ZoneFoot – We cover Amateur, Pro and Women Football
CAN 2019

[CAN 2019]: Alioum Sidi, Evarist Menkouande et Elvis Noupoue nouvelles célébrités au Cameroun

Aux commandes de la finale de la 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations Total Égypte 2019 au stade international du Caire vendredi, le trio arbitral camerounais composé du central Alioum Sidi, de l’assistant No1 Evarist Menkouande et du No2 Elvis Noupoué est devenu l’objet d’un vrai culte au Cameroun.

Les trois hommes en noir, désignés déjà pour le match d’ouverture le 21Juin dernier, ont finalement officié à deux à l’absence du jeune Elvis Noupoue qui revenait fraîchement de la Coupe du monde U20 en Pologne.

Le trio a été reconstitué par la CAF pour la finale remportée par l’Algérie (0-1) devant un Sénégal moribond dans ses offensives. Une seule action aura mise à l’épreuve le directeur de la partie Alioum Sidi. Notamment le penalty un temps accordé puis refusé après consultation du Var par l’adjudant-chef de l’armée camerounaise.Elvis Noupoue, Alioum Sidi et Evarist Menkouande avec leurs médailles au tour du coup après la finale de la CAN 2019

Mais qu’importe, les Lions de L’arbitrage sont restés Indomptables et cette performance n’est pas passée inaperçue aux yeux de leurs paires qui pour leur retour ce dimanche via l’aéroport international de Yaoundé à 13h00, appel à la mobilisation des:

《populations des villes de Mfou et Yaoundé, les hommes et femmes de médias, les arbitres et arbitres assistants en activité ou à la retraite et les acteurs de tous bords pour leur réserver un accueil enthousiaste, chaleureux et triomphal,》signe le président national de l’association camerounaise des arbitres de football, Gilbert Yakam.

Alioum Sidi 37ans, crédité d’une CAN exceptionnelle, tout comme Elvis Noupoue ou encore le Doyen Evarist Menkouande qui prend sa retraite et va devenir dans les prochaines semaines instructeur FIFA/CAF, auront mérité tous ses honneurs surtout après la sortie prématurée de la sélection Nationale du Cameroun de la compétition.

Aux âmes bien nées...

Ainsi pour sa 5e finale de CAN et peu après son dernier match, Evarist Menkouande dans la pure tradition de L’arbitrage camerounais, et dans une cérémonie sobre, a remis dans les vestiaires du Stade international du Caire qui venait de le faire entrer dans les annales du football africain voire mondial « son » fanion d’assistant à son digne « héritier » Elvis Noupoue, qui a d’ailleurs sur le coup de l’émotion (pas que…) promis de《continuer le combat》 jusqu’au bout. C’est aussi ça le Fighting Spirit dans L’arbitrage camerounais.

Mais cette victoires des trois vaillants arbitres ne peut éluder des questions prioritaires sur la pratique de ce métier au pays de Samuel Eto’o. Quelques ombres noircissent le tableau de L’arbitrage camerounais. Il faut relever notamment les conditions d’exercice des arbitres, sous payés ils sont souvent à la merci de la corruption…Le retour en fanfare, bien que mérité dd ce trio ne devrait pas etre l’arbre qui cache la forêt dans cette famille des Hommes en noir.

Du reste espérons que la visibilité accrue acquise par ces arbitres à travers cette CAN pourra contribuer à renforcer la solidarité de ce corps et permettre qu’un cas comme celui de Gérard Fotso, qui a besoin de soins depuis plus de 3ans après un accident de retour d’un match trouve un écho favorable auprès des décideurs du football Camerounais…

©photos, Vincent Kamto/zonefoot.net/CAN 2019
Views All Time
Views All Time
692
Views Today
Views Today
3
To report this post you need to login first.

Articles associés

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.