car, depuis l’introduction de leurs dossiers à la Fifa, ils ne peuvent jouer, ni pour le Cameroun, ni pour la France, tant que la Commission du Statut du joueur n’a pas encore tranché.

Aboubakar ménagé

Il en est de même pour Vincent Aboubakar, qui a été ménagé par le staff technique, à en croire l’un de ses membres sous le couvert de l’anonymat : «il avait une petite blessure depuis son arrivé en stage et le coach n’a pas voulu prendre de risque avec lui parce que le match se jouait sur du synthétique», susurre-t-il.

Pourtant, Aboubakar est, avec Moumi Ngamaleu, les meilleurs attaquants camerounais de l’Europe en ce début de saison, avec 3 buts chacun en club. Cette cascade de défections n’ont sans pas été sans conséquences sur les calculs tactiques de Seedorf, qui à l’arrivée, a dû se contenter de quelques profils médiocres, à l’image de Yaya Banana et Gaëtan Bong en défense, de Georges Mandjeck au milieu de terrain, et de Salli Edgar en attaque.

La prochaine rencontre face au Malawi en octobre prochain à Yaoundé, sera un véritable baromètre d’évaluation des qualités de ces Lions version Seedorf d’une part, et d’appréciation de la philosophie de jeu implémentée par le Néerlandais d’autre part.

Views All Time
Views All Time
137
Views Today
Views Today
1
To report this post you need to login first.

Articles associés

Laisser un commentaire

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.