ZoneFoot – We cover Amateur, Pro and Women Football
A La Une

LFPC-SYCEC : Mouelle Kombi en sapeur pompier

Le ministre des sports et de l’Education physique intervient en arbitre dans la guéguerre qui oppose la Ligue de football professionnel du Cameroun au Syndicat des clubs d’élite du Cameroun, sur fond de menace de boycott du démarrage du championnat samedi prochain.

La crise qui secoue le football professionnel camerounais préoccupe le ministre des sports et de l’Education physique. Narcisse Mouelle Kombi veut y voir clair, et a convié les différentes parties belligérantes au cours d’une réunion qu’il présidera ce jeudi au sein de son département ministériel, en présence du président de la Fédération camerounaise de football. En effet, Seidou Mbombo Njoya avait d’ores et déjà initié un rendez-vous de réconciliation entre Pierre Semengue, ses pairs du conseil d’administration et les présidents de clubs, au cours d’une rencontre qui avait eu lieu le 3 janvier dernier au siège de la fédération.

Mais au sortir de ce rendez-vous tripartite, quelques décisions avaient été foulées au pied par le conseil d’administration de la Ligue, tenu le 11 janvier dernier, notamment la convocation de l’assemblée générale de la LFPC. Une entourloupe que n’a pas du tout appréciée le SYCEC, qui exige la tenue de cette AG avant le démarrage du championnat. Cette entité qui regroupe en son sein plus d’une vingtaine de clubs de Ligue 1 et Ligue 2 menace de boycotter les championnats si sa requête n’est pas recevable. Ce point constituera d’ailleurs la trame de fond des échanges au Minsep ce jeudi 24 janvier 2019.

Le SYCEC exige également que le conseil d’administration soit reconfiguré. En effet, on y recense des personnes physiques en lieu et place des personnes morales. Le cas de Samuel Dongmo, l’ex président de l’Aigle royal de la Menoua est assez illustratif car, ce dernier n’a plus qualité pour siéger au conseil d’administration de la LFPC au nom du club. Aussi, Gabriel Mbaïrobé, récemment nommé ministre de l’Agriculture devra être remplacé.

Cette réunion au Minsep va précéder le conseil d’administration extraordinaire convoqué par Pierre Semengue demain vendredi au siège de la LFPC, auquel il a convié le SYCEC pour essayer d’infléchir sa position sur fond d’autorité car, le président de la Ligue remet en cause la légalité de cette entité, qui s’est positionnée en défenseure des intérêts des clubs de football.

Views All Time
Views All Time
200
Views Today
Views Today
1
To report this post you need to login first.

Articles associés

Laisser un commentaire

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.