ZoneFoot /Foot Zone/ Soccer Zone/ Zone Soccer
A La Une Ligue Pro 1 Parole aux coachs

Vassilio Esseme « Au moment où je suis sollicité AVION est avant dernier le challenge du maintien pouvait se jouer sur la 1ere phase du championnat ou sur les playoffs »

Alors que les supporters d’Avion FC du Nkam  savourent encore le maintien de leur équipe en ligue une saison après leur montée, que l’entraineur du club décide de quitter le groupe. Dans un entretien qu’il nous a accordé lundi, le technicien revient sur les raisons de son départ inopiné et prématuré, mais aussi sa relation avec son administration donc son président. Ces points et bien d’autres sont évoqués dans cet échange riche et plein d’enseignements.

 

 Avion du Nkam FC  maintenu en ligue 1, mission accomplie?

 

 Oui en réalité en tant que sportif de la région, j’étais mal de voir AVION, NEW STARS ET ASTRES EN mauvaise posture. Au moment où je suis sollicité AVION est  avant dernier le challenge du maintien pouvait se jouer sur la 1ere phase du championnat ou sur les playoffs. Dieu merci ça c’est fait dans cette 1ere phase du championnat donc je suis satisfait non seulement d’avoir maintenu un club de la région, mais surtout pour avoir accompli cette mission.

 

Vous arrivez dans ce club au moment ou il est au plus mal. Comment vous vous êtes pris pour stabiliser l’appareil?

 

Oui à mon arrivée c’était difficile et compliquée. J’ai su imposer mes marques, créer  de l’ambiance, et vous savez quand vous maîtrisez votre job vous avez la sympathie de vos joueurs. On a du travailler très dur ensemble pour y arriver. Surtout je me suis appuyé sur les collaborateurs Hop et Kilama les anciens du staff.

 

Vos méthodes de travail sont appréciées par vos joueurs .Qu’est ce que cela vous fait?

 

Suis pas surpris, plus conforté dans mon style d’enseignement. Savoir être avec son groupe est très capital pour votre réussite.

 

Alors, votre avenir. Continuer ou descendre de l’avion pour continuer à assurer vos missions à l’Anafoot?

 

L’Anafoot  est mon patron et mon employeur. Sur la demande du président d’AVION j’ai été sollicité pour le Maintien du club sur la base d’un accord qui sur le plan financier m’aurait également donné un bonus en me permettant d’arrondir les fins du mois.                                                 

Vassilio Esseme ici en Afrique du Sud

Du fait des contraintes professionnelles, je ne pouvais pas signer un contrat avec AVION. Donc on a fait un contrat verbal de gré à gré. L’objectif premier étant de sauver cette équipe. On aurait pu envisager une collaboration future dans un autre rôle avec un staff complémentaire et homogène. Connaissant notre président qui aime diviser pour mieux régner cela allait être difficile. D’ailleurs depuis notre maintien il a bien changé d’attitude. J’ai fais un match de coupe comme bonus, mais en réalité tout s’arrête ici.

 

Comment qualifiez-vous votre président?

 

 Oui un passionné qui connaît le Football à sa façon  Un Monsieur très exigent et parfois incontrôlable. C’est son équipe il fallait parfois faire avec. Nous avions eu des relations de tout genre parfois amicale, parfois tendues et parfois débordante. On a su le gérer pour la cause du maintien et de supporter. Mais depuis des ses réactions sont devenues épidermiques de nature à perturber les séances de travail. Un professionnel de mon genre ne pouvait le supporter aussi longtemps. Pour ses incompatibilités et surtout après le devoir accompli si je n’étais plus d’actualité il aurait été préférable que je libère cette place, chose faite depuis hier (lundi Ndlr).

 

 Quel souvenir ou que voulez vs retenir de votre passage à avion FC du Nkam?

 

 Je garde un bon souvenir de mes joueurs qui ont été très réceptif, des garçons travailleurs et généreux à l’effort, aussi des collaborateurs HOP ET KILAMA. Avec le président les mots me manquent. Un sportif oui, passionné. Mais en tant qu’un humain je n’ai pas de qualificatifs positif ou négatifs les mots me manquent. je préfère retenir mon parcourt sportif ce vécu, les enseignements que je peux y en tirer, cette expérience de plus.

 

Regrettez vous avoir eu cette aventure?

 

 Pas du tout. C’était un réel plaisir pour moi de montrer une fois de plus mon savoir faire. Une ambiance que j’ai aimée, des joueurs fabuleux. Je n’ai pas trop de temps pour des errements de mon président. Le manque de respect, de reconnaissance et d’ingratitude sont monnaie courante dans nos mœurs et coutumes. Pourquoi m’y attarder. Le boulot j’en ai déjà un.                                                    Dans lequel je me suis d’ailleurs risqué pour maintenir son club. Donc tout simplement je reste un professionnel qui a répondu à l’appel d’un citoyen. Dans notre métier les entraîneurs vont comme ils viennent avec des fortunes diverses. Suis au chevet de l’académie nationale j’y reste. C’était juste un détour auquel j’ai tiré pleins d’enseignements et de leçons.

 

Entretien mené par Michel Ateba

Views All Time
Views All Time
70
Views Today
Views Today
1
To report this post you need to login first.

Related posts

Leave a Comment

We aim to cover football at all levels and worldwide, from simple amateur tournaments, school/university championships, youth, women football to elite/professional football.