Catégorie : Football Amateur

Liège: La FIFVE en ébullition

Le rendez-vous était pris depuis de nombreux mois déjà, la Fédération Internationale de Football Vétérans en Europe (FIFVE) clôture depuis ce samedi à Liège en Belgique, ses activités.

Notamment le mini-tournoi des clubs vétérans venus de toute l’Europe. Fred Siewe et son bureau sont à pieds d’œuvre pour finir en beauté cette 3è édition des rencontres FIFVE.

Lesquelles tournent autour d’un tournoi de football, mais aussi des activités culturelles et pédagogiques. Très souvent animées par des anciennes gloires du football camerounais et africains en général.

Cette année, le parrain du tournoi de Liège n’est autre que l’international camerounais, et latéral droit du club local le Standard de Liège, Faï Colins. Il sera entouré d’une bonne brochette des joueurs passés par la tanière des Lions.

Le cheval de bataille de la FIFVE est la réinsertion des anciens footballeurs. D’où une thématique régulièrement abordée dans le sens de “la reconversion” piloté lors de la soirée FIFVE par des “success Stories” de ces ex footballeurs qui ont réussi à se bâtir une nouvelle carrière après le foot.

Notons que la fête des Vétérans ira jusqu’à ce dimanche…L’un des partenaires majeurs cette année de la FIFVE est l’équipementier camerounais DEETO’O. Une marque mise sur le marché par Justus Che et manufacturée aux USA.

Du reste, DEETO’O a offert les jets de maillots pour les équipes finalistes. La marque s’implante un peu partout dans le continent africain, d’après son promoteur Justus Che, ceci n’est qu’une première étape sur le vieux continent pour DEETO’O qui compte récupérer des parts de marchés sur tous les continents…

Rapide de Dschang: Blaise Djoko a rangé ses crampons

Blaise était sociétaire de Rapide de Dschang, un club de 2e Division sponsorisé par Mr Nguetsa un ancien maire que l’on appelait couramment “Rapide Sans Tarder”.

Sans être un footballeur particulièrement doué, Blaise se distinguait par son gabarit imposant, un peu comme le joueur Caporal de l’Aigle de Dschang à l’époque.

Blaise était un passionné du Football et un bon connaisseur de la mécanique automobile. Il n’hésitait jamais, à rendre service chaque fois que la voiture d’un des siens tombait en panne.

Les matchs de deuxième division se terminant souvent à l’époque dans la mêlée, BLAISE était la muraille de sécurité derrière laquelle tous ses partenaires s’abritaient.

La ville de Dschang perd en Blaise Djoko, un de ses grands animateurs.

Cher ami Gros Blaise, si dans la vie à l’au delà, les anciens amis se visitent, transmets nos sensibilités à tous les footballeurs de la ville de Dschang qui t’ont précédé: Kopa, Caporal, Lewis, Petit Charles, Nguena, Gaston.

Repose en paix!!!

Signe en hommage l’ancien joueur de Fédéral de Foumban Albert Nguidjol.

 

Comité de normalisation, normalisez donc…

IL Y A UNE SEMAINE, JUSTE APRES QUE ME HAPPI AIT DÉCIDÉ DE RENVOYER L’AG EXTRAORDINAIRE DE LA FECAFOOT QUI DEVAIT PERMETTRE D’ADOPTER LES STATUTS, LE CODE ÉLECTORAL ET LES STATUTS TYPES DES LIGUES DÉCENTRALISÉES DE L’INSTANCE, LA FIFA VIENT DE PORTER UN COUP TERRIBLE AU PRÉSIDENT DU COMITÉ DE NORMALISATION ET SON EQUIPE.                                                                           

 

 

 

Dans une lettre circulaire datée du 25 juin dernier et adressée à l’ensemble des associations membres sans aucune exception, la Fifa demande à la Fecafoot de lui produire un ” rapport d’audit statutaire” pour l’année 2017 “d’ici au 30 juin 2018”. C’est dire que la Fecafoot est d’ores et déjà hors délai.
La Fifa vient ainsi rappeler à Me  Happi  que le Comité de normalisation remplace le comité exécutif de la Fecafoot et ne saurait se substituer à l’AG.La Fifa demande au comité de normalisation  de produire “le procès verbal de l’assemblée générale lors de laquelle les comptes de l’exercice précédent [2017, Ndlr] ont été approuvés“, ainsi que ” le rapport d’activités tel qu’il a été présenté lors de l’AG”. Autant dire que le Comité de normalisation qui a toujours agit comme dans une dictature, se retrouve au bord du ravin.                                                                                                                 Non seulement il n’y a pas eu d’AG ordinaire pour approuver les comptes, il n’y a même jamais eu de budget voté et donc les membres du comité de normalisation, leur président en tête, ont agit en toute illégalité au mépris des statuts en vigueur (2012) à la Fecafoot.
Ainsi donc, avant même de penser à faire adopter de nouveaux statuts de la Fecafoot par une AG extraordinaire, Me Happi et son bureau  devront avant toutes choses et urgemment convoquer une AG ordinaire pour faire valider ses comptes pour l’exercice précédent. Un exercice pour lequel Tombi à Roko, est également largement concerné car pendant plusieurs mois il a usurpé le titre de président de la fécafoot.

 

Karl Jaspers,avec Thierry Ndo

 

Coupe du Cameroun: Place aux 32è de finale

Qui va succéder à New Star de Douala? La course à dame coupe va être lancée dans quelques jour. La Fecafoot a procédé au tirage au sort des représentants de chaque Région du pays. Les duels de la 32è de finale sont connus aussi. Il ne reste plus que la programmation des matchs.

Deux des 32 rencontres verront s’opposer des clubs du Littoral: UMS de Loum (Elite One), qui a gagné le trophée il y a 3 saisons et malheureux finaliste l’an dernier va affronter la jeune équipe de Titanic FC Samar (ligue départementale) de la ville Lumière Edéa.

Avion Academy (Elite Two), va affronter la jeune garde de l’un des meilleurs centre de formation du pays, l’EFBC: l’école de football des brasseries du Cameroun. Sont engagés également dans la lutte pour la coupe cette saison, pour le compte du Littoral : Aigle Royal du Moungo, Dynamo de Douala, As Matelots…

Du reste voici la liste des clubs et les matchs à venir:

1 UMS DE LOUM vs TITANIC FC SAMAR D’EDEA
2 APEJES DE MFOU vs COSMOS FC DE BAGARA
3 FC YAOUNDE 2 vs RED STARS FC DE BAFOUSSAM
4 STADE RENARD MELONG vs NAEMI FC DE KRIBI
5 AIGLE ROYAL MENOUA vs SAHEL FC DE MAROUA
6 EDING SPORT LEKIE vs AIGLE ROYAL DU MOUNGO
7 DRAGON DE YAOUNDE vs ETEKI ESSOH MEMORIAL
8 FOVU CLUB BAHAM vs OFTA DE KRIBI
9 LES ASTRES FC DOUALA vs JECAA SPORT DE SANGMELIMA
10 UNION SPORTIVE DOUALA vs CENTRE 5
11 BAMBOUTOS DE MBOUDA vs SOLEIL FA DE GAROUA
12 UNISPORT DU HAUT NKAM vs AUTHENTIC FC DE DOUALA
13 COTON SPORT DE GAROUA vs SAGAIE FC DE LAGDO
14 FEUTCHEU FC DE DJIKO vs JUVENTUS FC DE YOKADOUMA
15 AS FORTUNA DE YAOUNDE vs FONCHA STREET OF BAMENDA
16 COLOMBE DU DJA ET LOBO vs RAINBOW FC BAMENDA
17 YONG SPORT ACADEMY vs AS OLYMPIQUE FC MEIGANGA
18 NEW STARS DE DOUALA VS GAZELLE FA DE GAROUA
19 TONNERRE KALARA CLUB vs WATER POLO FC MEIGANGA
20 NATIONAL POLYTECHNIC vs CATHOLIC UNIVERSITY SPORT BUEA
21 BANG BULLET OF NKAMBE vs FEDERAL FC DU NOUN
22 RENAISSANCE DE NGOUMOU vs CENTRE 4
23 AS MATELOTS DE DOUALA vs CENTRE 3
24 CANON SPORTIF DE YAOUNDE vs VOLCAN FC DE FOUMBOT
25 COSMO DE BAFIA vs CENTRE 2
26 AVION ACADEMY FC vs ECOLE DE FOOTBALL BRASSERIE
27 AS ETOA MEKI vs KOHI CLUB DE MAROUA
28 NGAOUNDERE UNIVERSITY vs LES AMIS FC DE NGAOUNDERE
29 LION BLESSE DE FOTOUNI vs BELABO FOOTBALL ACADEMY
30 PANTHERE SPORTIVE NDE vs VICTORIA UNITED
31 DYNAMO DE DOUALA vs CENTRE 1
32 PWD OF BAMENDA vs RACING DE BAFOUSSAM.

Foot jeunes.Challenge Njitap deux spécialistes parlent de ce qu’ils ont vu.

PENDANT UNE SEMAINE 16 EQUIPES DANS LES CATÉGORIES U15 ET U17 SE SONT RÉUNIES A DOUALA LE TEMPS D’UN CHALLENGE DÉNOMMÉ « CHALLENGE NJITAP » .POUR CETTE QUATRIÈME EDITION C’EST L’ECOLE DE FOOTBALL DES BRASSERIES DU CAMEROUN EFBC  QUI VA TOUT RAFLER , VAINQUEUR DANS LES DEUX  CATÉGORIES DEVANT ASTAF J DE DOUALA CHEZ LES U15 ET AJAX DE MAROUA CHEZ LES U17.UN TOURNOI QUI A AUSSI ENREGISTRE DE NOMBREUX AGENTS,MANAGERS ,SCOUTS ET EX INTERNATIONAUX.C’EST LE CAS DE JOSEPH DÉSIRÉ JOB ET ALBERTO DIESSE NZANGUE INTERMÉDIAIRE DE L’INTERNATIONAL CAMEROUNAIS DJETEI.

 

 

Joseph D.Job.Ex International Camerounais  ici en noir et casquette .                                                                                                                                                                                                                                                                   

 

Vos impressions au terme des finales qui se sont  disputées ici à Dokoti ce samedi et puis un mot sur l’initiative de l’école de football des brasseries du Cameroun Efbc

C’est à encourager tout ça, le travail que l’efbc fait est remarquable maintenant je souhaite qu’il y ait des tournois pareils dans la plus part des structures comme l’efbc, mais hélas elles ne sont pas nombreuses les écoles de football comme celles des brasseries qui initient ce type de projet. Il y a du talent dans notre pays il faut juste le détecter et le canaliser c’est ce que l’efbc fait je crois d’autres gagneraient à faire autant pour la réussite de notre football jeunes. Ce challenge Njitap peut être qu’on va retenir cinq garçons parmi tous ceux qui étaient ici, mais pouvez vous imaginer le nombre de jeunes qui auraient pu attirer l’attention des recruteurs dans les tournois similaires ?

 

 

Un message aux parents, et puis pour vous ,sports et étude compatible ou pas ?

Moi j, ai pas fait ma formation ici, mais j’avoue que ce n’est pas très différent ce que j’ai vu ici. Tous les parents souhaitent envoyer les enfants dans ce type de centre. Maintenant je le répète il faut multiplier les structures de formations les vraies afin que les parents envoient leurs enfants pour qu’ils puissent performer dans les conditions idéales. Je crois que c’est le cas avec l’efbc dont les pensionnaires sont tous inscrits dans les lycées et collèges de douala. Il faut toujours penser à l’après foot car tout le monde ne peut  pas réussir dans le foot, il faut toujours assurer sa retraite et sa reconversion. Moi j’ai été international et aujourd’hui je suis dans la reconversion, certes pas dans le foot j, ai deux ou trois petites choses que je gère et croyez moi je gagne très bien ma vie. Mais tout ça aussi c’est grâce au foot, et voila les parents doivent dire aux enfants après le sport en général il y a une autre vie bien plus importante et intéressante que celle du sport.

 

Alberto Diesse Nzangue, Intermédiaire de joueur                                                                                        

 

Votre réaction au terme de cette semaine de tournoi ?

Je suis très satisfait de participer à ce tournoi, c’était très intéressant de voir tous ses enfants, depuis mardi à Camrail jusqu’à ce samedi ici au complexe de l’efbc, pour la première fois pour moi de superviser ce tournoi suis comblé.

Vous êtes un habitué de la détection peut on dire, un peu comme Djetei que vous avez placé en Espagne

Il y a deux ans j’arrive au Cameroun pour les vacances, et comme j’ai un amour profond pour le foot, je décide d’aller  voir un match de ligue 1, Union contre Racing au stade de la Réunification, et la bas je tombe sur un jeune joueur prometteur de l’USD Djetei et voila comment je décide de l’aider, et j’ai tout fait pour qu’il se retrouve en Espagne à Tarragones en D2.

 

Comment voyez-vous l’avenir du football jeunes au Cameroun ?

Si on essaye de promouvoir leur talent je crois que ses jeunes ont de l’avenir. Vous savez le Cameroun est une cuvette il y a trop de bons footballeurs dans ce pays faut juste la détection, l’encadrement et le suivi, si tout ça est réuni croyez moi vous aurez pleins de Etoo,Milla,Djetei etc.

 

Propos recueillis par Karl Jaspers 

Fifpro-Afrique : Fin du séminaire des communicateurs à Gaborone

La FIFPro Division Afrique vient d’organiser un séminaire à l’intention des communicateurs et Community managers des pays membres. Objectif : redynamiser la communication des syndicats et associations des footballeurs du continent…

Les travaux ont débuté par la présentation du Position paper de la Division Afrique pour la période qui court jusqu’en 2021. Un document stratégique d’où découle le plan de communication de la Division Afrique couvrant la même période.

Après avoir pris connaissance de ces documents stratégiques ainsi que du plan global de communication de la FIFPro, les participants ont été outillés entre autres sur les stratégies d’organisation et de gestion de la communication à travers les réseaux sociaux.  

Rappelons que ce séminaire s’inscrit en droite ligne des recommandations du 12ème congrès de la Division Afrique tenu récemment à Victoria Falls au Zimbabwe. Le séminaire de Gaborone est donc le première d’une série qui à terme permettra aux membres de la FIFPro Division Afrique de renforcer les capacités de leurs salariés, le tout dans le but de mieux servir et défendre les droits et les intérêts des footballeurs.

Une vingtaine de participants venus de 11 pays ont pris part à ce séminaire. Les travaux étaient placés sous la double coordination de Stéphane Saint-Raymond, Directeur de la Communication FIFPro Division Afrique et de Kgosana Masaseng, Secrétaire Général de FUB (Footballers Union of Botswana), rapporte Jacques Marcel Itiga, le responsable de la communication du Synafoc, présent aux travaux. 

Arbitrage, le Directeur de l’école des arbitres de Douala annonce la sortie de la 8e promotion

IL EST LE RESPONSABLE DE L’ECOLE DES ARBITRES DE DOUALA. PARALLÈLEMENT AVEC  SA FONCTION DE CHEF DE POLE ADJOINT DE L’ANAFOOT DANS LA RÉGION DU LITTORAL, VASSILIO ESSEME A BIEN VOULU NOUS PARLER DE LA FORMATION DES JEUNES ARBITRES DE FOOTBALL AU CAMEROUN.

 

 

 

« La 8e promotion est  en activité en ce début de saison, on les jugera au pied du mur car la sortie c’est pour bientôt »                                                     

 

 

C’est quoi l’école des arbitres de Douala ?

 

L’école des arbitres de football de Douala est une émanation de la ligue de football  du Wouri à travers son président qui à mis sur pied cette institution de formation et qui nomme le directeur qui a la charge de diriger l’école et les instructeurs la responsabilité de la formation des élèves arbitres.

 

Comment se passe la formation dans cette école, et pour combien de temps?

 

 La formation dure 6 mois soit 7 semaines de cours environs 343 heures de cours repartis les mercredis après midi et les samedis matin, avec des Unités pratiques, des unités théoriques des examens pratiques et des examens écrits de sortie. Les cours reposent sur : les lois de jeu , l’administration de football , la psychologie, les premiers soins, la mise en situation du candidat, la pédagogie pratique, le contrôle et les évaluations continues , la préparation physiques du candidat, en un mot nous avons des cours théoriques , des cours pratiques, la mise en situation du candidat, le contrôle continu et l’examen de sortie. 

 

Qui est concerné  par la formation, en d, autres termes, retrouves  t- on aussi la tranche féminine ?

 

 Les deux sexes sont concernés dont la tranche masculine et féminine et sont admis sur la composition d’un dossier dont l’âge requis est compris entre 15-25 ans titulaire au moins d’un B E P C ou d’un diplôme équivalent CAP

 

Parlez nous un peu de votre rôle dans cette école, alors que tout le monde sait que vous avez une formation d’entraineur et non d’arbitre

 

 (Rire….) bien qu’étant entraineur de football, je suis cadre certifié de formation à la DTN, et récemment nommé à l’Anafoot mais en réalité et généralement toutes les écoles de football dans le monde regorgent en leur  sein un Educateur de football. D’ailleurs j’ai été nommé en remplacement de BASSOA ISAAC (entraineur aussi de formation et par ailleurs ex international Camerounais). Mais au- de-là de cela j’ai ici un rôle administratif et de manager qui a la charge de diriger l’école, la charge du suivi des cours, de supervision, collaboration, d’assistance les instructeurs de l’école qui eux la charge proprement parlée de la formation de ses élèves arbitres sur les aspects théoriques physiques et pratiques, en un mot j’ai la responsabilité de la bonne marche de cette école, des inscriptions en passant  par des cours jusqu’aux examens. Ce n’est pas une tache facile, trouver des locaux pour les cours, et les examens écrits mais également pour des tests physiques, des évaluations et pour la mise en situation des stagiaires et bien évidemment organiser  l’examen de sortie tout en m’assurant que les instructeurs ont bien fait leur travail  que le quota horaire a été atteint.

 

Parlez nous justement   de la formation des  jeunes arbitres, jusque, ici votre staff  des instructeurs reste encore inconnu du public. Qui sont-ils vos  instructeurs?

 

 Seuls  ceux  qui ne suivent pas la chose peuvent le dire. Cette école est aujourd’hui rendue  à sa 8eme promotion. Les instructeurs ici sont des anciens arbitres FEDERAUX, CAF, FIFA et des ADMINISTRATEURS de renom. Pour la ligue du WOURI le président avait nommé  ABDOULAYE GAMBO, WAM JEAN MARIE, NJOYA AUGUSTIN, MOUKOKO EKWALLA  qui ne sont plus à présenter et d’ailleurs on peut également  citer  NDAM ABDOU et bien d’autres.

 

En tant que responsable de cette école, peut-on dire que vos produits sont des exemples quand ils  sortent  de l’école?

 

 La 8e promotion est  en activité en ce début de saison, on les jugera au pied du mur car la sortie c’est pour bientôt. Les tests de promotion sont organisés par des mécanismes mis sur pieds par la ligue en collaboration avec les instructeurs et les différentes ligues départementales pour accession en ligue régionales et ainsi de suite pour la ligue 2 et la ligue 1 .Certains finissent par devenir arbitres CAF, arbitres FIFA, Instructeurs  à la reconversion ou administrateurs dans le football Camerounais. Nous notre rôle se limite à les accueillir à la base , les former et les mettre à la disposition de la fédération à travers ses démembrements, ils seront suivis tout au long de leur carrière  par des mécanismes et une nomenclature  mise sur pied dans les ligues par la fédération camerounaise  de football, il y va du rôle joué par des instructeurs, des inspecteurs de matches , des commissaires de matches et des commissions de désignation, c’est tout cela qui constitue  la prise en main de l’élève arbitre devenu  arbitre à sa sortie d’école.

 

Avec Karl Jaspers .

 

 

FECAFOOT SAMUEL WEMBE GUETTE LA PRÉSIDENCE ET APPEL AU SOUTIEN.

SÉNATEUR SUPPLÉANT, EX PRÉSIDENT DE LA LIGUE RÉGIONALE DE FOOTBALL DE L’OUEST, EX MEMBRE DU BUREAU EXÉCUTIF SORTANT, SAMUEL WEMBE ANNONCE SA CANDIDATURE AU POSTE DE PRÉSIDENT DE LA FECAFOOT.L’INFORMATION A ÉTÉ REÇUE COMME UNE « BOMBE » DANS LA RÉGION DE L’OUEST. CONNU COMME UN PROCHE DE TOMBI A ROKO SIDIKI, CET ADMINISTRATEUR DE FOOTBALL SERA OBLIGE DE CHALLENGER SON MENTOR DANS LES JOURS A VENIR ….

 

 Tout  démarre  le 23 juin avec l’assemblée générale extraordinaire annoncée à Mbankomo au centre de la Caf, il sera question d’adopter les nouveaux statuts de la fecafoot et le  code électoral.                                                                                        Ce n’est qu’à partir de cet instant que les « vraies choses » vont commencer, chaque candidat déclaré à la candidature ayant déjà pris connaissance de ce qu’il l’attend. La région de l’ouest en attendant se positionne déjà à travers cette candidature annoncée d’un dignitaire du football dans cette partie du Cameroun. Samuel Wembe puisqu’il s’agit de lui est bien connu dans le milieu, l’ancien président de la ligue de l’ouest dit être « le seul à rassembler tout le monde » pour faire avancer les choses. Ainsi il pourrait compter sur le   «  macrocosme » sportif de l’ouest (avec son grand nombre de club inscrit en elite one et two,le plus important d’ailleurs).Cependant, l’homme devrait donc se passer de son mentor Tombi a Roko Sidiki ,au cas ou l’ex « président déchu » venait à confirmer sa candidature. L’on a hâte de voir la fin de ce scénario inattendu.

 

Avec Karl Jaspers

FECAFOOT : Bonjour les équivalences pour les techniciens

La majorité a été formée à l’étranger entre la France, l’Italie, l’Afrique du Sud et le Cameroun. Ils sont 12 exactement à qui la commission des équivalences de la FECAFOOT vient de donner des diplômes nationaux ayant une équivalence fédérale selon le niveau des uns et des autres.

4 diplômés UEFA A (professionnel): Yves Clément Arroga, Claude Ndjeng, Hervé Mbome et Jean-Baptiste Bisseck obtiennent la Licence A Fédérale.  Ils seront désormais habilités à s’asseoir sur les bancs de touche des clubs de première et deuxième division de la LFPC. Hervé Mbome en plus conserve son diplôme de préparateur physique.

Un diplômé UEFA B, Jules Gaspard Ngongang issue du moule italien va lui se contenter encore d’entrainer au niveau du football amateur. Son diplôme lui donne droit à une Licence d’entraineur niveau 1 au Cameroun.

Dans son sillage, 4 autres entraineurs vont bénéficier de la même équivalence du niveau 1, on pense à Vincent de Paul Ongandzi Messina, ex portier des Lions des années 2000 formé en Afrique du Sud. Justin Bambock, Dorette Eteme Elangue, la récente retraitée du football féminin ancienne Lionnes Indomptables tous deux sortis de l’école française.

Pierre Bertrand Kaldjob Boum, lui a droit à une Licence B. Serge Ferdinand Eteme, et Landry Ateba Bis, vont faire leurs armes dans la « préformation » avec leurs Licences C Fédérales.