CAN 2019 : La CAF avait envisagé une co-organisation avec le Nigeria

CAF (à la une) CAN

L’idée d’une co-organisation de la «CAN Total Cameroun 2019» a récemment nourri les échanges dans le sérail de la Confédération africaine de football (CAF). Lors de la récente visite d’inspection des chantiers de la CAN entre les 7 et 14 août derniers, outre la délégation des inspecteurs qu’accompagnait le Secrétaire général adjoint Anthony Baffoe, d’autres officiels de la CAF, conduits par le premier vice-président de l’instance et non moins Président de la Fédération nigériane de football, Amaju Pinnick, ont séjourné à Yaoundé.

Celui-ci avait une mission claire : informer de manière délibérée les pouvoirs publics de l’option de la co-organisation de la compétition avec le Nigeria, a appris Zonefoot, d’une source crédible au ministère des Sports et de l’Education physique.

«Ils étaient venus pour nous retirer la CAN, parce qu’ils avaient eu des rapports négatifs de l’avancement des travaux. On leur avait dit qu’à Garoua, les chantiers étaient à l’arrêt à cause des grèves. Mais sur le terrain, ils étaient surpris par le niveau d’évolution des travaux, et ça dû changer leur plan», confesse-t-elle.

Cependant, les officiels de la CAF n’ont pas manqué de taper sur les doigts des chefs d’entreprise adjudicataires des marchés des stades d’entrainements, en promettant de «retirer la CAN au Cameroun» si ceux-ci ne respectaient pas les délais de livraison du 30 septembre.

Une pression à laquelle est bien habituée le Cameroun depuis l’arrivée du Malgache Ahmad Ahmad à la Confédération africaine de football (CAF), avec ses multiples sorties incendiaires la presse, pour remettre en doute la capacité de notre pays à organisation la première CAN à 24 équipes. Mais pour le moment, le Cameroun tient bon !

Views All Time
Views All Time
236
Views Today
Views Today
3

Hits: 136

Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de