Nous suivre sur

A La Une

CAN, LA POLITIQUE DE GLISSEMENT DE DATE

CAN, LA POLITIQUE DE GLISSEMENT DE DATE

C’est officiel depuis mardi 8 janvier 2019, c’est l’Egypte qui abritera la coupe d’Afrique des nations 2019, un choix de la confédération africaine  de football qui vient mettre fin au suspense qui régnait encore sur l’identité du pays remplaçant le Cameroun à cette grande fête du football continental, un retrait de la CAN au Cameroun qui crée donc un glissement de date tel que appelé par le président de la république du Cameroun SE Paul Biya.

En attribuant l’organisation de la CAN 2019 à l’Egypte, et sur la base des propos du président  de la confédération africaine de football M. Ahmad Ahmad, l’on est mieux édifié sur sa vision autour de cet événement. Ce qui justifie le glissement de date accordé aux pays déjà détenteur du droit d’organisation. Pour l’occasion, deux des trois nations sont déjà favorable à la politique du président Ahmad Ahmad : Le Cameroun  par son président de la république a accepté l’organisation de la CAN 2021, la Guinée Conakry, par la voix de son président Alpha Condé n’a émit aucune réserve à passé de 2023 à 2025. Reste attendu la position officiel du président de la république de Côte d’Ivoire M. Alassane Drama Ouattara  donc la fédération de football que dirige M. Sidi Diallo a déjà saisi le tribunal arbitral de sport, le TAS sur le sujet.  Pour eux, il n’est pas question de passer de 2021 à 2023 Même si ses responsables pensent relever le défit.

A regarder au clair, le paysage est bien sombre pour la Côte d’Ivoire pour la possibilité d’être prêt en terme d’infrastructures d’ici 2021. Depuis septembre 2011, les choses n’ont pas véritablement évoluées dans la mise en place des infrastructures sportives sur le terrain de façon très pratique et efficace, la Côte d’Ivoire est encore en phase d’achèvement du seul stade offert par la Chine. Pour les autres stades notamment Bouaké, San Pedro et Yamoussoukro, et même le FELICIA (stade Félix Houphouët Bouany, on est encore au stade des maquettes, les appels d’offre ont été lancé et on attend toujours les soumissionnaires.  

Si pour la Côte D’Ivoire elle organisera sa CAN de 2021, pour la CAF, l’Egypte organise 2019 en lieu et place du Cameroun, et par effet de glissement de date, le Cameroun glisse en 2021 en lieu et place de la Côte d’Ivoire, la Côte d’Ivoire glisse en 2013 en lieu et place de la Guinée Conakry, et la Guinée Conakry glisse en 2025.  

Happi Raphaël

Views All Time
Views All Time
132
Views Today
Views Today
1
To report this post you need to login first.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre page Facebook

Plus d'articles dans: A La Une