ZoneFoot /Foot Zone/ Soccer Zone/ Zone Soccer
A La Une Parole aux coachs

Narcisse Tinkeu : « Je n’ai bénéficié d’aucun financement »

Double Docteur désormais, Narcisse Tinkeu nous a ouvert les portes de son laboratoire. Le technicien en préparation physique de haut niveau et en psychologie sociale du sport nous parle de sa formation en France, mais aussi du manque de soutien de l’Etat du Cameroun. Dans cet entretien à nous accorder, l’ex coach du Canon de Yaoundé et de plusieurs autres clubs de ligue 1,  préparateur physique dans les sélections inférieures évoque les projets qu’il nourrit pour le Cameroun malgré tout.

 

 

Narcisse TINKEU,désormais Dr en science de la préparation physique,que devrait on retenir par là?

Tout d’abord permettez-moi de vous remercier pour l’attention que vous accordez à ma modeste personne. Effectivement permettez-moi de faire une petite précision afin d’être plus précis sur les grades dont je suis désormais nanti. Je suis effectivement docteur en sciences du sport de l’Université de Bourgogne Franche-Comté et docteur en psychologie sociale du sport de l’Université de Yaoundé I.

 

C’est une longue formation reçue en France ,dites nous comment elle s’est   déroulée.

 Il s’agit d’une très longue formation mais qui n’est que la suite d’un long processus que j’ai entamé ici au Cameroun à travers mon cursus universitaire en psychologie et en sciences du sport à l’INJS de Yaoundé. Cette recherche doctorale s’est déroulée dans le cadre d’une cotutelle internationale.

Financièrement, c’est lourd. Vous avez sans doute bénéficié du soutien de l’Etat du Cameroun.

Je n’ai bénéficié d’aucun financement. Du coup j’ai du faire une multitude de voyages, de séminaires et de colloques internationaux. En parallèle, j’ai effectué plusieurs stages de master Class en préparation physique notamment pour me perfectionner dans la préparation physique de haut niveau et j’ai été admis au DFCO comme stagiaire durant tous mes séjours à Dijon. Je profite d’ailleurs pour remercier ce club de ligue 1 française qui m’a permis de vivre de l’intérieur sur plusieurs saisons les modèles de construction de la performance de haut niveau au centre de formation et à l’équipe professionnelle. Une expérience inoubliable !

Étiez vous le seul Africain à cette formation, si non quelles sont les autres nationalités africaines ?

A l’université de Bourgogne Franche-Comté je ne suis pas le seul africain. C’est une université qui accueille des étudiants et chercheurs internationaux des cinq continents.                               

Narcisse Tinkeu ,ici en rouge  avec des collègues stagiaires

En revanche dans « les master Class » en préparation physique où j’ai été et le club de ligue 1 française où j’ai été, j’étais le seul africain. J’espère surtout que ma trajectoire va inspirer d’autres techniciens et scientifiques camerounais parce c’est aussi pour moi désormais un devoir d’accompagner ceux qui aspirent suivre cette voix.

Votre mention a suscité beaucoup d’admiration ,vous avez bossé dur .

Il faut dire que j’ai eu la plus grande mention possible dans un soutenance de thèse de doctorat : très honorable avec, à l’unanimité, félicitations des membres du jury. Une grande fierté et un sentiment d’accomplissement personnel. Je puis également vous dire que c’est le fruit et l’aboutissement d’un parcours de résilience énorme. Comme dit l’adage  » aucune œuvre humaine ne se fait sans sacrifice ».

Avant votre départ, vous occupez des fonctions au sein d’une des sélections nationales ,allez vs retournez o poste?

Je suis en poste pour le moment, mais au delà du poste, je pense que j’aurais d’autres pans du sport de haut niveau que je souhaiterais développer au Cameroun comme cela se passe notamment dans les grands pays de football. Il s’agit notamment des nouvelles approches en préparation physique, en préparation psychologique, et en recherche appliquée dans le domaine du sport en général.Ce sont des projets que je porte depuis plus d’une décennie et j’espère qu’on me permettra de les implémenter chez nous avec l’appui d’autres collègues du pays et du réseau que j’ai réussi à avoir dans le monde du sport international.

Terminons par là.Un mot sur les lions qui vont défendre leur titre en Égypte. Croyez vous  qu’ils vont conserver leur titre?

Je suis très optimiste pour notre sélection nationale, d’abord parce que le porteur du projet sportif qui est le sélectionneur y croit fermement, ensuite parce que le Cameroun possède des joueurs de qualité dans tous les compartiments. Gagner une compétition comme la CAN exige d’avoir un groupe de qualité, c’est un acquis pour les Lions ; mais également une bonne préparation physique et mentale. Ce sont ces paramètres qui font la différence aujourd’hui afin d’optimiser la performance. Dans tous les cas nous y croyons et nous souhaitons »Good Luck » à nos Lions.

 

Entretien mené par Michel Ateba.

Views All Time
Views All Time
138
Views Today
Views Today
1
To report this post you need to login first.

Related posts

Leave a Comment

We aim to cover football at all levels and worldwide, from simple amateur tournaments, school/university championships, youth, women football to elite/professional football.