ZoneFoot
Accueil » Articles » [Cameroun] Nécrologie: Albert Nguidjol »le sport Camerounais perd un grand serviteur »

[Cameroun] Nécrologie: Albert Nguidjol »le sport Camerounais perd un grand serviteur »

Suite au décès le 4 avril 2020 d’ Appolinaire Ngangue ex collaborateur de Issa Hayatou ancien président de la CAF,la série des témoignages et hommages ne cesse d’aller crescendo.Dernière en date,celle d’Albert Nguidjol,ex cadre au ministère des sports Camerounais aujourd’hui enseignant aux Etats Unis.

 

                                                   

Albert Nguidjol,ami et frère du défunt.

Ce matin autour de 4 heures(le O4 avril NDLR), mon grand frère, mon ami, mon collègue, mon conseiller et mentor, mon complice, Ngangue Appolinaire a été rappelé pour l’éternité. Il me manque des mots, sinon que les mots ne suffiraient même jamais, pour que je décrive ce personnage humble, polyvalent, fort, disponible, serviable et surtout très modeste et doté d’un sens de leadership de la famille, au travail, en passant par nos virées des gars bien de la Capitale Economique du Cameroun, quand l’occasion nous le permettait. Et j’ai failli oublier de dire qu’Apollinaire était un homme très propre et élégant, un “sapeur” hors pair, et un gros blagueur, dont le réflexe lorsque nous nous rencontrions était toujours de retoucher et d’arranger le nœud de ma cravate, en me disant en riant: “Je ne cesserai jamais de t’apprendre à t’habiller”. C’est dans les années 1974-1975 que Je fais la connaissance de ce sportif complet, cet homme d’excellence, qui avait la bonne connaissance du football, et incontestablement aussi, la maîtrise du Judo où il avait une ceinture noire et beaucoup de Dan.

Un grand administrateur et footballeur

Comme footballeur je l’ai connu dans le Stade de Bertoua, avec les Korondo Pierre, les Mboyong Bienvenu etc…Par la suite il est descendu à Douala où il avait encadré le Caïman de Douala et la Dynamo de Douala pendant quelques années tout en servant comme Enseignant d’Education Physique et sportive dans plusieurs établissements secondaires de la ville de Douala, et en servant aussi comme Maître-Entraîneur de Judo dans un club qu’il dirigeait au Collège de La Salle. Apollinaire a surtout beaucoup servi comme Secrétaire Général de la Ligue Provinciale du Football du Littoral, où il a rendu d’énormes services au football de la région et au football national. Je dois relever que pendant tout ce temps moi j’enseignais au Centre Universitaire de Dschang, et je ne le voyais Appolinaire que lors de mes passages à Douala. Une fois, il est venu me rendre visite à Dschang, c’était un weekend inoubliable lors duquel nous avons parlé de tous nos amis, de tous les délices de notre corps de métier. De temps en temps, il me disait toujours: “ Albert, de Foumban à Dschang, tu as déjà beaucoup servi dans la périphérie, commence à penser à venir me rejoindre à Douala où je suis très sûr que tu peux beaucoup offrir à la jeunesse Camerounaise”.

Ascension fulgurante

En 1987-88, j’ai été affecté au Centre Universitaire de Douala et j’encadrais la Dynamo de Douala qui à l’époque s’entraînait au Stade Akwa, aujourd’hui Stade Mbappe Lépé. Là également se trouvait le bureau d’Appolinaire. Nous nous voyions donc chaque jour, car il habitait à côté de la Maison du Parti à Bonanjo, et moi j’habitais l’immeuble Cameroon Bank à Akwa. Un jour Appolinaire m’a donné rendez-vous chez lui, je m’y suis rendu et il m’a dit qu’il devait partir de la Ligue Provinciale de Football du Littoral, et qu’il souhaiterait que c’est moi qui le remplace au poste de Secrétaire Général. Pour la toute première fois dans notre relation, j’avais pu le regarder fixement dans les yeux pour lui dire “Non”. Il m’a demandé pourquoi. Je lui ai donné toutes mes raisons et il m’a dit: “Albert, je vois que tu es déjà grand, mais sache que je reste le grand frère”. Nous avons rigolé et il a beaucoup apprécié ma réaction. A mon tour, je lui ai demandé quelle serait sa nouvelle destination professionnelle, et il m’a dit, mais en blaguant: “ viens prendre dans ma bouche…tu m’as désobéi… je ne te dis pas”. Quelques jours après, Appolinaire à été nommé Directeur Administratif de L’Equipe Nationale de Football et moi je suis parti de la Dynamo de Douala, et après quelques mois, je suis devenu l’entraineur Principal de l’Union de Douala.

Articles associés

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.