ZoneFoot
Accueil » Articles » Bénin : Sessegnon évoque des souvenirs et ses objectifs futurs avec la sélection

Bénin : Sessegnon évoque des souvenirs et ses objectifs futurs avec la sélection

Capitaine emblématique de l’équipe nationale du Bénin, Stéphane Sessegnon est le joueur le plus capé et le meilleur buteur de l’histoire des Écureuils. Dans une exclusivité accordée au média de la FIFA, le pensionnaire de Genclerbirligi a abordé des sujets de divers ordres. Entre autres, la CAN 2019, la Coupe du Monde 2022, des souvenirs et des objectifs.
Quart de finaliste de la dernière Coupe d’Afrique des Nations en Egypte, le Bénin a étonné plus d’un en sortant notamment le Maroc en huitièmes de finale. Stéphane Sessegnon s’en rappelle comme le meilleur souvenir de sa carrière.
« Cela reste, à ce jour, le meilleur souvenir de ma carrière. Au-delà de notre joli parcours qui nous a mené jusqu’en quart de finale, au cours duquel nous avons notamment battu le Maroc, je retiens la joie et les émotions », a t-il affirmé. Auteur d’une bonne prestation au pays des Pharaons, l’ancien du Paris Saint Germain reste humble et pense ne pas mériter une statue.
« Non, je ne mérite pas de statue. J’ai suffisamment avec l’immense reconnaissance que m’apportent les Béninois. Ils m’apprécient comme je suis, et je suis comblé. J’essaye du coup de rendre à ma façon. Ils m’offrent leur soutien indéfectible. En échange, je donne tout lorsqu’on fait appel à moi en sélection », a t-il laisser entendre. Âgé de 36 ans, l’ancien joueur de West Bromwich Albion ne songe pas encore à une retraite.
Stéphane-Sessegnon-contre-le-Togo
Stéphane-Sessegnon-contre-le-Togo
« La motivation et l’envie de faire le métier que j’aime sont toujours là. Tant que je considèrerai être en pleine possession de mes moyens, je poursuivrai ma carrière de joueur et je continuerai à me mettre à disposition de l’équipe nationale », a t-il martelé. Le natif d’Allahè n’a pas manqué de parler du Bénin et du Mondial au Qatar en 2022. Le Bénin se trouve dans un Groupe J, relativement ouvert, en compagnie de la RD Congo, de la Tanzanie, et du Madagascar.
« Toutes les nations africaines sans exception ont franchi un palier. Le niveau est bien plus homogène qu’avant. Nous sommes ni favoris, ni outsiders. Nous allons juste jouer notre chance à fond, et elle n’est pas plus petite ou plus grande qu’une autre », explique-t-il. Pour le capitaine, la Coupe du Monde doit est un objectif pas un rêve pour le Bénin.
« La Coupe du Monde cela reste un rêve pour le Bénin ! De mon côté, je me concentre sur des objectifs. Et mon premier but, c’est d’encadrer les plus jeunes, et d’aider ainsi mon pays à grandir », a-t-il conclu.

Articles associés

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.