25 mars 2019
ZoneFoot
A La Une CAF (à la une)

Maroc: Un arbitre camerounais au centre d’une polémique de match truqué

L’équipe de Renaissance Berkane fait encore parler d’elle sur la scène africaine. Dimanche, l’arbitre camerounais de la rencontre interclub, opposant le club de Fouzi Lekjaa, vice-président de la CAF, et non moins président de la fédération royale marocaine de football au Raja Club Athletic, aurait été “acheté” pour fausser le résultats de la partie.

Du moins c’est ce que prétendent les dirigeants du Raja Casablanca. Qui dimanche à l’issue du match N°135, comptant pour la coupe CAF entre Renaissance Berkane et le Raja et qui s’est terminé par un score nul (o-o) ont porté des réserves sévères contre le trio arbitral et notamment le central de cette rencontre l’arbitre international camerounais Antoine Max Depadoux Effa Essouma II.

Jaouad Ziyat, principal dirigeant du raja qui signe la lettre (copie) pour le président de la CAF, parle de “massacre arbitral et mascarade arbitrale” perpétré dimanche par le trio des hommes en noir désigné pour ce match de coupe de la confédération entre frères ennemis du royaume chérifien, en pointant du doigt spécifiquement les décisions qu’il juge sans doute “litigieuses et iniques” d’Effa Essouma II, directeur de la partie.

" Des millions de téléspectateurs ont assisté à 90è minutes, non pas  de jeu sportif, basé sur l'esprit de compétition et du fair-play, mais à une mascarade arbitrale dont le héros n'était autre que l'arbitre désigné pour arbitrer ce match[...]" déclare ulcéré Jaouad Ziyat à la caf.

Mais que reproche-t-on à l’Arbitre camerounais?

Les faits de jeux, mieux des “erreurs répétitives et graves” que relève toujours dans sa sortie “musclée” Jaouad Ziyat dimanche quelque temps après le match. Notamment, plusieurs actions de “buts refusés (92è)”, plusieurs “penalties refusés à répétition“, et des “avertissements non distribués“.

La balle est donc du côté de la CAF, qui devrait prendre au sérieux les récriminations du Raja Casablanca et mener une “enquête indépendante et approfondie” à fin d’apporter de la lumière autour de ce match qui une fois de plus “entache” la réputation de Berkane, et son homme fort Fouzi Lekjaa. Un scandale en gestation qu’il faudra étouffer dans l’œuf comme contre génération foot du Sénégal l’an dernier lors des barrages dans la même compétition?

Views All Time
Views All Time
120
Views Today
Views Today
2

Related posts

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More