ZoneFoot
Accueil » Articles » CAN 2019: L’Egypte et le défi de l’organisation à 24 Nations

CAN 2019: L’Egypte et le défi de l’organisation à 24 Nations

L’annonce de l’attribution de la CAN 2019 à l’Egypte a été faite par le président de la CAF, Ahmad Ahmad, à l’issue d’une réunion du comité exécutif qualifiée de « cruciale » par la Confédération africaine de football ce mardi à Dakar. Initialement programmée mercredi, cette séance de travail a été avancée à mardi matin.

L’Eygpte est donc officiellement désigné pour prendre le relais du Cameroun, défaillant sur le plan des infrastrutures. Et à qui, le comité exécutif de la CAF par la voie d’Ahmad a réattribué l’organisation de l’édition 2021, qui revenait normalement à la Cote d’ivoire.

Le pays des Pharaons, vice-champions d’Afrique derrière…Les Lions Indomptables du Cameroun lors de la CAN 2017 au Gabon a été préféré à l’Afrique du Sud, donc la fédération et le gouvernement n’avaient pas caché ces dernières 48h, que les budgets pour l’organisation d’une telle messe continentale de football n’avaient pas été prévus. Ca été le cas du Maroc aussi.

Toutefois, la Nation arc-en-ciel était toujours officiellement dans la course. L’Egypte par l’entremise de son ministre des sports avait annoncé au lendemain du retrait de la CAN au Cameroun le 30 novembre 2018, que son pays se tenait toujours prêt pour organiser ce type de grands évènements.

C’est dire donc, que les égyptiens sont capables à moins de 6 mois de tenir le pari de l’organisation de la première CAN à 24 Nations sur leur territoire. Les différentes villes devant abriter la compétition en juin prochain seront dévoilées incessamment.

Toujours est-il, que le pays est doté d’infrastructures modernes, et jouit d’un bon capitale sympathie sur le plan touristique malgré l’insécurité dans le Sinaï, et parfois dans d’autres villes.

Sur le plan des infrastructures aéroportuaires (avec deux grands aéroports), hôtelières ou même sur le plan du réseau des transports, l’Egypte est l’un des pays les plus avancés du Continent. Il a d’ailleurs plusieurs fois organisé la CAN dont la dernière en 2006.

« La violence sporadique dans les stades reste un point d’interrogation majeur. Et l’organisation de la CAN pour la première fois depuis la chute en 2011 du régime d’Hosni Moubarak représenterait un défi pour les forces de sécurité, aux abois depuis l’arrivée au pouvoir en 2014 d’Abdel Fattah al-Sissi, » pensent nos confrères de La Croix.

Du reste, l’autre défi pour l’Egypte sera de ramener le public dans les stades et les conditions climatiques qui pourraient être rudes pour les footballeurs avec les fortes chaleurs de l’été égyptien…

Rendez-vous du 15 juin au 13 juillet 2019 dans le pays du Pharaon Mohamed Salah, qui peut donner une seconde joie à l’Egypte ce mardi toujours, en se succédant à lui-même au titre de meilleur joueur (ballon d’or) africain de l’année.

Views All Time
Views All Time
166
Views Today
Views Today
2

Articles associés

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.