CAN 2019 : Les inspections sont en cours

CAF CAN Les Instances nationales

Les membres du cabinet allemand Roland Berger devant assurer les inspections au compte de la confédération africaine de football (CAF) des installations de la CAN 2019 au Cameroun sont dans nos murs depuis 24h.

L’équipe de Roland Berger a débuté sa tournée d’inspection par une séance de consultation avec les membres du COCAN local ce vendredi au Stade omnisports de Yaoundé. Elle doit mettre ensuite le cap à 13 km de la Capitale politique pour commencer l’audit des sites.

D’après leur propre cahier de charges à exécuter et imposé par la CAF, les experts de Roland Berger doivent : « développer et approuver les critères d’évaluation du projet, faire l’évaluation technique des infrastructures et logistiques essentiels du Cameroun, évaluer la capacité d’absorption macroéconomique du pays, élaborer un rapport des observations et le présenter aux parties essentielles ».

Le planning des sites à visiter

Le complexe sportif Paul Biya à Olombé, est la première étape des 11 jours de travaux qui les mèneront à travers le triangle national. Notamment dans 6 villes, à savoir Yaoundé, Garoua, Bafoussam, Douala, Limbe et Buea.

La visite s’articule autour des différentes infrastructures (stades, hôtelières, voies de communication, sécuritaire ou sanitaire) qui ont été présentées par le pays de Samuel Eto’o, pour servir lors de la tenue de la CAN 2019 Cameroun.

Le planning du team Roland Berger est ainsi établi : Les 12 et 13 Janvier 2018, inspection des installations de Yaoundé. Les 14 et 15 Janvier 2018, inspection des installations de Garoua. Les 16 et 17 janvier 2018, inspection des installations de Bafoussam. Les 18 et 19 Janvier 2018, inspection des installations de Douala.

Les 20 et 21 Janvier 2018, inspection des installations de Limbé/Buéa. Les 23 janvier 2018, visite au Centre d’excellence de la CAF de Mbankomo. Espérons-le, ce que verront les inspecteurs CAF satisfasse à leurs attentes.

Vu qu’une épée de Damoclès plane sur la tête du Cameroun, « il ne faut rien laisser au hasard » comme l’a clairement indiqué Ahmad…Au Cabinet Roland Berger donc : « d’identifier les différences entre la situation actuelle des préparations et les exigences d’accueil et d’organisation de la CAF ».

Views All Time
Views All Time
206
Views Today
Views Today
1

Hits: 17

Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de