Catégorie : CHAN 2018

Russie 2018: Neymar sera présent

Neymar a marqué le deuxième but du Brésil face à l’Autriche en amical, le 10 juin 2018 à Vienne.

Longtemps blessé, Neymar est bien de retour. Une semaine après son premier match depuis le mois de février, l’attaquant du Brésil a enchaîné avec une première titularisation contre l’Autriche en amical (3-0) ce dimanche 10 juin. Et il a de nouveau marqué un fort joli but. De bon augure pour la Coupe du monde en Russie, qui débute le 14 juin.

Son état de santé a fait trembler tout le Brésil. En à peine deux matches, il a rassuré ses supporters. Neymar, superstar de la Seleçao, est bien apte pour la Coupe du monde Russie 2018. Et ses trois mois et demi loin des terrains après son entorse et sa fracture du pied droit avec le Paris saint Germain  le 25 février n’ont pas altéré son talent. L’Autriche, victime du Brésil ce dimanche 10 juin en amical (3-0), peut en témoigner.

Un deuxième très joli but en une semaine

Déjà, le 3 juin, Neymar avait fait une excellente impression contre la Croatie. Logiquement à court de rythme, le n°10 n’avait pas commencé ce match amical et n’était entré qu’en tout début de seconde période. En une action, il avait mis les Croates à terre: une accélération, quelques dribbles déroutants, et une frappe surpuissante sous la barre transversale pour ouvrir le score et guider son équipe vers la victoire (2-0).

Après la Croatie, il disait être « à 80% de (ses) capacités ». Ce 10 juin, cette fois, Neymar était titulaire pour le dernier match de préparation des Brésiliens, à Vienne contre l’Autriche. D’abord discret, il a attendu l’heure de jeu pour faire parler son génie. L’attaquant a fixé le défenseur qui le pressait, l’a éliminé d’une superbe roulette et a marqué le second but du Brésil avec facilité

Happi Raphaël

CHAN TOTAL 2018 : Le Maroc triomphe à domicile

Le Maroc remporte la 5e édition du CHAN Total 2018 sur ce large succès. Il est le premier pays hôte à être sacré au final. La troisième place est revenue samedi au Soudan.  

Ayoub El Kaabi, véritable révélation du tournoi a lui été sacré meilleur joueur du CHAN, et soulier d’or avec 9 buts en 5matchs. Bilan: 32 Matchs, 58 buts (1,28 but / match)

Les Lions de l’Atlas A’ terminent le championnat d’Afrique des Nations (amateur) sans avoir perdu la moindre rencontre 16 buts marqués en 6 matchs soit une moyenne de 2.66 buts par match et seulement deux encaissés Meilleure Attaque: 16 buts (Maroc):

Maroc 4- Mauritanie 0 (1e tour)

Maroc 3- Guinée 1 (1e tour)

Maroc 0-Soudan 0 (1e tour)

Maroc 2-Namibie 0 (1/4 de finale)

Maroc 3-Libye 1 (1/2 finale)

Maroc 4-0Nigeria (Finale)

Bilan : 5 victoires et 1 nul

Réactions après finale des entraineurs:

Jamal Sellami (entraîneur du Maroc)

« Nous avons gagné le match. Les joueurs sont à féliciter pour cette victoire. Je dédie la consécration au peuple marocain et à tous ceux qui ont contribué à cette consécration. Les joueurs ont fait le match qu’il fallait, comme depuis l’entame du tournoi. Il y’a des joueurs qui se sont illustrés comme El Kaabi par exemple. Je tiens aussi à saluer et remercier M. Hervé Renard qui nous a soutenus. Aujourd’hui, j’ai accompli ma tâche et j’espère que je vais être à la disposition du football marocain ».

Salisu Yussuf (entraîneur du Nigéria)

« Nous n’avons pas bien entamé la partie. On était un peu timide. C’est ça le football. Nous avons fait un bon tournoi en atteignant la finale. On voulait gagner le trophée, mais dommage ». 

Du reste, les Lions A’ du Cameroun, « domptés », avec zéro victoire pointée, et une élimination précoce dès le premier tour, seront classés certainement entre la 12 et la 14è place sur les 16 pays ayant participé au CHAN TOTAL Maroc 2018.

CHAN TOTAL 2018: Le Cameroun out, le Congo et l’Angola en quarts

Le Congo finit premier du groupe D avec 7 points et affrontera la Libye en quarts de finals à Agadir le 28 Janvier à 19h30. Par contre, l’Angola, deuxième avec 5 unités, aura sur son chemin en quart, un gros morceau, le Nigéria en l’occurrence, pour un match à Tanger le même jour, mais à 16h30.

Réactions :

 Rigobert Song (entraîneur du Cameroun)

« Je ne regrette rien dans ce tournoi, même pas mes choix. Avant de venir ici, tout le monde était unanime à dire que j’ai choisi les meilleurs joueurs de notre championnat. Ça n’a pas marché et cela peut arriver même aux meilleures équipes du monde. Il faut croire au travail et ne pas baisser les bras ».

 Idrissa Malo Traoré (entraîneur du Burkina Faso)

« Je félicite mes joueurs pour le match qu’ils ont fait. Même si notre tâche était difficile, les joueurs se sont donnés à fond et ont fait honneur à notre pays et à la CAF. Ce tournoi a permis aux joueurs de découvrir le haut niveau ».

Barthélémy Ngatsono (entraîneur du Congo)

« Les joueurs sont prêts pour le quart de finale. On a fait un match nul face à l’Angola qui nous arrange pour terminer en tête de ce groupe. Les joueurs ont été perturbés par les contacts car il y’a beaucoup d’agents courtisans. On analyse les matchs de la Libye pour préparer notre quart de finale comme il se doit ».

 Srdan Vasiljevic (entraîneur de l’Angola)

« Je félicite l’équipe du Congo pour avoir terminé à la tête du groupe. Maintenant qu’on est en quarts de finale, tout est possible. On va essayer d’aller le plus loin possible. C’est vrai, face au Nigéria ce ne sera pas facile »

Les Gazelles d’Angola avaient mangé du lion!

Deux matchs et puis ils s’en vont. Les (Palancas Negras) gazelles noires ont donc renvoyé les lions définitivement dans leur tanière la queue entre les jambes! On va encore accuser l’arbitrage…Mais le mal est bien ailleurs…Faudrait-il encore accepter l’évidence… C’est la faillite d’un groupe, d’un coach, et bien plus encore!

Pourtant annoncés favoris avant le début de la compétition, les lions sortent par la petite porte.

On va encore par facilité et par coutume pointer du doigt l’entraineur…Quelle évidence! Cependant, il ne faut pas se voiler la face…Et faire un bilan sans concession afin de pouvoir regarder nos faiblesses en face et trouver le chemin de l’amélioration.

Mais en tout état de cause, cette équipe n’était pas taillée pour gagner le CHAN 2018.

CHAN 2018: Quel désastre ! L’ Angola dompte le Cameroun

Inpensable ! L’Angola a battu le Cameroun (1-0) ce samedi 20 janvier 2017 à Agadir dans le deuxième match du groupe D. L’Angola était une formation largement à la portée des lions!
Dehors les Lions A’ après seulement 2 matchs et zéro but marqué! Rigobert Song a du pain sur la planche.
Il reste aux lions A’ un dernier match à disputer contre le Burkina Faso le 24 janvier prochain.

2èmeJ Groupe D : Plusieurs équations attendent le Cameroun

Le Congo a fait la bonne opération de la première journée dans le Groupe D, mardi. Constitué aussi de l’Angola, du Burkina-Faso et du Cameroun, les Diables Rouges ont pris trois précieux point d’entrée sur les Lions A’.

Une situation, qui place l’équipe congolaise conduite par Barthélémy Ngatsono en adversaire à abattre par les autres deux pays encore en lice pour les affronter. A savoir le Burkina-Faso ce samedi et  l’Angola lors de la dernière journée.

Le Cameroun, avec zéro point au compteur, doit maintenir un œil constant sur les résultats de l’autre match. Face aux Palancras Negras, les Lions n’ont pas droit à l’erreur. Un résultat nul serait peut-être insuffisant pour maintenir les chances du Cameroun pour une qualification au second tour.

Sortez la calculatrice…

Le Congo joue le Burkina-Faso (1point),  tandis que,  l’Angola 1point aussi affronte le Cameroun. Le perdant dans l’un ou l’autre des deux rencontres à savoir Cameroun ou Burkina, voire l’Angola, risque ne plus avoir son destin entre les « pieds ».

Mais, le pays le plus à risque est le Cameroun, qui est obligé de « lorgner » ce que feront les deux autres pays du groupe. En cas de match, les Lions A’ auront 1 point. Alors que l’Angola passera à 2 points.

Dans la même réflexion, une victoire des Lions les mettra à 2 longueurs de leur adversaire du jour. Or si le Cameroun perdait, il sera alors simplement éliminé du tournoi. Le Congo quant à lui avec un match nul ne passerait à 4 points, tout comme l’Angola, si elle venait à battre les Lions, ou si c’est le Burkina qui renverse le Congo.

En cas de matchs de parité entre les Étalons et les Diables Rouges, le Congo grimpera à 4 points et le Burkina-Faso à 2points. Une suite de calculs donc attend les spécialistes de tous bords demain après ces deux matchs du Groupe D. Le meilleur pari pour les Lions A’ de Rigobert Song, c’est de gagner !

Groupe D : Un œil sur Congo vs Burkina-Faso

Le Cameroun aura un œil sur le match Congo vs Burkina-Faso, car le destin des Lions peut s’y jouer en un clin d’œil. En conférence de presse ce vendredi à Agadir, les deux sélectionneurs, dont l’un a déjà joué le Cameroun continuent d’aiguiser leur appétit en espérant aller le plus loin possible dans le tournoi. Rigobert Song enverra surement l’un de ses adjoint superviser ce match.

Réactions des coaches :

Barthélémy Ngatsono (entraîneur du Congo)

« Nous avons réussi à remporter trois précieux points qui vont nous permettre d’aborder ce deuxième match face au Burkina Faso sans aucune pression. On doit prendre le match très au sérieux et oublier la victoire du premier match. On jouera le match pour gagner, mais sur le terrain, nous allons avoir une stratégie pour bien gérer la partie. Ce n’est pas évident d’enchaîner par un second match après une victoire comme celle face aux Lions indomptables. J’ai demandé aux joueurs de rester lucide et d’oublier l’enjeu qui est la qualification. On va jouer ce match sans pression, comme face au Cameroun ».

 

Idrissa Malo Traoré (entraîneur du Burkina Faso)

« Par rapport à mon expérience, j’essaye de gérer ce tournoi et surtout la pression sur les joueurs, après la rencontre des joueurs avec les autorités du Burkina Faso. Notre objectif pour ce match face au Congo est la victoire car on récupère nos joueurs blessés. Nous allons aborder le match avec l’idée de gagner le match. Nous avons un point à notre actif et il va falloir gagner pour se relancer et être dans une bonne situation lors du dernier match. J’ai déjà travaillé au Congo, je connais le football congolais et je pense que ce sera un atout très important pour moi, pour bien préparer cette rencontre ».

Angola vs Cameroun : Les Palancras Negras comptent jouer en bloc

Lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match ce vendredi à Agadir, le sélectionneur serbe des Palancras Negras, Vasiljevic, n’a pas fait mystère du système de jeu qu’il compte appliquer face aux Lions A’ samedi.

Face à la presse, le patron du banc de touche angolais a précisé avoir travaillé le mental de ses Panthères noires. Pour affronter une équipe camerounaise qu’il respecte et classe dans la catégorie des favoris du tournoi malgré son revers mardi contre le Congo. Et pour ne pas être dos au mur, l’Angola doit gagner :

 « Après le match nul acquis face au Burkina Faso, il faut maintenant s’imposer face au Cameroun. Notre adversaire est un grand ténor du football africain, il faut donc se donner à fond. On compter jouer en bloc ce match afin de ne pas laisser trop d’espaces pour les Lions. Nous avons axé notre préparation sur le plan tactique, la récupération et aussi le volet psychologique qu’il ne faut pas négliger. Le nul du premier match nous a donné plus d’envie pour aller vers l’avant, » a déclaré perspicace Srdan Vasiljevic aux hommes de médias.

De son côté aussi, l’ancien capitaine des Lions Indomptables, Rigobert Song veut et doit absolument gagner avec son équipe pour continuer à exister dans ce tournoi. Il a pris le temps avec son staff et l’effectif des A’ de visionner les séquences de jeu de leur adversaire de cette deuxième journée dans le groupe D. Il s’est cependant abstenu de parler son plan de jeu :

 « Nous n’avons pas un autre choix que de s’imposer face à l’Angola, si on veut rester toujours en course. La défaite face au Congo nous a fait mal mais on doit l’accepter car c’est la règle du football. On s’est bien préparé pour l’Angola. On a revu le match de l’Angola face au Burkina Faso pour bien connaître notre adversaire surtout les points forts et faibles,» a tenté de rassurer Rigobert Song.

Confiant sur le « fighting spirit » de ses Félins, Magnan a indiqué démonstratif que le Cameroun avait  « désormais une sérieuse idée sur cette équipe angolaise. » Sans toutefois livrer ses secrets : «  On va mettre en place une stratégie pour la contrer. Les joueurs sont sereins et décidés à se donner à fond pour gagner le match. Je ne vous cache pas, j’ai beaucoup apprécié l’état d’esprit dans l’équipe,» a conclu le champion d’Afrique (2000 et 2002).

Angola vs Cameroun : Point de vue de nos consultants

Demain, le Cameroun affronte l’Angola lors de sa deuxième sortie dans le Groupe D du CHAN TOTAL MAROC 2018. Les Lions A’ sont dans l’obligation si ce n’est de gagner, de faire mieux que lors de leur première sortie ratée face aux Diables Rouges du Congo (0-1).

Nos analystes reviennent sur la performance de Song et de son groupe lors de la première rencontre. L’expert technique, entrevoit mêmes les deux possibles changements que pour opérer le staff des Lions A’ au milieu de terrain.

Charly Nankam (Consultants des questions de football) :

« Je crois que Song a aligné une belle équipe d’entrée de jeu. Une équipe Joueuse qui a fait un bon pressing avec de très lato bons (Bawak et Tientcheu). Une bonne défense centrale aussi, mais on n’a pêché en attaque et au milieu de terrain (10). Le jeu à ce niveau était un peu calme pourtant un Namedji qui s’est battu beaucoup. A mon avis, si on avait un Clarence Bitang qui sait jouer et garder le ballon et faire de belles passes décisives, on serait au moins parvenu à mettre un ou deux buts avant de se mettre en danger comme on a fait. En somme, une bonne équipe qui presse bien, joue bien mais pêche au niveau de la finition trop jeune et manque d’expérience dans l’ensemble. Cette équipe est capable de faire de bonnes choses dans ce CHAN.»

Pour Cyril Nkpama, coach à FC Vidauban dans le sud de la France, le sélectionneur des Lions A’ est dans son élément. L’ancien international Junior qui est passé dans l’encadrement technique, fait une du schéma de jeu de Rigo :

« Si je ne dis pas de bêtise le coach a proposé un 4-3-3. C’est qu’il a étudié son sujet et connait son groupe. J’ai trouvé l’équipe très timide en début de match dans l’engagement et la justesse technique. Puis on a su revenir ! Pour moi le match était plutôt bon. On doit juste souligner sans faire de long débat que malgré un arbitrage qu’on peut juger dure, au football si on ne marque pas, on se met en grand danger. Le nombre d’occasions que le Cameroun a eu est quand même important. L’absence de Souleymanou Moussa pèse sur le couloir gauche. L’association d’un Bitang titulaire avec un David Eto’o derrière les attaquants en électron libre peut ramener une justesse technique et une excellente finition contre l’Angola.» Espérons que Song l’entende…

Angola vs Cameroun : Chaudes retrouvailles entre les deux équipes

Le 17 janvier 2016 logés dans le Groupe B en compagnie de la RD Congo et de l’Éthiopie, l’Angola avait été battu par le Cameroun sur un score étriqué de (0-1). Samedi, au stade Adrar, il y aura comme un air de revanche dans le ciel d’Agadir.

En 2016 au Rwanda Rigobert Song n’était certes pas là. Et lorsque les Lions A’ de Martin Ntougou Mpilé avaient pris le dessus sur les Palancras Negras, le Cameroun n’était pas dos au mur. La défaite mardi face au Congo Brazzaville (0-1), ne laisse point de place aux calculs émotionnels.

Il faut pour Song et son groupe, d’abord, gagné avant tout, et par tous les moyens légaux sur le stade. Ensuite on pourra alors voir si l’histoire est linéaire ou non. Dans le cas présent, l’Angola compte 1point, après son nul obtenu lors de sa première sortie.

Le premier match de l’équipe nationale A’ a suscité plusieurs réactions des acteurs du football. En faire une lecture simpliste n’avancerait pas l’opinion sur la stratégie que pourrait adopter Rigobert Song et staff pour mener à la victoire les Lions A’ samedi.

Nos experts commis pour analyser le jeu et les joueurs camerounais durant ce CHAN 2018 annoncent de possibles changements. Notamment au milieu de terrain. L’absence de Souleymanou Moussa, l’ex capitaine de Coton Sport, qui s’est engagé avec les zambiens du Zanaco se fait déjà ressentir.

Même si, au niveau de l’attaque, Patrick Moukoko, qui a crevé l’écran lors du premier match devrait être repositionné sur le flanc droit. Un coté qu’il affectionne. L’attaquant de la Colombe, qu’on dit partant pour la Tunisie, a joué toute la saison au poste d’Ailier.

Son association d’avec Bonny, n’a pas fonctionné. Les deux joueurs se sont marchés sur les pieds. Un désordre tactique, qu’il faudra recadrer demain, si Song décide de reconduire les mêmes hommes devant. Ce qui nous étonnerait ! Toutefois, et à titre de rappel, c’est un milieu de terrain à l’ancienne (10) Atouba Yazid, qui avait il y a 2ans débloqué la situation du Cameroun devant l’Angola d’un coup de patte magique.