Nous suivre sur

A La Une

Equipementier des lions indomptables : Pierre Laurent Tamo «le Cameroun a plus tôt un sponsor historique et non de seconde zone »

Equipementier des lions indomptables : Pierre Laurent Tamo «le Cameroun a plus tôt un sponsor historique et non de seconde zone »

Expert comptable agrée Cemac(Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale), Pierre Laurent TAMO est aussi spécialiste des questions liées au football professionnel. Bien connu des couloirs de certaines ligues de football professionnel notamment du Gabon, de  la Guinée Equatoriale et du Tchad , ce Camerounais travaille aussi depuis plusieurs années avec certains clubs de ligue 1 en France, MONTPELLIER ou encore LYON, et en Espagne avec le grand Real de Madrid. Rencontré pour évoquer le sujet du nouvel équipementier des lions indomptables, c’est tout décontracté qu’il nous parle de l’arrivée de le Coq Sportif comme nouvel habilleur des sélections nationales de football du Cameroun.

 

 

Est ce qu’on peut dire que c’est une bonne nouvelle pour une fédération qui cherchait un équipementier après le départ de Puma?

Absolument, je pense que l’équipementier c’est un maillon essentiel dans le rayonnement d’une équipe nationale, donc c’est une opportunité à exploiter, non pas seulement sur le plan financier, mais également sur le plan matériel et peut être au niveau de l’accompagnement, donc c’est un contrat qui peut être analysé sur plusieurs facettes.

De Puma à Le  Coq Sportif,la FECAFOOT n’a t elle pas régressé en terme de visibilité?

 (Heuh…) je pense qu’on ne peut pas de but à blanc arriver à cette conclusion parce qu’il faut au préalable connaitre les contenus des différents contrats. Que proposait Puma, que propose Le Coq Sportif ? Ce n’est qu’après analyse des deux contrats, qu’on peut  conclure à une éventuelle régression .Mais à vous écouter, vous voulez d’avantage mettre le point sur la notoriété de l’équipementier. A ce sens Puma est nettement plus quotté que Le Coq Sportif, mais n’oublions pas en même temps que s’agissant de Le Coq Sportif, il fut un temps ou cet équipementier était rayonnant au moment ou Puma n’existait quasiment pas. D’ailleurs en remontant l’histoire, on se rend bien compte que lors de la coupe du monde 1982 en Espagne, les lions arboraient Le Coq Sportif, et les résultats n’ont pas été   aussi mauvais sur le terrain, vous vous souvenez que nous sommes sortis invaincus de cette compétition. Entre temps, peut être pour n’avoir pas assez anticipé sur l’évolution technologique de la marque, il y a eu un passage à vide. Mais, nous le remarquons depuis quelques années déjà, on est entrain d’assister à  la renaissance de cette marque, une renaissance qui est sans doute entrain de  permettre à la nouvelle équipe  dirigeante de la fecafoot de saluer ce qui avait fait la notoriété de la marque en son temps ,et d’ailleurs notre compatriote YannickNOAH le seul Français à avoir remporté Roland Garros en fut désigné ambassadeur.

Le monde sportif  connait Nike,Adidas,Puma et New Balance pour ne citer que ces grandes marques.Il faut aller chercher très loin pour trouver Le Coq Sportif.On peut donc dire que les Lions indomptables sortent du grand circuit des grands équipementiers non?

Non ! Pas du tout. Je ne  partage malheureusement pas votre conclusion pour une raison qui est tout à fait simple. Puma est arrivé là ou il est aujourd’hui  parce qu’il a commencé à équiper les sélections nationales, donc c’est un travail qui se fait depuis. De son coté aussi  Le Coq Sportif est entrain de renaître de ses cendres, et va faire également ce travail illustré plus haut quand on évoquait Puma. Je pense que ce qui est beaucoup plus important ce n’est pas d’avantage la visibilité sur le marché, mais la profondeur du contrat. Ecoutez, permettez-moi de partager ces chiffres avec vous. En décembre 2018, Nike a renouvelé son contrat de sponsoring  avec l’équipe de France, les détails de ce partenariat sont connus et peuvent  être subdivisés en quatre étapes. Les revenus financiers ou sponsoring pur, et pour la France, Nike offre 38.000.000 d’Euro par an  à la 3F (Fédération française de football), à coté de ce chiffre, la marque offre également des équipements évalués à 8.000.000 d’Euro, et enfin Nike offre un appui au football amateur de 5.000.000 d’Euro  pour permettre au développement du football amateur. Vous voyez très bien qu’on se retrouve là avec un contrat annuel de plus de  50.000.000 d’Euro, en hausse d’environs 7.000.000 d’Euro par rapport au précédent contrat  signé avec l’équipe de France par la firme. Donc je pense qu’il faut beaucoup plus regarder vers cet angle là pour mieux appréhender le contrat de Le Coq Sportif avec la FECAFOOT. Maintenant, je pense que le Cameroun a plus tôt un sponsor historique et non de seconde zone qui peut par la qualité de ses produits permettre au Coq Sportif de revenir au premier plan et d’occuper la place qui était sienne avant la descente aux « enfers ».

En terme de rentrée financière,à quoi peut on s’attendre parlant de ce contrat Le Coq Sportif et FECAFOOT?

(Beuh !) Écoutez mon cher, le véritable problème chez nous c’est qu’on n’a pas d’informations sur des sujets précis et pointus. Tout à l’heure je vous ai déroulé les chiffres avec le contrat de Nike en France, c’est connu de tous, et ça existe dans les différents sites, donc c’est vérifiable et vérifié, c’est des données officielles. Mais, ce que j’aimerais que l’opinion publique sache, dans le cadre d’un contrat de cette nature (Celui entre la FECAFOOT et Le Coq Sportif Ndlr), il faut qu’il ait quatre rubriques financières pour notre fédération. Le sponsoring, les équipements naturellement, l’assistance au football amateur, je pense que notre championnat amateur a besoin des ressources  financières pour se relancer. Le dernier point très important, que Nike a signé avec l’équipe de France mais qui est passé peut être inaperçu  c’est ce qu’on appelle dans le jargon  « REVENUE SHARE ». En un mot,  c’est la commission qui provient de la vente des produits dérivés, notamment les maillots. Une fois que le Cameroun va s’habiller en Coq Sportif, les supporters des lions pourront aller dans un magasin et acheter un maillot estampillé Coq Sportif. Il est donc important que dans ce type de contrat que nous ayons enfin je veux dire la FECAFOOT ait un pourcentage sur la vente de chaque maillot. Pour tout vous dire et pour que vous le compreniez bien, sachez que pour le cas de Nike avec la France en terme de commercialisation, c’est environs 500 à 600.000 maillots de l’équipe de France par an. Il faut donc que le Cameroun se dote aussi d’outils pour pouvoir avoir des statistiques de vente, d’écoulement des produits dans les réseaux maîtrisés chaque année.

 

Itw réalisée par Michel Ateba

Views All Time
Views All Time
212
Views Today
Views Today
1
To report this post you need to login first.
Click to comment

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Notify of

Notre page Facebook

Plus d'articles dans: A La Une