ZoneFoot
Accueil » Articles » [Cameroun] nomination sélectionneur des Lions: La commission indépendante contre la corruption et la discrimination s’invite au débat

[Cameroun] nomination sélectionneur des Lions: La commission indépendante contre la corruption et la discrimination s’invite au débat

Shanda Tonme, médiateur universel qui dirige cette organisation de la société civile en appelle aux « citoyennes et citoyens, pour protester massivement par écrit auprès du Gouvernement, en restant dans le ton et le cadre légal autorisé ». Sur le choix d’un entraîneur étranger pour l’équipe nationale de football.

Alors que le portugais Antonio Conceiçao Da Silva, nouveau sélectionneur des Lions Indomptables est entrain de rencontrer les autorités camerounaises et prend ses marques, le débat sur son recrutement et partant sa légitimité à diriger la sélection Nationale du Cameroun bat son plein à travers les multimédias. Quelques personnalités sur les médias sociaux et notamment Facebook ont pris position contre cette nomination qu’ils ont jugés inapproprié au regard du background que présente cet entraîneur lusophone, parfait inconnu au bataillon, et plus est, sera secondé par deux légendes des Lions Indomptables qui ont tout le bagout pour être principaux…

Pour la Commission Indépendante contre la corruption et la discrimination ce  » choix n’obéit en réalité à aucune exigence d’efficacité sur tous les plans, et dans tous les sens du terme. » C’est même « habitude vécue et jugée dans l’opinion, comme autre exercice de corruption, de magouilles avérées, d’injures à l’endroit des nationaux et de mépris souverain au respect élémentaire dont sont en droit d’attendre, les patriotes, les nationalistes et héros fondateurs de notre riche et envié patrimoine dans ce Sport » s’insurge Shanda Tonme au nom de la COMICODI.

 

 

 

Ainsi, à compétences égales, la nationalisation du poste de sélectionneur chez les Lions Indomptables ne devrait pas faire débat pour le commun des camerounais. Il est précisé par cet Osc, que la priorité du poste devrait toujours aller aux nationaux. Et préconise même de « diligenter une enquête sur la façon dont les entraîneurs ont été choisis ses 25 dernières années » au Cameroun. Ce qui est sûr, la polémique est loin d’être terminée sur le cas « Toni » Conceiçao. Et parions qu’au premier faux pas de ce dernier, elle va resurgir de plus belle.

Articles associés

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.