logo can total 2019

CAN TOTAL 2019: Le jour de vérité est enfin arrivé pour le Cameroun

A La Une CAN

Le public sportif camerounais va devoir retenir son souffle jusqu’au bout ce vendredi 30 novembre 2018. A Accra, la capitale du Ghana va se jouer le destin de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations.

En effet la Confédération Africaine de Football (CAF), en marge du tournoi féminin continental va décider du sort du Cameroun, en tant que pays organisateur de la CAN TOTALE 2019.

La réunion extraordinaire du comité exécutif de la CAF, seule instance habilitée à valider la tenue de la CAN 2019 au pays de Geremi Njitap (présent déjà à Accra depuis 48h) va devoir passer au crible les derniers rapports des inspecteurs de l’instance faîtière du football africain.

Deux missions, notamment une, en fin octobre en charge de l’évaluation des conditions sécuritaire des infrastructures. Mais aussi de la sécurité dans la région du Sud-Ouest qui devrait recevoir une Poule. Ladite mission était dirigé par le colonel major Djibrilla Hima Hamidou.

Et une seconde et dernière mission effectuée ce mois pilotée par Anthony Baffoe, secrétaire général adjoint de la CAF. avec en experts les hommes du cabinet Roland Berger. Au menu, visite des infrastructures sportives, hôtelières. Avec des crochets sur l’état des routes, des hôpitaux.

Les chantiers camerounais, doivent normalement être pour la plupart livrés au mois de décembre. Soit 6mois avant la phase finale de la compétition. Le plus gros des superstructures, stades surtout est disponible.

De Garoua à Douala, en passant par Yaoundé, Olembé, ou à l’Ouest, les terrains d’entrainement sont prêts. Les interrogations demeurent quelque peu sur les deux grands stades annoncés.

Le stade complexe sportif Paul Biya situé dans la banlieue de Yaoundé, et surtout le complexe multisupports de Japoma, dans la ville de Douala, et qui officiellement livré qu’au mois de mars 2019. Soit 3 mois avant la CAN prévue en juin 2019.

Que va décider le COMEX CAF? On le saura bien tôt ce 30 novembre.

En attendant, les membres du gouvernement camerounais, à l’instar des cadres du MINSEP, ainsi que les membres du comité de normalisation de la Fecafoot et des personnalités du milieu foot au pays de Samuel Eto’o sont déjà dans la ville d’Accra.

Pleurs, grincements de dents ou simplement explosion de joie, la résolution de la CAF d’organiser ou pas la CAN au Cameroun en 2019 dépendra de la capacité avec laquelle les compatriotes de Roger Milla ont fusionné leurs énergies pour atteindre au maximum les attentes portée dans le cahier des charges de la CAF.

Views All Time
Views All Time
136
Views Today
Views Today
1

Hits: 135

Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de