BENIN 9

Elim CAN 2019 : Dussuyer, Sessi, deux noms, une histoire.

CAN Les Instances nationales

Quelques fois certaines victoires ont le goût d’un sacre et celle obtenue par les Écureuils du Bénin ce mardi sur les Fennecs en a bien l’air. Un but, un seul but a suffit aux “Monstrueux Écureuils” pour abattre les “Petits Fennecs”. Grâce à l’unique but marqué par Sessi d’Almeida, les Écureuils ont mis fin à une série noire qui a débuté depuis 1983.

Toutes les grandes victoires sont toujours gagnées par de grands hommes. Et lorsque le destin de deux grands hommes se croisent, cela ne peut que donner des étincelles. Si la victoire de ce mardi face à l’Algérie est un chef d’oeuvre collectif, elle est surtout le triomphe d’un peuple qui a cru en son équipe. À l’issue de cette explication, l’histoire retiendra deux noms.

Le premier, Michel Dussuyer pour avoir été l’architecte de cette victoire historique. Désormais, l’on retiendra son nom comme celui par qui le malheur est venu aux Algériens face aux Écureuils. Le technicien Français n’est d’ailleurs pas à son premier coup de “Bluff “. Qu’il nous souvienne qu’il avait déjà fait chavirer le navire des Black Stars du Ghana ici même à Cotonou en 2009. Ce jour là, il avait déjà lancé un autre espoir du football Béninois, Mohamed Aoudou, qui inscrit l’unique but des Béninois en toute fin de partie.

Le second dont l’histoire retiendra le nom est bien Sessi d’Almeida pour avoir été celui qui a porté le coup fatal aux Fennecs. Au micro de Bénin Football 48h avant la rencontre, il avait affirmé “Nous allons aborder la rencontre avec détermination”. C’est avec cette détermination qu’il a catapulté la balle au fond des buts gardés par Mbhouli sur un magnifique travail de Stéphane Sessegnon à la 16 ème minute. Lancé pour la première fois devant son public, Sessi a su saisir sa chance. Par son immense activité au milieu de terrain, il a été énorme. Son but est le couronnement d’une grosse partie livrée.

Enfin la fin de la saignée. Le Bénin a fini par vaincre sa bête noire grâce à deux dont le destin a réuni il y a seulement un mois. Malheur à celui par qui le malheur viendra dit la Bible, mais le peuple Béninois dit: Bonheur à celui par qui nous nous sommes débarrassés de l’Algérie.

Views All Time
Views All Time
100
Views Today
Views Today
1

Hits: 66

Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de