ZoneFoot /Foot Zone/ Soccer Zone/ Zone Soccer
Coupe du Monde Féminine 2019 Foot Féminin

[Cameroun] :David Eyengue convoque l’histoire pour expliquer les deux défaites des lionnes.

L’actuel président de l’association des journalistes sportifs du Cameroun branche du littoral ne mâche pas ses mots. Journaliste au quotidien de Le Jour, il passe ici un coup de savon tout en convoquant l’histoire de nos sélections nationales fanions pour expliquer ce que celle féminine vit en France. Pour ce confrère, pas besoin d’aller cherchez midi à 14h, les réseaux mafieux ont phagocyté notre football et le résultat est ce qu’on voit aujourd’hui  , le cas Djeumfa –Ndocko lui sert de boussole.

 

 

Portrait robot et bilan exhaustif de Ndocko

Il s’appelle Joseph Curtis Mudewe, ( TOUONGO Ndoko Joseph Briand). Ce jeune entraîneur né le 23 juin 1984 aurait pu passer son 35eme anniversaire dans une ambiance de coupe du monde, si on ne lui avait pas fait subir les affres d’un réseau maffieux à la tête des Lionnes Indomptables. Nommé entraîneur sélectionneur des Lionnes Indomptables en remplacement d’Enow Ngatchou ( promu à l’Académie Nationale de Football ANAFOOT) le 2 juin 2017, il qualifie les Lionnes Indomptables pour la Coupe du Monde féminine en France après un parcours plus qu’honorable à la CAN 2018 au Ghana ( le Cameroun est 3eme sans défaite). Contre toute attente, Joseph Joseph Curtis Mudewe Ndoko est débarqué de son poste le 28 janvier 2019, remplacé par un certain Alain Djeumfa qui avait déjà joué les espions ( en renfort de préparation physique) pendant la CAN féminine du Ghana. Le préparateur physique va battre un record : celui d’être le tout premier de sa spécialité à diriger en qualité de principal, une sélection de football ( et même de toutes disciplines confondues) à une compétition mondiale.

Analepse

Comme en 1994, Nseke Léonard ( de regretté mémoire) avait qualifié les Lions Indomptables pour le mondial américain, et s’était vu remplacer par un certain Henri Michel ( pion des réseaux maffieux de l’époque). L’histoire est têtue, et draine son lot de similitudes : Le Cameroun était entré dans l’histoire en permettant à un joueur ( Oleg Salenko de Russie) d’être meilleur buteur d’une coupe du monde alors que son pays fut éliminé au premier tour. Pour ses écarts de langage et de comportement, Henri Michel avait reçu quelques coups de poing d’un certain Jean Claude Pagal ( joueur en sélection) L’un des rares ministres des Sports du Cameroun de 1994 venu du Nkam Massoua II Bernard était celui qui avait signé sous la note de nomination d’Henri Michel.

David Eyengue,président Ajsc littoral

En 2019, c’est le ministre Narcisse Mouelle Kombi, originaire du Nkam ( chez moi hein) qui a visé sous la note de nomination d’Alain Djeumfa. On croyait avoir coupé la tête d’un entraîneur, mais de grâce, la presse sportive fait beaucoup d’efforts. Il faut la considérer. A défaut de la consulter, il faut bien se renseigner. Ce sélectionneur est passé dans trois clubs de football d’élite, chassé par les dirigeants qui s’étaient rendus compte qu’ils se sont trompés. Nous ne reconnaissons pas notre équipe nationale féminine. Et pour ceux qui viendront avec l’argument de la vieillesse des filles qui n’est pas à exclure, je voudrais simplement qu’ils aient la statistique suivante : l’équipe nationale féminine de football des USA (détentrice du trophée) est la plus âgée de la compétition.

Avec David Eyengue Nzima,président Ajsc

Views All Time
Views All Time
93
Views Today
Views Today
1
To report this post you need to login first.

Related posts

Leave a Comment

We aim to cover football at all levels and worldwide, from simple amateur tournaments, school/university championships, youth, women football to elite/professional football.