ZoneFoot – We cover Amateur, Pro and Women Football
A La Une Ligue Pro

[Cameroun] Infrastructures:que faut il pour mettre fin à la délocalisation des équipes de Douala?

Depuis plus de deux saisons,les équipes de ligue 1 et 2 basées à Douala reçoivent leur adversaire à limbe.Union, Avion,les Astres,AS Matelots,Léopard,Dynamo et New Stars,jouent en délocalisation dans la région du sud ouest.La raison fondamentale  était l’indisponibilité des infrastructures sportives de la région,due à la réfection et la construction d’entre elles.

 

Chantiers fins prêts et presque bouclés,les clubs de Douala pourraient enfin retrouver leur antre d’ici la phase retour du championnat.Les travaux de réfection et de rénovation du stade Mbappe Lepe,annexe omnisports,du grand stade omnisports,de japoma sont pratiquement utilisables.A jour et à date,seul celui de Bonamoussadi traîne encore le pas.L’entreprise de construction de ce petit stade peine à boucler sa tache à cause d’un problème dit on financier. Mais,pour le reste,ils peuvent déjà accueillir les rencontres de ligue 1 et 2.Hors mis la cuvette de Bepanda,et le stade de Japoma réservés pour les matches internationaux de type A,les deux autres stades peuvent répondent aux attentes.

Pourquoi ça coince?

Nul ne le sait officiellement .Des indiscrétions font état de ce que dans le sérail,les autorités sportives avancent l’argument de la préservation de ces infrastructures avant fin mars,mois annoncé pour officiellement inaugurer les dits stades.Interrogé mardi à Douala,le PCA de l’Union implore et supplie le ministère des sports,la fédération et le premier ministère de « faire quelque chose pour sauver le football ».Les manques à gagner sont énormes,et les clubs n’en peuvent plus a t il estimé. »Regardez,aller jouer à limbe sans supporters,ou avec peu de supporters,parce que beaucoup n’ont pas assez de moyens pour se déplacer,ça fait mal.Dépenser 4.000 FCFA aller et retour,ici à Douala avec cette somme vous regardez votre match,et vous avez votre rafraîchissant … » avance le dirigeant,non sans souligner qu’au niveau des recettes,c’est la « catastrophe. » « Nous perdons à ce niveau au lieu de gagner« .Pour aller à limbe,nous dépensons en moyenne 1.000.000 FRCFA,contre rien en retour comme recette de stade lance t il.Pour terminer,Franck Happi souhaite vivement que les autorités révisent leur position en les ouvrant les portes des stades de Douala,ceci avant le coup d’envoi du CHAN,ce qui ferait aussi du bien aux joueurs.Ce cri trouvera t il écho favorable auprès des décideurs? Réponse d’ici janvier 2020.

Views All Time
Views All Time
216
Views Today
Views Today
2

Journaliste

Michel Ateba
Michel Ateba
Journaliste de sports depuis une quinzaine d'années,je suis passionné de l'actualité de cette discipline.Je me sens à l'aise aussi à la radio,la télévision,qu'à la presse écrite et en ligne.J'accumule une expérience dans la couverture des compétitions internationales,CAN etc.Bilingue,j'écris et je parle les deux langues officielles du Cameroun,le Français et l'Anglais.Passionné de voyages,je met Dieu au centre de mes projets.
To report this post you need to login first.

Articles associés

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.