ZoneFoot
A La Une CAN 2019

[Cameroun] CAN 2019:Après l’élimination des Lions, Albert Nguidjol sonne la charge

Beaucoup d’indicateurs ont clignoté au rouge par rapport à la qualification du Cameroun à la CAN 2019/24. Mais nous les avons comme d’habitude négligés, et avons continué dans notre indifférence et notre arrogance habituelles.

Après les fausses élections de la Fécafoot qui sont à la base d’une bonne partie de nos misères, un groupe des responsables de notre football a porté plainte à la Chambre d’Arbitrage et de Conciliation (CCA) de notre Comité National Sportif Olympique qui, au lieu de rendre fermement et objectivement justice, a eu le toupet de tromper tout le peuple Camerounais en se déclarant incompétente pour le règlement de ce litige.

Quelques mois après, la Fédération Comorienne de Football est allée au Tribunal Arbitral du Sport (TAS ) pour nous aider à comprendre que notre place n’était pas cette année parmis les qualifiés à notre plus grande compétition sportive continentale, mais le TAS a évité de se pencher sur la plainte comorienne qu’elle a déclarée irrecevable.

A quelques jours du départ de la délégation des Lions Indomptables pour l’Egypte, les joueurs ont fait une grève pour revendiquer leurs primes. Cet incident a fait que les Lions Indomptables du Cameroun arrivent en retard en Egypte, et aucun responsable n’en a porté le chapeau.

Que nous l’aimions ou pas, l’icône sexagénaire du football Camerounais reste et demeure son Excellence Albert Roger Milla, que le monde entier continue de nous envier. Comment se fait-il que Roger Milla ne soit absent de la CAN en Égypte alors que le Cameroun qui la fait Ambassadeur itinérant y défend un titre continental?

Je mets de côté d’autres petits détails, mais le journaliste de Équinoxe Nana Paul Sabin peut vous dire qu’à la 1ère séance d’entraînement des Lions Indomptables des Lions à Smaïla, j’ai vu en direct une image hideuse et très peu réconfortante que j’ai d’ailleurs condamnée immédiatement car elle ne caractérisait pas du tout la dynamique d’une équipe organisée et conquérante.

En ce soir pour leur toute première séances d’entraînement en Égypte, les joueurs venaient aux entraînements en compte gouttes et sans aucune pression des cadres techniques encore moins, en charge, alors que le Cameroun avait un Staff techniques de 23 responsables et que tout le Bureau Directeurs, agents de la Fécafoot et du Ministère des Sports, environ 50 personnes qui étaient en villégiature en Égypte, sous le logo du football.

Bref! Je fonds simplement en larmes quand je vois la plus mauvaise équipe Nigériane de football des temps modernes ridiculiser les Lions Indomptables du Cameroun, pourtant détenteurs de la Coupe d’Afrique des Nations.

Aucune équipe de football au monde n’est imbattable, mais en même temps aussi, je voudrais dire qu’aucune équipe sérieuse de football qui défend un titre continental n’assiste de manière amorphe à sa propre élimination d’une grande compétition comme l’ont démontré les Lions Indomptables du Cameroon hier soir à Alexandrie en Égypte.

Rien jusqu’ici n’ayant pu déclencher une révolution dans le football Camerounais à l’instar de celle que ma génération a vécue en 1972 sous l’initiative de la main forte du Président Ahmadou Ahidjo et son Ministre des Sports Félix Tonye Mbog, un état d’impunité et de pratiques malsaines récurrentes, s’est institutionnalisé dans la gestion de notre football, qu’apparemment, rien ne peut plus arrêter.

Il faut faire quelquechose.

De Albert Nguidjol, ancien LionIndomptable, entraîneur et dirigeants de football.
Views All Time
Views All Time
89
Views Today
Views Today
4
To report this post you need to login first.

Related posts

Leave a Comment

We aim to cover football at all levels and worldwide, from simple amateur tournaments, school/university championships, youth, women football to elite/professional football.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More