ZoneFoot
Accueil » Articles » [Togo] D1 Togo : Pourquoi les joueurs togolais ne réussissent pas à l’étranger ? Hughes Rhodes énumère quelques raisons

[Togo] D1 Togo : Pourquoi les joueurs togolais ne réussissent pas à l’étranger ? Hughes Rhodes énumère quelques raisons

Hughes Rhodes, agent de joueur, a levé le voile sur les points défaillants du football togolais. Et surtout du championnat national de première division.

Force est de constater que les meilleurs joueurs de la D1 Togo ont du mal à s’imposer ailleurs. Dès qu’ils sortent du pays, rares sont ceux qui jouent les premiers rôles dans leurs clubs. La question devient récurrente. Quelles sont les raisons de cet état de fait ? Hughes Rhodes a tenté de soulever quelques problèmes lors d’un talk-show hier sur la plateforme Whatsapp de l’Association des Journalistes Sportifs du Togo (AJST).

« Le football togolais n’est pas très côté aujourd’hui. D’abord le niveau du championnat est très faible. Le potentiel se trouve partout au Mali, en Côte d’Ivoire, mais la formation est ratée (au Togo). Il nous faut des agents qui puissent inviter des partenaires et recruteurs capables de fournir des infrastructures afin d’attirer le public à suivre un bon match, et détecter un ou deux joueurs. Il y en avait auparavant, mais durant ces cinq dernières années, il y a très peu. Les rares (recruteurs) qui viennent parfois ne trouvent pas grand intérêt. C’est pourquoi nous voudrions que le niveau soit relevé. Commençant par la réduction du nombre de clubs en première division. Dix à douze au maximum », a-t-il déclaré.

L’agent de joueur met encore une fois l’accent sur la formation. Pour lui le football à la base pourra donc résoudre ces manquements que les joueurs ont actuellement : « Deuxièmement, si tous les clubs s’engagent dans la formation, on réduirait les tares de certains joueurs en D1, qui ont des lacunes dues à leurs formations, malgré leur bonne volonté. Cela est dû au fait que les clubs n’aient pas de catégories de jeunes ».

« Pour donner une bonne image à ce championnat, il faut aller vers les championnats de jeunes, gage d’un championnat d’élite un peu plus relevé. Aux clubs qui veulent se structurer et devenir grand, nous leur conseillons la mise en place des catégories de jeunes. Ensuite, avoir les infrastructures », a-t-il conclu.

Le chemin est donc montré par Hughes Rhodes qui a connu l’expérience de plusieurs championnats en Afrique. Aux autorités sportives togolaises de mettre les moyens en place pour que le tir soit rectifié.

Articles associés

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.