Catégorie : Jeunes

Découverte: Patrick Bahanack de Nkufo à Reims

Patrick Bahanack est dans les murs français depuis un an environ. Le défenseur central, formé à l’Academy Nkufo de Yaoundé, attend impatiemment son heure pour prendre ses marques dans la charnière centrale de Reims.

Après une pré-saison de qualité (il a joué la plupart des matchs de préparation) Patrick Bahanack 21ans, va enfiler le dossard numéro 29 du stade rémois.

L’académie Nkufo a pu placer ses dernières années en Europe, quelques jeunes joueurs d’avenir. On pense notamment à l’international U23 Martin Hongla (Grenada), passé par Barcelone B, et qui sont des réels espoirs pour le foot camerounais.

Dans sa bio expresse présentée par le Stade de Reims sur les réseaux sociaux, on apprend de Patrick Bahanack qu’il est:

“Issu de la génération 97, Patrick Bahanack signe au SDR en provenance de Nkufo Academy Sports (Cameroun) lors de l’été 2017. Défenseur central gaucher, il a également dépanné dans le couloir gauche par le passé. Doté d’une bonne vision du jeu et d’un physique athlétique, il fait partie de la filière camerounaise développée avec l’arrivée de Frank Zambo Anguissa en marge du transfert de Benjamin Moukandjo en 2014-15, et réactivée lors du mercato 2017-18.”

Du reste Patrick Bahanack est né le 3 aout 1997 au Cameroun. Il mesure 1,85 cm, pour78 kg. C’est un gaucher.

Eliminatoires CAN U20 : les Lionceaux éliminés !

La sélection nationale des moins de 20 ans a été sortie par le Mali dimanche à Bamako, suite à une lourde défaite 0-3, et n’ira pas au Niger l’année prochaine.

L’opération s’annonçait périlleuse, après le nul concédé à domicile à l’aller par les Lionceaux, face aux Aiglons du Mali, dans le dernier tour des éliminatoires de la CAN U20, «Niger 2019». Les Camerounais avaient manqué l’occasion de prendre un léger avantage avant le match retour qui a eu lieu ce dimanche 22 juillet au stade Modibo Keïta de Bamako. Le Cameroun n’a pas pu faire le poids face à cette sélection malienne joueuse et conquérante, et s’est lourdement incliné sur le score de 3-0.
Par conséquent, Christophe Ousmanou et ses joueurs ne prendront pas part à la phase finale de la compétition. Les Aiglons ont ouvert le score peu avant la demi-heure de jeu, grâce à Dramé Madji, qui permettait à son équipe de mener 1-0 à la mi-temps. Au retour des vestiaires, les Maliens, beaucoup plus rassurants dans le jeu qu’en première période, obtiennent un pénalty suite à une faute sur Mohamed Camara. El Bilal Touré, l’avant-centre des Aiglons, se charge de le transformer (2-0).
Dans le dernier quart d’heure de jeu, Dramé Madji, encore lui, réalise le doublé (3-0), et poinçonne le ticket qualificatif du Mali pour la CAN U20, aux dépens des Lionceaux, qui n’ont jamais réellement convaincus depuis l’entame de ces éliminatoires.

Tournoi Semences olympiques : les Lions cadets passent en demie

Les joueurs de Thomas Libiih ont poinçonné leur ticket en s’imposant ce jeudi 5-0 face à la formation de Semences, lors de leur troisième match.

En préparation au tournoi éliminatoire de l’Uniffac, qualificatif à la CAN U17, «Tanzanie 2019», les Lions cadets prennent part à l’édition 2018 du Tournoi Semences olympiques, qui a cours depuis mardi dernier à Yaoundé. Les joueurs de Thomas Libiih ont livré leur troisième match ce jeudi face à la formation de Semences Olympiques, et se sont brillamment imposés par 5-0. Dans ce match, Joël Amah Awono a réalisé un doublé, tandis que ses coéquipiers Léonel Wamba, Steve Mvoue et Ben Ahmed, ont également participé au festival.

Il s’agit de la première victoire des Lions U17 dans ce tournoi, après deux matchs nuls, respectivement contre Sahel de Maroua (1-1), et face à Real Foot de Douala (0-0). Avec 5 points, les équipiers de Joël Amah se qualifient pour les demi-finales, et feront face à Soccer Golden Star, une équipe composée pour la plupart des joueurs ayant pris part au tournoi de Montaigu 2018.

Après cette belle victoire, les enfants de Thomas Libiih sont passés à la récupération et s’en est suivie jeudi soir, une séance de cryothérapie, sous le contrôle du staff médical. Il convient de rappeler que le tournoi éliminatoire de l’Uniffac se déroulera du 2 au 13 août prochains en Guinée Equatoriale.

Lions U20 : Christophe Ousmanou renforce sa ligne d’attaque

Le sélectionneur des Lionceaux a étoffé son effectif de deux nouveaux joueurs, Boris Enow Takang et Landry Abessolo, dans la perspective du match retour contre le Mali dimanche prochain à Bamako.

Après le match nul (1-1) et fade des Lionceaux samedi dernier à Yaoundé, c’est un match couperet qui les attend dimanche prochain à Bamako face aux Aiglons, à l’occasion du match retour du dernier tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans, «Niger 2019». C’est une opération qui s’annonce difficile, et le Cameroun met toutes les chances de son côté pour espérer retourner la situation.

L’entraineur Christophe Ousmanou, très acerbe à l’égard de ses joueurs au terme du match aller, a étoffé son groupe de deux nouveaux joueurs, en l’occurrence Boris Enow Takang et Landry Abessolo, tous absents à l’aller car, ne faisant pas partie des 25 préalablement convoqués dans la perspective de cette double confrontation. Selon le Team press officer de la sélection, ils reviennent de l’Europe après des essais dans quelques clubs.

Ils essayeront de donner plus de punch à l’attaque camerounaise, très fébrile et en manque d’efficacité samedi dernier à Yaoundé. D’ailleurs l’unique but des Lionceaux a été inscrit contre son camp par un défenseur malien. Il convient de préciser que Enow et Abessolo sont d’anciens internationaux U17 ayant pris part à la Can U17 l’année dernière au Gabon.

Lions U20 : Mbe et Sakava forfaits contre le Mali

Les deux Lionceaux trainent chacun une blessure à la cheville, et ne pourront plus prendre part au match de samedi prochain à Yaoundé.

L’infirmerie des Lionceaux est au rouge à l’approche du match qui les opposera samedi prochain aux Aiglons en match aller des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations juniors, «Niger 2019». Ce mardi, le défenseur Jacques Mbe a écourté sa séance d’entrainement, en raison d’une blessure à la cheville. Il a immédiatement été conduit dans un hôpital pour passer un examen radiologique. Comme Jacques Mbe, Moïse Sakava souffre également d’une cheville, et est également out pour la rencontre de samedi au stade Ahmadou Ahidjo.

«C’est deux pièces majeures de notre dispositif. Mais à l’impossible, nul n’est tenu. On va faire avec ceux qui sont là. On ne va pas aller acheter les joueurs à la boutique. Il y a des jeunes camerounais qui sont là, et on va les motiver afin qu’ils nous donnent le rendement escompté», regrette Christophe Ousmanou. L’entraineur camerounais devra également composer avec l’absence d’Arnold Kamdem.

Cependant, à la séance de ce mardi, il s’est agi de mettre un accent sur l’animation offensive, «parce que c’est à ce niveau que se situe notre problème», avoue Christophe Ousmanou, qui renchérit : «Nous avons fait un travail avec opposition, ensuite sans opposition. Nous osons croire que ce travail nous portera des fruits».

Pour espérer se qualifier pour la phase finale de cette CAN U20, les Lionceaux devraient s’imposer impérativement avec un score conséquent à l’aller, et tenir les Aiglons en respect le 22 juillet prochain à Bamako au match retour.

Foot jeunes.Challenge Njitap deux spécialistes parlent de ce qu’ils ont vu.

PENDANT UNE SEMAINE 16 EQUIPES DANS LES CATÉGORIES U15 ET U17 SE SONT RÉUNIES A DOUALA LE TEMPS D’UN CHALLENGE DÉNOMMÉ « CHALLENGE NJITAP » .POUR CETTE QUATRIÈME EDITION C’EST L’ECOLE DE FOOTBALL DES BRASSERIES DU CAMEROUN EFBC  QUI VA TOUT RAFLER , VAINQUEUR DANS LES DEUX  CATÉGORIES DEVANT ASTAF J DE DOUALA CHEZ LES U15 ET AJAX DE MAROUA CHEZ LES U17.UN TOURNOI QUI A AUSSI ENREGISTRE DE NOMBREUX AGENTS,MANAGERS ,SCOUTS ET EX INTERNATIONAUX.C’EST LE CAS DE JOSEPH DÉSIRÉ JOB ET ALBERTO DIESSE NZANGUE INTERMÉDIAIRE DE L’INTERNATIONAL CAMEROUNAIS DJETEI.

 

 

Joseph D.Job.Ex International Camerounais  ici en noir et casquette .                                                                                                                                                                                                                                                                   

 

Vos impressions au terme des finales qui se sont  disputées ici à Dokoti ce samedi et puis un mot sur l’initiative de l’école de football des brasseries du Cameroun Efbc

C’est à encourager tout ça, le travail que l’efbc fait est remarquable maintenant je souhaite qu’il y ait des tournois pareils dans la plus part des structures comme l’efbc, mais hélas elles ne sont pas nombreuses les écoles de football comme celles des brasseries qui initient ce type de projet. Il y a du talent dans notre pays il faut juste le détecter et le canaliser c’est ce que l’efbc fait je crois d’autres gagneraient à faire autant pour la réussite de notre football jeunes. Ce challenge Njitap peut être qu’on va retenir cinq garçons parmi tous ceux qui étaient ici, mais pouvez vous imaginer le nombre de jeunes qui auraient pu attirer l’attention des recruteurs dans les tournois similaires ?

 

 

Un message aux parents, et puis pour vous ,sports et étude compatible ou pas ?

Moi j, ai pas fait ma formation ici, mais j’avoue que ce n’est pas très différent ce que j’ai vu ici. Tous les parents souhaitent envoyer les enfants dans ce type de centre. Maintenant je le répète il faut multiplier les structures de formations les vraies afin que les parents envoient leurs enfants pour qu’ils puissent performer dans les conditions idéales. Je crois que c’est le cas avec l’efbc dont les pensionnaires sont tous inscrits dans les lycées et collèges de douala. Il faut toujours penser à l’après foot car tout le monde ne peut  pas réussir dans le foot, il faut toujours assurer sa retraite et sa reconversion. Moi j’ai été international et aujourd’hui je suis dans la reconversion, certes pas dans le foot j, ai deux ou trois petites choses que je gère et croyez moi je gagne très bien ma vie. Mais tout ça aussi c’est grâce au foot, et voila les parents doivent dire aux enfants après le sport en général il y a une autre vie bien plus importante et intéressante que celle du sport.

 

Alberto Diesse Nzangue, Intermédiaire de joueur                                                                                        

 

Votre réaction au terme de cette semaine de tournoi ?

Je suis très satisfait de participer à ce tournoi, c’était très intéressant de voir tous ses enfants, depuis mardi à Camrail jusqu’à ce samedi ici au complexe de l’efbc, pour la première fois pour moi de superviser ce tournoi suis comblé.

Vous êtes un habitué de la détection peut on dire, un peu comme Djetei que vous avez placé en Espagne

Il y a deux ans j’arrive au Cameroun pour les vacances, et comme j’ai un amour profond pour le foot, je décide d’aller  voir un match de ligue 1, Union contre Racing au stade de la Réunification, et la bas je tombe sur un jeune joueur prometteur de l’USD Djetei et voila comment je décide de l’aider, et j’ai tout fait pour qu’il se retrouve en Espagne à Tarragones en D2.

 

Comment voyez-vous l’avenir du football jeunes au Cameroun ?

Si on essaye de promouvoir leur talent je crois que ses jeunes ont de l’avenir. Vous savez le Cameroun est une cuvette il y a trop de bons footballeurs dans ce pays faut juste la détection, l’encadrement et le suivi, si tout ça est réuni croyez moi vous aurez pleins de Etoo,Milla,Djetei etc.

 

Propos recueillis par Karl Jaspers 

Championnat de vacance : Les Song communient avec le peuple de la Menchum

Rigobert et Alexandre étaient les Guest-stars de la 2e édition du Festival sportif et culturel de ce département du Nord-ouest, dont le lancement a eu dimanche à Yaoundé.

Les carillons du «Menchum sports and cultural festival for unity and peace» ont sonné dimanche à Yaoundé pour la deuxième fois depuis sa création. Le stade Mateco du campus de l’Université de Yaoundé I était le lieu de convergence des peuples ressortissants du département de la Menchum dans la capitale, à l’effet de communier autour du sport et de la culture, et aussi de promouvoir les valeurs de partage et du vivre-ensemble communautaire et même inter-communautaire. «Nous promouvons le vivre-ensemble, la camaraderie entre les populations de la Menchum, entre les populations de la Menchum et ses hôtes, qui sont les habitants de Yaoundé, qui nous ont accueilli dans leur ville. Nous vivons dans une hospitalité totale sans inquiétude. C’est pour nous l’occasion de démontrer à nos frères que nous formons déjà une famille», s’est épanché Celestine Ndzo Ngongha, l’initiateur de ce concept fédérateur.

A l’occasion, le peuple de la Menchum a convié à sa table d’illustres convives parmi lesquels Rigobert et Alexandre Song, respectivement entraineur des Lions indomptables A’ et footballeur en activité ; Karl Enow Ngachu, le Directeur général de l’Académie nationale de football (Anafoot) et son adjoint Jules Mindjeme, composaient également l’important gratin politico-sportif de ce rendez-vous sportif et culturel. «C’est une bonne chose. Je l’ai déjà vécu il y a quelques années ; et pour la deuxième fois, je suis satisfait. Ça démontre que s’il y a quelques difficultés, il y a toujours la possibilité de pouvoir s’exprimer, surtout au bénéfice de la jeunesse. On est contents de l’ambiance qui prévaut ici», a déclaré Rigo Song au terme de la première rencontre.

Il a vécu, en compagnie de son neveu et des autres invités, le match inaugural du championnat de vacance dédié aux ressortissants de la Menchum à Yaoundé. Lequel a opposé l’équipe de Menchum Sud à celle de Menchum Nord, remporté par la première formation sur le score de 2-1. Les autres équipes leur emboiteront le pas dans ce tournoi qui s’étendra sur deux mois, et connaitra la participation de 12 équipes. «L’organisation de ce championnat n’était pas une option, mais un impératif car, nous avons le devoir d’occuper ces jeunes pendant les vacances et de promouvoir le sport au sein de la communauté», ajoute Celestine Ndzo Ngongha. Au-delà de l’aspect festif de cet événement, l’idée est d’amener les jeunes dynamiques du département de la Menchum à communier ensemble, surtout en cette période de crise dans le nord-ouest.

Minsep,Pierre Ismael Bidoung Kpwatt veut un personnel propre.

EN LISANT ATTENTIVEMENT LE RÉCENT COMMUNIQUE DU MINISTRE DES SPORTS ET DE L’EDUCATION PHYSIQUE, L’ON COMPREND TOUTE SUITE QUE LE PATRON DES SPORTS SE SOUCIE DE LA SANTE PHYSIQUE DE SES COLLABORATEURS TOUT COMME CELLE DES USAGES QUI VISITENT SES LOCAUX AU QUOTIDIEN. DÉSORMAIS DONC IL FAUT S’ASSURER D’UN MINIMUM DE TENUE BIEN PROPRE SI VOUS VOULEZ ALLER AU MINSEP, CECI EST VALABLE TANT CHEZ LE PERSONNEL QUE LES USAGERS.                                                                                                                                                                     

 

 

 

 

 

FELIX CHENKAM DE L’USL POUR LA ML

«J’AI ÉTÉ TRÈS HEUREUX D’APPRENDRE LA NOUVELLE, CE FUT UNE SURPRISE TOTALE POUR MOI. C’EST UN PLAISIR D’ÊTRE SÉLECTIONNE EN TANT QUE JOUEUR DE LA PREMIÈRE EQUIPE (…) L’ENTRAINEUR M’A DIT QUE C’ÉTAIT UNE TRÈS GRANDE OPPORTUNITÉ ET QUE SI JE VOULAIS RESTER DANS LA PREMIÈRE EQUIPE, JE DEVRAIS CONTINUER A TRAVAILLER DUR, MARQUER DES BUTS ET CONTRIBUER AU SUCCÈS DE L’EQUIPE.»

 

 

Auteur de quatre buts en neuf matches cette saison avec l’équipe B Seattle Sounders FC l’attaquant âgé de 19 ans et ex sociétaire d’Union Sportive de Douala va gouter aux délices du professionnalisme.                                                                                      Rare sont ceux qui vendaient bien « sa peau » lorsqu’il a débarqué aux Etats Unis en 2017, après ses débuts dans la réserve le natif de Douala s’est affirmé comme une pièce maîtresse de l’équipe, au point ou il a commencé à claquer les buts comme des « bûchettes d’allumettes ».Maintenant qu’il va quitter la United soccer league USL pour la Major soccer league MLS , on espère plus le voir sur les feux des projecteurs.

 

Avec Karl Jaspers

Eliminatoires CAN-U20 : cascade de forfaits chez les Lionceaux !

En plus de Sali Boubakari, le sélectionneur camerounais devra se passer des services de son capitaine Ignatius Ganago et de Jean François Ngo’o, dans la perspective du match de cet après-midi contre l’Ouganda.

L’infirmerie des Lionceaux indomptables ne désemplit pas de monde. La tanière est au rouge, à quelques heures seulement du coup d’envoi du match retour contre l’Ouganda ce vendredi au stade Ahmadou Ahidjo. La triste nouvelle est tombée hier soir au cours de la visite du ministre des Sports et de l’Education physique à l’équipe : Ignatius Ganago est forfait, a laissé entendre l’attaché médias de la sélection, Albert Njie Mbonde, dans une communication laconique, soutenue par le médecin de l’équipe, le Dr Brice Ndengue.

«L’équipe des kinésithérapeutes et moi avons pris toutes les dispositions nécessaires pour pouvoir leur donner tous les meilleurs soins possibles. Malheureusement, lors de la phase de préparation et au match aller, certains se sont blessés et leur état physique nécessite des soins supplémentaires, et un peu plus de repos. Ils ne pourront pas prendre part à la rencontre». L’attaquant niçois fait partie de cette liste des joueurs défectueux, en raison d’une douleur contractée à une cuisse au match aller. Même s’il a, au cours de la semaine, eu l’illusion de recouvrer sa santé, le capitaine des Juniors camerounais a rechuté et n’est pas à 100% pour disputer cette rencontre.

Dans le même temps, Christophe Ousmanou devra également composer sans Jean François Ngo’o qui souffre des adducteurs, même si ce dernier ne fait pas forcément partie de ses premiers choix. Ces deux cas de forfaits viennent davantage handicaper les Lionceaux, déjà orphelins de leur défenseur, Sali Boubakari, touché à la cheville à l’aller.