Catégorie : Actu des Clubs

Coupe du Cameroun de football ,la région de l’ouest aligne 3 ambassadeurs pour les quarts .

CANON,FEUTCHEU,YOSA,COLOMBE,NEW STARS (VAINQUEUR  SORTANT),ET UMS TOUS ÉLIMINÉS DE DAME COUPE A L’ETAPE DES 8E DE FINALE.DES SURPRISES QUI DÉMONTRENT LE CARACTÈRE IMPRÉVISIBLE D’UNE COMPÉTITION DONT LA VICTOIRE N’A JAMAIS ÉTÉ ASSURÉE A L’AVANCE.                                                                                                      

 

Tous les résultats des 8e de finale

Unisport 1 -Yosa 0

Coton 2- Colombe 0

Eding 2 -New stars 1

Feutcheu FC 1 -Lion blessé 2

TKC 2- Foudre 1

Renaissance 6 –Federal 0

Ums 2 –Panthère 3

Canon 1 -Union 3

Tirage au sort des combinaisons des quarts de finale mercredi  au siège de la fécafoot à Yaoundé.

Coupe Du Cameroun de football du lourd en 8ème .

 LE TIRAGE AU SORT A EU LIEU CE MARDI A YAOUNDÉ. DES AFFICHES ALLÉCHANTES ET POUR LE MOINS CAPTIVANTES A L’INSTAR CANON –USD, UNISPORT –YOSA, OU ENCORE COTON –COLOMBE.L’OUEST ET LE NORD OUEST S’EN SORTENT  AVEC DEUX DERBYS.                                                                                                                 

TKC-Foudre

 Coton-colombe

 canon-union

 Fetcheu-lion blessé

 unisport –yosa

 Eding -new star

 Renaissance –fédéral

 Ums-panthère

Coupe du Cameroun de football, l’ouest et le nord ouest alignent 6 clubs en 8ème.

C’EST LA RÉGION QUI A LE PLUS GRAND NOMBRE DE CLUBS ENCORE EN LICE.LES 6 FORMATIONS ONT OBTENU LEUR TICKET AU TERME DES 16E DE FINALE DISPUTES LE WEEKEND DERNIER.EN ATTENDANT LEUR FUTUR ADVERSAIRE,LES QUALIFIES DES DEUX RÉGIONS PEUVENT SE FROTTER LES MAINS                                                                                                                   

 

Voici les équipes supposées jouer les 8ème de finale.

1.Foudre d’Akonolinga
2. Fédéral du Noun.
4. Lion Blessé
5.Canon
6.Tonnerre.
7.Unisport
8.Colombe
9.Panthère.
10.Eding sport.
11.Feutcheu fc.
12.Yong Sport.
13.Union
14.Coton Sport
15.New Stars.
16. UMS ( ?)

 

Avec K.J

 

Coupe du Cameroun de Football,Dynamo veut « la peau » de UMS.

L’EQUIPE A FORMULE DES RÉSERVES DE QUALIFICATION SUR LE JOUEUR AYUK POUR DÉFAUT DE LICENCE CONFORME.SELON NOTRE SOURCE LE JOUEUR EN QUESTION A TERMINE LA SAISON EN CHAMPIONNAT EN JOUANT AVEC SA CARTE NATIONALE D’ IDENTITÉ AU LIEU DE LA LICENCE, MAIS AUCUNE EQUIPE N, AVAIT RÉUSSI A TROUVER UN MAL A CELA.PAS QUESTION POUR DYNAMO QUI VEUT ADMINISTRER UNE LEÇON DE MANAGEMENT A LA FECAFOOT.                                                                                                            

 

Plusieurs fois champions du Cameroun, la Dynamo de Douala veut aller loin cette saison dans cette compétition. Pour cela le club use de tous les stratagèmes pour accéder à l’étape des 8è de finale. Battue après la séance des tirs au but dimanche par UMS, la formation de Douala veut gagner son match dans les bureaux. En effet, la Dynamo aurait porté des réserves de qualification sur le joueur AYUK de UMS pour avoir joué avec une carte d’identité en lieu et place de la licence tel que le règlement le prévoit. C’est donc sur des pincettes qu’UMS a accueilli sa victoire contre Dynamo en attendant que la commission de la coupe du Cameroun ne rende sa copie. Surtout qu’à partir des 8 ème de finale, « les réserves portant sur la qualification des joueurs sont irrecevables »selon le président de la commission Michel KAHAM.                                                                                                             

 

Voici les équipes supposes jouer les 8ème de finale.

1.Foudre d’Akonolinga
2. Fédéral du Noun. 3.Renaissance FC
4. Lion Blessé
5.Canon
6.Tonnerre.
7.Unisport
8.Colombe
9.Panthère.
10.Eding sport.
11.Feutcheu fc.
12.Yong Sport.
13.Union
14.Coton Sport
15.New Stars.
16. UMS ( ?)

 

Avec K.J

Elite One,Bamboutos fc de Mbouda maintient Unisport en première division

AUSSI PARADOXALE QUE CELA PUISSE PARAÎTRE,LA RÉTROGRADATION DE BAMBOUTOS EN ELITE TWO OUVRE LA PORTE DU MAINTIEN A UNISPORT DU HAUT NKAM EN ELITE ONE.C’EST L’UNE DES INFORMATIONS CENTRALE DU VERDICT DE LA DÉCISION RENDUE LUNDI A YAOUNDÉ PAR LES MEMBRES DE LA CHD (Commission Homologation et de Discipline )DE LA LFPC .LE NOUVEAU CLASSEMENT PLACE LES MANGWA BOYS A LA 18E PLACE,ET RAMÈNE LE TAMKWOE A LA 15E PLACE.                                                                                                                

 

 

 

 

 

Ci-dessus le procès verbal rendu public par la CHD de la LFPC                                                                                                  Nouveau classement actualisé                                                          

Sanctions FIFA: La position officielle de Bamboutos de Mbouda

Point sur l’affaire Johan BUYLE contre Bamboutos de Mbouda.

Depuis le 10 août 2018, l’affaire Johan BUYLE contre Bamboutos FC de Mbouda fait couler beaucoup d’encre et de salive. Elle est au centre de nombreuses rédactions sportives. Pour cause, la nouvelle de la rétrogradation en division inférieure du club aux millions de supporters par la FIFA suite au non-respect de la décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur du 15 juin 2016 rendue dans le cadre d’un litige contractuel entre le club phare des Bamboutos et l’entraineur belge Johan BUYLE.

Les faits remontent à 2014 lorsque monsieur Johan BUYLE propose ses services à Bamboutos FC de Mbouda pour l’entrainer. Ayant envisagé le recrutement de cet entraineur, le club de Mbouda va se voir notifier un courrier de la FECAFOOT soulignant la non-qualification de l’entraineur belge. Vérifications effectuées, Bamboutos FC se rendra compte du caractère non requis des diplômes de cet entraineur par les instances du football Camerounais. Bamboutos FC de Mbouda va alors décider de se séparer de ce dernier qui selon la Fecafoot n’était pas en possession des diplômes requis pour occuper le banc de touche d’un club du championnat d’élite One du Cameroun .Monsieur BUYLE recevra néanmoins une indemnité de 5000 euros de la part des dirigeants de Bamboutos avant de s’en aller.

Une fois retourné dans son pays, ce dernier décide de porter cette affaire devant le juge unique de la Commission du Statut du Joueur qui n’hésitera pas à condamner le club de Mbouda le 15 juin 2016 à payer les salaires dus à monsieur BUYLE ainsi qu’une compensation pour rupture abusive du contrat. Contrat que le club ne reconnait pas lui avoir fait signer, évidemment depuis la position prise par la FECAFOOT sur sa non-qualification. L’administration de BAMBOUTOS FC va , par le canal de son avocat, déposer une plainte auprès du tribunal de Mbouda pour faux en écriture afin que soit tirée au clair cette affaire de contrat .

Ayant pris acte de la position de Bamboutos FC qui ne pliera pas l’échine , le Secrétariat de la Commission de Discipline de la FIFA décide d’ouvrir le 3 février 2017 une procédure disciplinaire à l’encontre du débiteur pour non-respect de la décision rendue par le juge unique de la Commission du Statut de Joueur le 15 juin 2016. C’est ainsi que le 15 mars 2017, la Commission de Discipline de la FIFA sanctionne Bamboutos FC d’une amende. En cas de de non-paiement de la somme due à monsieur BUYLE pendant un certain délai « le créancier pourra exiger que trois (3) points soient déduits à l’équipe de BAMBOUTOS FC dans le championnat de la ligue première nationale. Il est à noter que contrairement à ce qui est marqué dans la décision de la FIFA, Bamboutos de Mbouda n’a jamais fait l’objet d’un retrait de 3 points au cours de la saison 2016/2017. De telles anomalies traduisent inévitablement des irrégularités notoires dans la démarche de la FIFA.

Officiellement notifié, Bamboutos de Mbouda alors représenté par maitre Robert YAMBI demande une suspension de cette procédure disciplinaire dans la mesure où une procédure pénale avait été ouverte à l’encontre du créancier devant les autorités camerounaises. Il s’agit du respect du principe suivant lequel “le pénal tient le civil en l’état”. Cet argument sera rapidement balayé par la FIFA sans aucun fondement juridique.

L’affaire va de nouveau être réexaminée par la FIFA à la demande de monsieur BUYLE le 12 avril 2018. Appelée à se prononcer sur l’ultime sanction qu’est la rétrogradation de Bamboutos FC en division inférieure, la FIFA répondra favorablement et notifiera officiellement le club de Mbouda le 4 mai 2018.

Bamboutos FC représenté par maitre YAMBI a immédiatement saisi le TAS par une requête aux fins d’effet suspensif dans laquelle il demande à ce Tribunal de reconnaître qu’une procédure pénale est pendante devant les juridictions pénales Camerounaises, d’annuler la décision ou d’ordonner un sursis à statuer dans la présente cause jusqu’à l’issue de la procédure pénale pendante devant les juridictions Camerounaises.

D’une part, à la lecture de cette note de la FIFA nous nous interrogeons : est-ce un canular ou un fake news ? Car les fautes d’orthographe ( la club) et bien d’autres faits nous laissent dubitatifs sur le sérieux qui doit être celui d’une instance comme la FIFA . Par ailleurs, la reprise assez maladroite de cette information par les nombreux médias locaux nous laisse perplexes sur l’objectivité dans le traitement de l’information. Ces médias, en l’absence de la position officielle de la FECAFOOT et de la LFPC, ont déjà éliminé BAMBOUTOS FC de la coupe de la confédération et l’ont relégué en ligue 2 au profit de certains clubs. Ceci traduit sans doute la précipitation et une volonté de nuire inavouée de quelques uns.

D’autre part, cette affaire soulève des questionnements troublants sur les agissements des parties concernées.

La FECAFOOT étant l’instance par laquelle le scandale est arrivé du fait de la disqualification du sieur Buyle et de la non-reconnaissance de ses diplômes d’entraîneur ne devrait-elle pas protéger son membre qu’est Bamboutos FC de Mbouda? La défense de Bamboutos FC de Mbouda ne devrait-elle pas se faire conjointement avec le soutien de la FECAFOOT? Cette dernière en tant que membre de la FIFA va-t-elle laisser ses membres à elle être injustement condamnés ? Il convient que cette instance, membre de la FIFA puisse aussi vigoureusement défendre les droits des équipes qu’elle représente afin d’éviter que celles-ci ne soient injustement condamnées.

L’on est en droit de se demander si l’affaire a été jugée selon les règles de l’art dans la mesure où les documents présentés par Bamboutos Fc de Mbouda tendent à démontrer que le sieur Buyle ne possède pas des diplômes d’entraîneur exigés par la FECAFOOT. En effet, la FIFA depuis les derniers scandales qu’elle a essuyés avec les affaires de corruption essaye de redorer son blason à travers une opération « mains propres ». Elle devrait alors se montrer irréprochable dans la gestion de cet autre problème épineux qui pourrait venir jeter un autre voile sur la façon dont les litiges sont tranchés au sein de cette instance faîtière du football.
Cette décision de la FIFA laisserait croire que celle-ci encourage l’expansion des entraineurs non qualifiés dans les pays dits du tiers monde. La FIFA aurait-elle qualifié le sieur Buyle pour entraîner un club d’élite en Belgique son pays d’origine ? l’Afrique est-elle la destination des entraineurs incapables de réussir ailleurs ? Nous constatons une gestion peu orthodoxe des fédérations africaines par la FIFA et profitons de cette opportunité pour attirer la sympathie et susciter l’éveil des autres fédérations africaines.
Ici nous faisons un clin d’œil à nos mémoires respectives sur la gestion de l’affaire zinedine Zidane en son temps par la même FIFA

À qui profite cet acharnement injustifié contre Bamboutos FC fraichement qualifié pour la coupe de la CAF après son honorable 3ème place au championnat d’élite? Qui aurait quelque chose à gagner sur une quelconque relégation de Bamboutos FC de Mbouda , le club le plus populaire du Cameroun et de l’Afrique centrale ? Que font les juristes de la FECAFOOT ? Ceux-ci ne sauraient se départir du rôle qui a été le leur dans cette affaire et devraient faire montre de poigne afin que la justice soit rétablie.

Le conseil d’administration de Bamboutos FC reste ouvert à toute confrontation avec le plaignant, prend acte de la décision de la FIFA, et est prêt à respecter les décisions qui découleront de l’appel interjeté au TAS. Bamboutos FC souhaite que la vérité soit connue de tous et que le Droit soit dit selon les règles de l’art.Toute la documentation pouvant appuyer cette communication est disponible et sera produite en temps opportun a qui de droit.

Le vice PCA de BAMBOUTOS FC et président de LASB
DJEATSA KENVO

Nord-ouest : Rainbow fc de Bamenda représente la région au tournoi d’accession en « elite two »

 L’EQUIPE A BATTU EN FINALE DES BARRAGES FONCHA STREET (2-1). CETTE FINALE MARQUE AUSSI LA FIN DE LA SAISON A LA  LIGUE RÉGIONALE DE FOOTBALL DU NORD-OUEST CETTE ANNÉE. LA FORMATION DE  RAINBOW FC DE BAMENDA FERA PARTIE DES DIX CLUBS DES DIX LIGUES RÉGIONALES QUI VONT DISPUTER UN TOURNOI DE MONTÉE EN LIGUE 2(TROIS EQUIPES SONT APPELÉES A ACCÉDER EN ELITE TWO SUR LES DIX DE DÉPART)                                                                                                                           

 

 

La date de début de la dite compétition reste à déterminer par la fécafoot,instance en charge d’organiser le dit tournoi.

 

Avec K.J à Bafoussam

16e de finale coupe du Cameroun, l’ouest et le nord ouest en mode puissance 9.

ILS SONT NEUF CLUBS  DU NORD OUEST ET DE L’OUEST PARMI LES  QUALIFIES POUR L’ETAPE DES 16E DE FINALE DE LA COUPE DU CAMEROUN DE FOOTBALL.LE TABLEAU AFFICHE DÉSORMAIS COMPLET APRES LES DERNIÈRES RENCONTRES DISPUTÉES CE WEEKEND.

 

Liste des  qualifiés avec neuf clubs de l’ouest et nord ouest                                                                                                                        

Astres de Douala, UMS de Loum, Stade renard, Renaissance de Ngoumou, Eding sport, Red star de Bafoussam, Colombe du sud, Panthère du Ndé, YOSA, TKC, New stars, PWD de Bamenda, Fédéral du Noun, National Polytechnic, les Amis de Ngaoundéré, Coton sport, Sahel de Maroua, Soleil de Garoua,EEMSA, Avion du Nkam, Dynamo, Canon, Feutcheu FC, Fortuna, Apejes, Kohi de Maroua, Union de Douala, Lion Blessé, Foudre d’Akonolinga, Unisport, Fovu et AS Matelots.

 

Avec Karl Jaspers à Bafoussam

Barrage à l’ouest ,6 clubs pour une place …

UNITE DE KOUTABA, VOLCAN DU NOUN, UNION DE KEKEM, SCORPION FC DE BAFOUSSAM, RENAISSANCE DE FOUMBAN ET SIM’S DE BAFOUSSAM.                                                                                 

La compétition des barrages selon la ligue régionale de l’ouest est  programmée du 18 au 26 août 2018 au stade Cenajes de Dschang. Au terme de ce tournoi direct le public connaitra alors  le club qui va représenter la région de l’ouest au tournoi d’accession en « elite two » cette saison. Le dit tournoi va se disputer avec les 9 autres vainqueurs des barrages issus des dix ligues régionales du Cameroun.

 

Avec K.J

 

Coupe du Cameroun de football. Bamboutos et Aigle(deux clubs de l’elite one) tombent à l’étape des 32e de finale.

LES MANGWA BOYS ONT ÉTÉ ÉLIMINÉS PAR SOLEIL DE GAROUA 0 BUT CONTRE 1 . PENDANT CE TEMPS L’OISEAU DE LA MENOUA SUBISSAIT LA FOUGUE JUVÉNILE DE SAHEL DE MAROUA SCORE DE LA PARTIE 2-1 EN FAVEUR DE SAHEL .DEUX FORMATIONS DE « ELITE ONE » QUI QUITTENT LA SCÈNE A CETTE ETAPE DE LA COMPÉTITION A LA SURPRISE SOMME TOUTE GÉNÉRALE.                                                                                                      

 

 

Si pour beaucoup la sortie de Aigle ne semble pas surprendre malgré son  statut de ancien pensionnaire de ligue 1 mais relégué en ligue 2, d’autres par contre se mordent la langue en évoquant la sortie de bamboutos,troisième du championnat et de surcroît Africain cette saison (coupe caf) .L’équipe phare de mbouda s’est faite balayée par une solide formation de de soleil de Garoua qui a visiblement plus brillé sur l’air de jeu. La formation amateur de la ligue régionale du nord se qualifie ainsi pour les 16e de finale devant une équipe professionnelle du championnat local du Cameroun.                                                                                                                                 

 

Les raisons du fiasco.

 

C’est une lapalissade, l’équipe des mangwa boys ne se porte pas du tout bien sur le plan sportif et ce malgré la troisième place obtenue en championnat. Les nombreux cas de grève des joueurs à quelques jours de la fin du championnat pour aérés de salaire sont là quelques arguments à faire valoir pour expliquer cette sortie inopinée et imprévue. Ajouté à ce lot de difficultés, l’absence de son entraineur principal parti assister à un congrès des entraineurs Allemands en Allemagne, le tout réuni a donc donné ce résultat qui cloue l’équipe et claque  la honte au groupe et terni un peu l’image d’une équipe qui espérait pourtant atteindre la finale comme le cas la saison dernière. Mais, hélas, « dame coupe » en a autrement décidé, et le résultat est implacable juste à l’étape des 32e.

 

Avec Karl Jaspers .