ZoneFoot – We cover Amateur, Pro and Women Football
A l'étranger A La Une Parole aux joueurs

[Bénin] Emmanuel Imorou : « il y a moins d’écart entre un très bon joueur de National 3 et un joueur moyen de Ligue 2. »

Auteur d’une belle Coupe d’Afrique des Nations, Emmanuel Imorou évolue désormais en Régional 1 avec Thonon Evian Grand Genève FC. Après une courte période d’observation, le latéral compare le niveau du foot pro à celui du football amateur.

Pour lui, qu’importe le championnat où on évolue, la difficulté est présente. Le joueur va jusqu’à notamment comparer la 5ème division et la Ligue 2 française. « Je savais en signant ici, qu’on n’allait pas gagner 9-0 à tous les matches parce que le football est un sport universel, n’importe quelle équipe avec une tactique peut tenir un score. Les joueurs de cette division savent jouer au football. Ce n’est pas le boucher du coin qui vient faire son match du dimanche. Dans la région lyonnaise, le vivier de joueur est important et très intéressant. Je m’étais préparé à ce niveau. Intrinsèquement, on est meilleur que les autres équipes, c’est une certitude, mais ce n’est pas pour autant que les matches sont faciles. Aujourd’hui, il y a moins d’écart entre un très bon joueur de National 3 et un joueur moyen de Ligue 2″ analyse t-il.

Mieux, son analyse s’étend sur les footballs amateur et professionnel en France. Le joueur relève deux grandes différences majeures entre l’élite et le championnat amateur : les infrastructures et l’arbitrage. « L’avantage de jouer à Evian, c’est que je ne ressens pas la différence entre le monde pro et le monde amateur en termes d’infrastructures. Le centre d’entraînement est top, c’est l’ancien de l’ETG. L’investisseur a mis les moyens pour qu’on s’entraîne dans de bonnes conditions. Récemment, on a joué un match de Coupe de France et le terrain était catastrophique. On joue sur de la boue et le ballon n’est pas maîtrisable. Il y a beaucoup de faux rebonds et les appuis ne sont vraiment pas bons et malheureusement cela dégrade le niveau. Parfois il y a également des choses sur les arbitres qui ne sont pas évidents. On a l’impression qu’ils sont plus là pour être respecté que de remplir leur rôle d’arbitre. Le problème avec eux, c’est qu’on ne peut pas discuter. Si on parle avec un arbitre, on a l’impression d’insulter toute sa génération donc ce n’est pas évident. Le problème de l’arbitrage global, c’est qu’on ne peut pas échanger avec eux. »  explique l’ancien joueur de Châteauroux et de Caen.

À l’ été dernier, Valenciennes et Paris FC recherchaient un latéral gauche mais « Manu » ne leur convenait pas.  Le joueur passé par Braga a aussi refusé des propositions à lui faites avant finalement d’opter pour ETG. Il n’écarte pas d’ailleurs, la possibilité de le voir à un niveau plus élevé très prochainement.

Views All Time
Views All Time
157
Views Today
Views Today
1
To report this post you need to login first.

Articles associés

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.