ZoneFoot – We cover Amateur, Pro and Women Football
Accueil » Articles » LES RAISONS DES ECHECS DES CLUBS CAMEROUNAIS
A La Une Insolites Les Flops

LES RAISONS DES ECHECS DES CLUBS CAMEROUNAIS

Les échecs dans les compétitions internationales sont devenus une habitude pour les clubs de football camerounais. Depuis le passage de Coton Sport en 2014, aucune équipe camerounaise n’arrive plus en phase de poule d’une compétition continentale. Les raisons ne sont pas propres à un seul club camerounais, mais quasiment toutes les formations de football de notre pays en soufre. Si une des raisons principales est le manque de préparation adéquate pour affronter les autres formations du continent africain. Chaque année, l’histoire est la même pour les représentant du Cameroun sur la scène africaine. Bien des fois avant la compétition, les équipes camerounaises animent les fais divers dans les média, ou n’ont pas de match du championnat dans les jambes, pour attaquer les duels qui les attendent. Le calendrier du championnat camerounais ne rythme pas avec celui de la confédération africaine de football. L’exode des joueurs de qualité est un élément pas négligeable sur ce dossier, pour avoir une équipe bien compétitive, il faut avoir des joueurs de qualité à disposition, mais les valeurs sûres du championnat camerounais sont toujours emportées par l’effet mercato.

Le grand manque d’ambition peut aussi justifier l’échec des clubs camerounais sur l’échiquier continental, car beaucoup se contente d’avoir gagné 2 matchs en compétition ou d’avoir joué avec un grand club.

Tout cet état de chose baisse l’indice CAF du Cameroun, qui oblige les clubs camerounais à toujours affronter les gros calibres en phases préliminaires.

La par de responsabilité des instances faitières est bien plus importante dans ces échecs, les autres pays ont compris que la phase de poule en compétitions africaines donne des revenus qui font grandir les clubs, et ont mis en place des stratégies nationales qui permettes l’épanouissement des clubs, et cette stratégie sont du point de vue économique, sportive et sociale.

Dans le système de gouvernance footballistique camerounais, le clanisme, le tribalisme, le favoritisme règnent en maître, tout ceci du au fait que les responsables n’ont pas la compétence des compétences, mais ont juste la compétence de leur compétence, basée sur la recherche effrénée du gain individuel.

Le Cameroun est un pays très faible en matière de football en club, la preuve combien de supporters accompagnent leur club en compétition ? Que fait la fédération pour accompagner ceux-ci ?

La moindre subvention due aux clubs pendant leur campagne ne parvient que parfois tard après, et c’est bien de fois sous forme de don, pourtant à ce stade, le club épouse le statut de l’équipe nationale.

Le Cameroun, c’est le Cameroun.

Happi Raphaël

 

Views All Time
Views All Time
123
Views Today
Views Today
2
To report this post you need to login first.

Articles associés

Laisser un commentaire

We aim to cover football at all levels and worldwide, from simple amateur tournaments, school/university championships, youth, women football to elite/professional football.