caf

CAN 2019 /Ahmad Ahmad : «Si le Cameroun choisit l’option du TAS, qu’on joue le jeu»

A La Une

On n’en finit pas de parler du retrait de la CAN 2019 au Cameroun, décidé par la CAF, réunie en comité exécutif vendredi dernier à Accra. En guise de lot de consolation, l’instance faitière du football local a décidé de reprogrammer le Cameroun en 2021, et de décaler la Côte d’Ivoire en 2023.

Le gouvernement camerounais a réagi samedi dernier, qualifiant d’ «injustice flagrante» cette décision, sans pour autant indiquer s’il envisageait de porter l’affaire devant les tribunaux. La presse locale en faisant écho de cette actualité autour de la CAN 2019, n’a pas écarté l’option du Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

Toute chose qui ne semble pas émouvoir le président de la CAF, le malgache Ahmad Ahmad, interviewé ce lundi à Kinshasa par la chaine panafricaine Afrique Media. «La faute de la CAF, c’est de vous avoir donné 2021. Ça va être une faute qui va être ciblée par le TAS. Aucun règlement ne nous permet de vous attribuer ça. Qu’on joue le jeu, si c’est ça l’option choisie par le Cameroun», a-t-il déclaré.

Conscient d’avoir commis un tort au Cameroun, le président de la CAF et ses pairs optent pour un arrangement à l’amiable, qu’importe l’entorse que ses pairs et lui font aux statuts et règlements des compétitions de l’instance. «Pour arranger les choses de manière humaine, on a décalés toutes les CAN, en donnant plus de temps au Cameroun, pour qu’il réalise les infrastructures. Et on va les accompagner de près, et en 2021 ils seront prêts», ajoute-t-il.

Views All Time
Views All Time
119
Views Today
Views Today
1

Hits: 100

Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de