CAN 2021: La Cote d’ivoire “riposte” contre la CAF

A La Une CAF (à la une) CAN

La sortie du président de la CAF lundi soir sur la chaine Afrique média où il est revenu sur le retrait de la CAN 2019, et une réattribution au Cameroun de celle de 2021 initialement prévue en Cote d’ivoire fait des gorges chaudes au pays des Éléphants.

Depuis lors, plusieurs personnalités parmi lesquels le ministre des sports et des journalistes ivoiriens sont montés au créneau pour dénoncer “une CAF cavalière”, qui est en passe de faire écrouler le peu de crédibilité qui resterait à cette instance faîtière qui gère le football continental.

Cette attitude qui annonce la prochaine démarche grave de la CAF qui est le retrait de la CAN 2021 à la Côte d’Ivoire pour sûrement une consolation en 2023, poserait d’énormes préjudices économiques, sportifs, sociaux, politiques et moraux à la Côte d’Ivoire, qui devrait demander des éclaircissements et même des comptes à une CAF cavalière. Et ce, même s’il s’agit de sa CAN. En attendant la réaction du COCAN 2021, de la FIF et du Gouvernement de Côte d’Ivoire, l’attitude de Monsieur Ahmad décrédibilise la CAF qui risque de faire perdre le peu de reconnaissance du monde au football africain.” s’insurge Guy Evrard Soty, dans une chronique sur sport-ivoire.ci.

Le report unilatérale de la CAN 2021 à la Cote d’ivoire pour 2023 va provoquer de lourdes conséquences sur le plan économiques et financiers. La Cote d’ivoire a engagé “un peu plus de 300 millions d’euros pour réaliser 4 stades de grandes envergures avec des équipements de proximité. A savoir les centres d’hébergement. Tous les marchés ont été attribués et les entreprises ont mis en place les lignes de financements” déclare le ministre des sports Paulin Danho.

La bataille des “chiffonniers” s’annonce dure…Toutefois, et sauf s’il est le plus pire des diplomates, et piètre communicant, Ahmad Ahmad, le président de la CAF sait ce qu’il fait…Tout porte à croire que cette situation ubuesque aurait déjà été réglée au plus au sommet des Etats camerounais et ivoirien, et que la CAF, aurait servie de passerelle pour sauver l’honneur des deux parties en retard dans l’exécution des travaux… 

Views All Time
Views All Time
145
Views Today
Views Today
1

Hits: 154

Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de