FG

Ce béninois qui signe dans l’élite malte.

A l'étranger

La diaspora footballistique béninoise regroupe une multitude de joueurs. Certains forcément plus reconnus que d’autres par leur standing et leurs diverses prestations. D’ autres encore, sont tapis dans l’ombre mais sont pourtant efficaces dans ce qu’ils font. Freud Gnindokponou en est l’exemple typique. Qui est ce jeune joueur? Et que peut on espérer de lui? Découvrons

“Pour vivre heureux, il faut vivre caché” dit -on. Freud Gnindokponou semble très bien avoir compris cette célèbre citation. Né le 1er Février 1994 , il est un jeune attaquant franco béninois. De parents (père et mère) tous beninois, Freud Nadère Codjo Gnindokponou rêve de la sélection nationale. Il évolue depuis quelques jours en première division maltaise avec le club Qormi. À l’aise aussi bien sur les deux flancs, nul doute que son profil pourra plaire dans le futur.

Freud et le foot, une très belle histoire d’amour. En témoigne son insertion très tot (à 5 ans) à Sainte Genevieve des bois. Après un passage chez les juvenils de Bretigny CSF, il intégra le centre de formation du RC Strasbourg. Il joua avec les U19 mais aussi les U20 du club alsacien. Il part ensuite 6 mois en stage au Spartak Prague. Le tournant de sa carrière intervient à sa signature au Fc Ploermel en CFA 2. Freud semble y trouver une certaine stabilité et ses statistiques parlaient pour lui. Il va cependant changer à nouveau d’air en signant pour le TA Rennes. Avec les Sangliers comme on les surnomme, il n’aura pas le temps de durer. Le 24 novembre 2018, après signature de son contrat pro par la FIFA, Freud découvre un club à l’échelon plus grand. En effet, le Qormi Fc est un club de l’élite maltaise. Ce dernier est dans une situation très compliquée en championnat et recrute le béninois pour l’opération maintien.

Freud est un joueur ambidextre. Un véritable atout pour les attaquants de cette époque. De par son physique, il possède une véritable vitesse de percussion et une puissance dans le duel direct. Nul doute que à 24 ans, il a le temps de voir plus loin. Une amélioration de ses qualités et une constance de club lui ouvriront sans doute les portes de la sélection béninoise.

Ce n’est plus un secret pour personne. Freud rêve de la sélection nationale. En 2017, il affirmait tout faire depuis longtemps pour décrocher ce précieux sésame. Aussi parce que ce serait un beau cadeau pour ses parents, tous béninois. Inutile de dire qu’avec une telle motivation et un tel amour pour la sélection, sa récompense ne saurait tarder. En attendant, celui qui espère participer au renouveau de l’équipe nationale, devra s’imposer avec son nouveau club.

Freud Gnindokponou pourrait être le futur de l’équipe nationale. Pour cela, il faudra qu’il confirme ses qualités qu’on lui connait déjà et progresser dans son jeu.

Views All Time
Views All Time
112
Views Today
Views Today
1

Hits: 109

Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de