ZoneFoot – We cover Amateur, Pro and Women Football
A La Une

Championnats Universitaires: L’ESA-TOGO succède à la FSHS

Après un parcours incroyable depuis le début de la compétition, les vaillants joueurs de l’ESA-TOGO sont allés jusqu’aux bouts. Lors de cette grande finale jouée hier sur le terrain rouge de l’Université de Lomé, pour le compte de l’apothéose de l’édition 2019 des championnats Universitaires, opposant l’INJS à l’ESA-TOGO, le fair play et le respect des règles de jeu ont régné. A la fin du temps réglementaire et des tirs aux buts, l’ESA-TOGO a été l’équipe la plus réaliste et de facto s’adjuge du trophée de cette année.

Le spectacle tant attendu n’a pas été au rendez vous. Bien qu’ayant pris l’initiative du jeu en première mi-temps, l’équipe de l’INJS n’a pas été mordant dans les 20 derniers mètres adverses. 0 but partout score à la pause. De retour des vestiaires, les consignes du coach de l’ESA-TOGO semble donner ses fruits. L’équipe prend le devant mais pèche dans la finition. Que d’occasions gâchées dans cette rencontre. Au terme des 90 minutes le marquoir reste inchangé et les deux équipes se dirigent vers la séance fatidique des tirs aux buts. L’équipe la plus adroite a été l’ESA-TOGO qui n’a du tout pas tremblé. 5 tirs à 4 et le dernier tir envoi l’équipe sur le toit des Universités de la capitale togolaises.

A l’issue de ces championnats universitaires, le chef service sport de l’Université de Lomé Cris Dackey, fait le bilan de cette édition 2019, qui, selon lui fait partie des meilleures.

« Ça ne peut être que de la satisfaction et je pû dire que c’est l’une des éditions les plus réussies en termes d’organisation, en termes de fair play. Cette année nous avons eu moins de blessés, les équipes ont été formées, les arbitres ont reçu des consignes de diriger les matchs correctement et donc la cheffe département au niveau de la fédération pour le football était là, d’autres qui avaient la connaissance de nouvelles lois ont également outillé les délégués sportifs et je crois qu’au niveau de l’organisation technique les choses se sont bien passées. Au niveau du résultat en termes de talents, nous avons eu de surprises. Nous avons vu une certaine dominance de l’École Supérieure des Affaires d’Agoè et puis de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports sur pratiquement les 9 disciplines. Ceci forcément c’est grâce au talent combiné à leur bonne organisation, et c’est pour ça qu’on a eu ces résultats. L’université de Lomé s’en sort fier d’avoir organisé cette compétition et aussi de permettre de promouvoir des talents parce que notre objectif d’abord c’est de constituer un vivier pour les équipes nationales dans toutes les catégories, dans toutes les disciplines. Et ensuite, constituer des équipes qui vont défendre les valeurs de l’université. Cela crée un lien social fort entre les étudiants et vous avez vu le jeu était libre. L’apothéose ce soir c’est une université privée qui vient gagner l’Institut National de Jeunesse et sports à l’université et on n’a même pas crié. Que ce fût beau. Les spécificités de cette année est que tous les trophées gagnés partent directement dans les Établissements et ça ne revient plus à l’université. Rien n’est remis en jeu. Vous avez vu que les 9 podiums multipliés par 3, une trentaine de podium ont été médaillés en bronze, en argent et en or et puis les prix ont été revus à la hausse. Nous avons eu de l’assurance de la police d’assurance de l’université de Lomé et du ministère des sports. Nous avons eu une ambulance qui était durant toute la compétition dans toutes les disciplines » a-t-il déclaré.

Depuis l’édition dernière le football féminin a été inclu parmi les disciplines sportives. Et pour le compte de cette année plusieurs Universités ont répondu favorablement à cela selon les dires de Cris Dackey, chef service sport de l’Université de Lomé.

« L’édition passée on avait que deux équipes féminines mais pour cette édition on a 5 équipes qui ont compéti donc cela va crescendo. Nous pensons que l’année prochaine, d’autres facultés et écoles supérieures vont suivre la danse » a-t-il conclu.

Le meilleur buteur de cette année est Montan Mignon Sossa de l’équipe de l’ESTBA avec 7 réalisations, le gardien de l’INJS est le meilleur gardien de la compétition et le titre de meilleur entraîneur vient naturellement à l’entraineur de l’ESA-TOGO, vainqueur des championnats universitaires édition 2019.

Views All Time
Views All Time
104
Views Today
Views Today
1
To report this post you need to login first.

Articles associés

Laisser un commentaire

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.