ZoneFoot – We cover Amateur, Pro and Women Football
A La Une Ligue Pro 1 Parole aux dirigeants

[Cameroun] Union de Douala : Franck Happi brise l’omerta

Dans une interview exclusive accordée à 4 médias en ligne dont votre site, le Pca de l’union sportive de Douala est longuement revenu sur la dernière sortie de son ex coach, Bonaventure Djonkep.Le dirigeant du club au million de supporters se dit gêné par les déclarations du technicien, qui a laissé couler dans une interview que Daniel Wallidjom ex coach de l’union limogé il y a quelques jours, a travaillé dans le club pendant deux  ans sans salaires. Au cours de cette rencontre avec les journalistes, d’autres sujets tels que les performances actuelles de l’Union, la question des stades de Douala toujours fermés aux  clubs de ligue 1 de la ville, le déroulement du championnat professionnel sous l’égide du CTT,et bien d’autres sujets que vous aller découvrir sur zonefoot.tv ont été évoqués.

Tout sourire, et visage rayonnant lorsque l’équipe des journalistes sélectionnée pour cette interview le rencontre, c’est un Franc Happi détendu qui nous accueille. Une fois installé dans son bureau au quartier Akwa,le dernier président de l’USD champion en 2012 avec les Nassara ne veut cependant pas perdre une seul seconde de son temps précieux. A l’attaque, l’homme demande à voir notre protocole d’interview, exercice auquel les journalistes se plient,  «  c’est bon » lance t il, « on peut y aller » ajoute t il. L’entretien va durer plus d’une heure, l’ex consultant devenu président de club depuis 2011  est à la fois dur de ton, mais aussi sans ambages sur la dernière interview que Djonkep a accordé à un média en ligne.Daniel Wallidjom, l’ex entraîneur limogé  récemment  atil oui ou non passé deux ans sans salaire au sein de l’Union sportive de Douala ? Franck Happi se tord de douleur dans les explications.

 » …J’attendais déjà la réaction de Daniel Wallidjom, puisqu’elle était très importante et surtout que je ne voulais pas réagir le premier, c’est important qu’il ait réagit pour rétablir les faits. Je suis extrêmement déçu, car au moment où il[BonaventureDjonkepNdlr] lance un centre de formation et un séminaire d’éducateurs, déjà qu’en une semaine il a fait des sorties tendancieuses contre une maison qui l’a vu grandir, je m’inscris en faux face à cette situation. Comment est-ce que c’est mentalement possible pour une entraîneur de passer 2 ans sans salaire? Il [Wallidjom Ndlr] a assuré l’intérim de Agbor puis celui de Love,[ ex coach de Usd la saison dernière,reparti au Brésil Ndlr] et cette année comme il nous a sauvé de la relégation on lui a fait confiance et c’est lui qui a recruté son adjoint qui est encore là. Un entraîneur qui a 2 ans sans salaire attend son successeur, le salue, vient dire au-revoir aux joueurs à l’entraînement? Moi j’ai mené ma petite enquête et j’ai découvert que Bonaventure Djonkep voulait revenir entraîner l’Union, il voulait revenir. Il a contacté certains membres du club pour revenir , et c’est fort de cette frustration qu’il fait cette sortie. Je vais vous le dire Djonkep c’est quelqu’un qui manque de bonnes manières, il a un problème de comportement et je vais vous dire aujourd’hui ,d’éducation et pour démontrer cela, je vais vous donner un exemple. Djonkep n’a jamais fait 2 ans avec un club.Il a été champion avec Fovu, l’année d’après il est mis à la porte, il a été champion avec Unisport, l’année d’après il est mis à la porte, il a été champion avec Union l’année d’après il est chassé et il n’est jamais revenu. Djonkep est le dernier grand entraîneur Camerounais de Coton, c’est après lui que Coton va chercher des entraîneurs expatriés posez-vous la question. Personne ne nie ses compétences techniques et tout cela, mais ça ne suffit pas pour vivre dans un bon environnement et quand vous fermez les portes en les frappant plutôt que gentillement ça entraîne ce genre de situation. Je suis extrêmement déçu parce que je pense que entre Union et Djonkep, s’il y’a quelqu’un qui doit à l’autre c’est bien Djonkep. Oui, il a été celui qui a donné à l’Union son dernier titre après 22 ans avec moi comme président, mais rappelons les circonstances de ce titre là.A la fin de la phase aller nous sommes 5ème du championnat et le conseil d’administration n’en veut plus comme entraîneur ,et je le vois pour discuter avec lui et je dis ceci sous le contrôle d’Anicet Mbarga Foe,[aujourd’hui entraîneur de les Astres en ligue2,mais au moment des faits entraîneur adjoint de l’Union Ndlr] il est encore vivant demandez lui. Je lui dis, écoutes teacher [nomaffectifattribuéà Djonkep Ndlr], on va avoir un conseil d’administration ce soir on va te pousser à la faute pour que tu démissionnes, mais ne réponds pas laisses moi faire à la fin j’aurai le dernier mot ,et c’est ce qui s’est passé je le dis Maître Wakam est encore là membre de ce conseil. A chaque fois il voulait répondre et Anicet  lui donnait un coup de coude de genoux comme pour lui dire reste tranquille ne bouge pas. À la fin il est sorti et on a dit président il faut qu’il parte mais comme j’avais encore confiance en lui j’ai demandé de lui donner un délai, et le conseil a dit on vous donne 3 matchs et il faut qu’il ramène 7 points ,et de 3 matches, c’est devenu 9 matches ,puis 11 victoires de rang donc 33 points et nous sommes champions du Cameroun. Je vais plus loin .Lorsqu’il prend la tète de cette équipe ,lorsque je suis porté à la tête du conseil provisoire d’administration ,Djonkep sort de 2 années sabbatiques.Je vous rappelle que c’est un grand entraîneur, mais c’est pas un passionné de foot, il n’aime pas le foot. Il ne va pas au stade que lorsqu’il a une équipe qu’il entraîne. Donc lorsqu’il prend l’équipe de l’Union qui va être championne du Cameroun, il ne connaît aucun joueur du championnat, car ça fait 2 ans qu’il n’a pas exercé, il ne connaît pas les joueurs et il ne va pas au stade. Le seul joueur qu’il nous a ramené c’est un certain AYISSI qu’un de ses amis à Bafoussam paix à son âme lui avait recommandé, mais après quelques semaines d’entraînement, lui-même a demandé au joueur d’arrêter. Le reste de joueur c’est moi qui les ai recrutés, avec ma cellule de recrutement. KOMBI -FAI -BABANDA. Je rétablis ainsi la vérité voilà ce qui s’est passé. NGUEUMALEU aujourdhui capitaine à UMS, ancien capitaine de l’Union qui est au Maroc à l’époque qui nous aide dans ce recrutement là. Le cas FAI est compliqué puisqu’il est en fin de contrat, je demande à son président Joseph NDINGA si FAI peut rester il me dit que l’ancien président a une dette de 400.000F CFA et qu’il faut d’abord rembourser et il ne promet pas qu’après cela, le joueur restera à l’Union puisqu’il a un transfert à l’étranger,  malheureusement pour FAI ça ne se passe pas bien, et il revient jouer à l’Union. Voilà comment l’équipe est championne du Cameroun et je dis je ne nie pas ses qualités d’entraîneur, mais l’équipe championne du Cameroun c’est moi qui l’ai construite. Je voulais rétablir cela parce qu’on a l’impression que c’est le MESSI qui est arrivé, je dis non. .. » argue et ce de manière abondante l’actuel Pca du club dans cet extrait que nous avons sélectionné.

Views All Time
Views All Time
319
Views Today
Views Today
1

Journaliste

Michel Ateba
Michel Ateba
Journaliste de sports depuis une quinzaine d'années,je suis passionné de l'actualité de cette discipline.Je me sens à l'aise aussi à la radio,la télévision,qu'à la presse écrite et en ligne.J'accumule une expérience dans la couverture des compétitions internationales,CAN etc.Bilingue,j'écris et je parle les deux langues officielles du Cameroun,le Français et l'Anglais.Passionné de voyages,je met Dieu au centre de mes projets.
To report this post you need to login first.

Articles associés

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.