22 mai 2019
ZoneFoot
Amateur & Corpo Foot Jeunes Les Instances nationales

Affaire Aloys Fouda: La Fecafoot remet l’EFBC à sa place

La position de Tsinga était très attendue sur ce dossier qui a fait les choux gras de la presse sportive au Cameroun ses dernières semaines.

La Fédération Camerounaise de football (Fecafoot) vient de confirmer dans une note adressée à  Christian Mbongo, conseil de sieur Balla Fouda, père de l’ex pensionnaire de l’EFBC Aloys Fouda, que l’avenant et le passeport Fifa au nom de l’actuel joueur du Stade Malherbe de Caen envoyé par Jean Flaubert Nono par mail au club français était “nul et de nul effet.”

Dans une démonstration magistrale digne d’une administration bien huilée, les pièces versées au dossier par les soins de Chrim management aux fins de faire la lumière sur les “agissements” du manager général de l’EFBC dans le cas du jeune Fouda ont été démontées par la Fecafoot.

Ainsi l’année querellée et le passeport Fifa du joueur qui étaient les principales preuves matérielles sont sortis du dossier. Fragilisant la défense de Jean Flaubert Nono qui avait réclamé que le jeune Aloys Fouda, sous le coup d’une supposée “rupture abusive” de contrat devait payer 50millions Fcfa de dommages à l’école de football des brasseries du Cameroun  (l’EFBC). L’avenant brandi ayant été aussi rejeté, logiquement, la licence 2016-2017 annulé par le secrétariat général de la Fecafoot n’avait plus besoin d’un jugement rétroactif de la chambre de litiges et conciliation qui s’était d’ailleurs prononcée incompétente fasse à une décision administrative.

Position officielle Fecafoot

Dès lors que la Fecafoot a pris position officiellement,  cette affaire Aloys Fouda devrait prendre fin. Caen ayant été également notifié par l’instance faîtière du football Camerounais, l’EFBC, il semble bien ne recevra des indemnités que sur les deux ans de formation porté sur le passeport Fifa établi en mai 2018…

Du reste après ce ramdam médiatique, qui a écorné l’image du top management de l’EFBC, Jean Flaubert Nono va-t-il faire profil bas ou tenter sa chance à la CCA ? Toujours est-il qu’il que Aloys Fouda (18 ans et demi) le joueur de Caen ne sera plus ébranlé par une quelconque menace de son ancienne école de formation… Seul “le CIT” envoyé par la Fecafoot et qui tenait en compte les éléments du passeport Fifa au nom d’Aloys Fouda du 17 mai 2018 fait foi déclare Benjamin Didier Banlock, secrétaire général de la Fecafoot.

 

Views All Time
Views All Time
305
Views Today
Views Today
3

Related posts

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More