Nous suivre sur

CAN

CAN Féminine Ghana 2018, les lionnes vont-elles briser le signe Indien ?

CAN Féminine Ghana 2018, les lionnes vont-elles briser le signe Indien ?

Du 17 novembre au 1er décembre, les 8 meilleures sélections de football Africain vont se retrouver au Ghana pour la 11e édition de la coupe d’Afrique des Nations à elles dédiées. A l’exception de la Guinée Equatoriale par ailleurs deux fois championnes d’Afrique chez elle, le reste sera là, parmi les grands pays le Nigéria maître en Afrique plusieurs fois champions dont le dernier trophée remporté en 2016 à Yaoundé au Cameroun, le Cameroun parti cette fois pour briser le signe Indien, remporter enfin sa première CAN féminine après 4 finales perdues.

 

 

Les groupes

Groupe A : Ghana, Algérie, Mali, Cameroun. 
Groupe B : Nigeria, Afrique du Sud, Zambie, Kenya.

Cette édition a deux grands enjeux. D’abord les trois qualifiés du continent Africain pour la phase finale de la coupe du monde en 2019 en France. Seuls les deux finalistes et le vainqueur du match de classement auront donc ce privilège cette année, loin des éliminatoires comme ce fut par le passé. Ensuite l’autre enjeu est de voir si enfin en dehors du Nigéria et de la Guinée absente, un autre pays Africain va brandir cette coupe qui a presque élue domicile au Nigéria.                                                                                           Les lionnes indomptables « new look » finalistes malheureuses chez elles en 2016  partent donc dans cette compétition avec un esprit revanchard, rendre la pièce de la monnaie aux Nigérianes, au cas où elles se retrouvent dans la phase éliminatoire. En stage depuis plusieurs jours au centre de l’Excellence de la CAF de Mbankomo à Yaoundé au Cameroun, le sélectionneur Ndoko peaufine et poli le système de jeu des filles, avant leur départ d’ici quelques jours en Afrique de l’ouest pour leur dernier stage d’acclimatation en Cote d’Ivoire. Cette partie sera ponctuée par deux  matches amicaux internationaux, parmi les adversaires, deux sélections qui prendront aussi part à la CAN. En rappel, cette avant dernière au pays est axée sur l’animation du jeu offensif et défensif, les notions de patriotisme et de respect de couleurs nationales .Constitué en majorité des joueuses pro, le gros sera composé et complété au dernier stage, quelques joueuses du terroir à l’instar de la gardienne Annette Ngo Ndom l’une des doyennes de l’équipe seront aussi de l’expédition Ghanéenne. Après quatre échecs en finale avec le prédécesseur  entraineur, la cuvée du nouveau coach va-t-elle réussir là ou les autres ont échoué ?

Avec K.Jaspers

Views All Time
Views All Time
56
Views Today
Views Today
1
To report this post you need to login first.
Click to comment

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Notify of

Notre page Facebook

Plus d'articles dans: CAN