ZoneFoot – We cover Amateur, Pro and Women Football
A La Une

Tournoi UFOA B Dames: L’heure au bilan pour la sélection togolaise

Ouvert le 08 mai dernier, le tournoi UFOA B connaîtra son apothéose le 18 mai prochain. Mais la sélection togolaise est déjà rentrée au bercail après 3 matchs disputés. Après deux défaites lors des deux premières sorties, les joueuses togolaises ont créé la sensation en battant le Sénégal sur le score de deux buts à un. De quoi réjouir le staff technique et les joueuses. Après la victoire surprenante d’hier, la délégation togolaise est déjà de retour à Lomé. Amégnito Akouété fait le bilan de la compétition, analyse le dernier match et fait une doléance.

Le coach adjoint dresse le bilan de la participation du Togo au tournoi UFOA B des dames.

« C’est un tournoi dans lequel on a tiré assez de leçon. Quand on regarde les autres équipes, elles sont venues avec des professionnelles mais nous y sommes allés avec des jeunes. L’aîné du groupe n’a que 22 ans et on se projette sur l’avenir avec cette jeune équipe. Si on nous met à disposition les moyens, on créera les années à venir la surprise. Nous ne devons pas être des éternels enfants de coubertin et toujours participer. Il va falloir qu’on mette les moyens pour bien faire une prestation à ce tournoi. Ce sont des filles qui se déconcentrent à un certain moment et nous avons encaissé des buts faciles. Contre la côte d’ivoire ce sont des buts gags. Certaines n’ont pas eu l’habitude de jouer devant un tel public. Alors il va falloir qu’on joue des matchs amicaux et à partir de ces matchs on tirera des leçons. Hier on déjà contacté le Niger. On doit commencer par jouer pour que nos filles de la compétition dans les jambes et pour qu’elles puissent acquérir de l’expérience » a-t-il laissé entendre.

Amégnito Akouété dévoile son message à l’équipe avant le dernier match face aux Lionnes de la Téranga du Sénégal.

« Quand on est rentré aux vestiaires, j’ai dit aux filles que tout le monde peut nous battre sauf le Sénégal. Ça a boosté le moral de l’équipe. D’abord le Sénégal nous a sous estimé parce que nous avons pris 5 contre la côte d’ivoire et 6 contre le Ghana et pour elles ça serait une proie facile. On les a surpris en marquant deux buts et c’est là qu’elles se sont réveillé. Vers la fin, nous avons tenu sur le plan mental et nous avons su garder le score » a-t-il affirmé.

A en croire le coach adjoint des Éperviers dames, le manque de compétition sur le plan national n’a pas été un avantage pour l’équipe en terre ivoirienne et exhorte les autorités sportives à y remédier.

« C’est une compétition qui s’est jouée en 24h de pause. Cela a été difficile pour nos joueuses. Nous allons demander la fédération de relancer très tôt le championnat. Ça permettra à nous qui sommes entraîneurs de détecter les filles joueuses. Tactiquement il faut qu’on travaille avec l’équipe. Il faut qu’on assure la base et dans deux ans on créera la surprise » a-t-il conclu.

À l’issue de ce dernier match, Woedikou Mafille, l’attaquante togolaise est sacrée meilleure joueuse de la rencontre.

Views All Time
Views All Time
86
Views Today
Views Today
1
To report this post you need to login first.

Related posts

Leave a Comment

We aim to cover football at all levels and worldwide, from simple amateur tournaments, school/university championships, youth, women football to elite/professional football.