Nous suivre sur

CAF (à la une)

LE PRESIDENT DE LA CAF AHMAD AHMAD AU CAMEROUN POUR LA 1ère FOIS

LE PRESIDENT DE LA CAF AHMAD AHMAD AU CAMEROUN POUR LA 1ère FOIS

Pour la première fois depuis sa prise de fonction en tant que président de la confédération africaine de football en remplacement du camerounais Issa Ayatou depuis le 16 mai 2017 à Addis Abéba au siège de l’Union Africaine, M. Ahmad Ahmad à foulé le sol camerounais en matinée d’hier 2 octobre 2018 par l’aéroport international de Nsimalen. C’est à bord d’un jet privé qu’il est arrivé au pays de Roger Milla, en compagnie du 2ème vice président de la CAF M. Constans Omaric Seleni, le président du comité de normalisation de la FECAFOOT Me. Dieudonné Happi et du triple ballon d’or africain Samuel Eto’o Fils. Le comité d’accueil était constitué du ministre des sports et de l’éducation physique M. Pierre Ismaël Bidoum Mkpatt et quelques anciens lions indomptables du Cameroun.

 Cette visite du président de la CAF intervient alors que c’est une panique générale au Cameroun, il y a quelques jours, au terme de l’assemblée générale de la CAF tenue au Caire en Egypte, M. Ahmad faisait savoir que le Cameroun accusait un retard considérable dans la construction des infrastructures qui devront abriter la CAN 2019, et qu’une mission conjointe CAF- FIFA se rendra au Cameroun en octobre courant et que le comité exécutif de la CAF allait se prononcer définitivement en novembre pourtant les chantiers doivent être livrés en décembre prochain, toutes choses qui font croire que la décision de retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun est déjà prise et ne reste plus qu’à être rendu publique.

Rien n’a filtré officiellement sur les raisons et l’agenda de la visite éclaire du président de la CAF au Cameroun. De certaines indiscrétions, le président de la république SE. Paul Biya aurait invité le président de la CAF parce qu’il est désabusé par des collaborateurs qui masquent la réalité des faits. L’espace temps d’une heure d’entrevue entre les deux personnalités c’est passé à hui clos, au palis de l’unité selon les services de communication de la présidence de la république, ils auraient échangé sur l’organisation de la CAN 2019 et le développement du football en Afrique.

Le président de la république à t’il prit en mains le dossier CAN 2019? L’intérêt général des fans du football camerounais serait donc protégé dans ce cas, car les conflits inter clans, le népotisme et le gangstérisme plombent les avancées, car il est très incompréhensible qu’une organisation obtenue depuis 2014 surprenne tout le monde en 2018, et nous sommes habitués aux empressements de dernières minutes question de gonfler les budgets pour se servir au lieu de servir la nation.        

Raphaël Happi  

Views All Time
Views All Time
105
Views Today
Views Today
1
To report this post you need to login first.
Click to comment

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Notify of

Notre page Facebook

Plus d'articles dans: CAF (à la une)