Nous suivre sur

A La Une

Fecafoot : Seidou Mbombo Njoya va licencier 24 employés

Fecafoot : Seidou Mbombo Njoya va licencier 24 employés

Le président de la Fédération camerounaise de football juge pléthoriques les effectifs à l’instance du football camerounais.

La Fédération camerounaise de football est une institution obèse et budgétivore. Et le nouvel exécutif veut dégraisser le mammouth, tel que l’a annoncé Seidou Mbombo Njoya, lundi 14 janvier 2019, lors de l’ouverture de la première session du comité exécutif de la fédération qu’il a présidée à l’hôtel Djeuga Palace de Yaoundé. «A ce jour, la masse salariale de la Fecafoot s’établit à environ 23 millions de Fcfa chaque mois pour 62 employés. En effet, à la suite de la restructuration, la Fecafoot va se séparer dans les prochains jours de 24 employés. Le coût de l’opération est de 71 millions de FCFA». Cette opération de dégraissage participe d’une réforme des Ressources humaines engagée en son temps par le Comité de normalisation sous l’ère Dieudonné Happi.

Une Commission chargée de l’amélioration du fonctionnement de la Fecafoot, consacrée aux contentieux, à la documentation et aux Ressources Humaines (RH) avait d’ailleurs été mise sur pied par l’ex président du Comité de normalisation. La copie rendue par ladite commission avait permis de réduire considérablement les effectifs, passés de 129 employés à 62, quoique la Fecafoot demeure l’une des plus pachydermiques du continent africain.

«La fédération sénégalaise compte 30 employés, la fédération centrafricaine a une quinzaine d’employés, la fédération ivoirienne compte 40 employés. La CAF qui gère tout le football africain a 65 employés, or la fédération camerounaise de football emploie 129 personnes», schématisait Me Dieudonné Happi à l’époque pour illustrer ce trop plein d’employés.

Cette situation a provoqué en partie un surendettement de la fédération, qui ploie sous une dette de 994 millions FCFA, laquelle inclut «la dette fournisseur, les droits non payés des employés, les droits des personnels admis à la retraite, les primes de top sponsor aux joueurs et encadreurs de l’équipe nationale et aux employés de la Fecafoot, les droits de douanes sur les équipements, etc», renseigne Seidou Mbombo Njoya.

Views All Time
Views All Time
86
Views Today
Views Today
1
To report this post you need to login first.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre page Facebook

Plus d'articles dans: A La Une