BENIN 2

Elim CAN 2019 : Les Fennecs n’oublieront jamais les Écureuils avec leur supporters !

CAN Les selections nationales

À l’occasion de la quatrième journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2019, les Écureuils du Bénin ont dompté les “Fennecs” de l’Algérie dans leur théâtre des rêves, le Stade Générale Mathieu Kérékou de Cotonou. Grâce à un but précieux de Sessi d’Almeida suite à un parfait service du capitaine Stéphane Sessegnon, le Bénin arrache une historique victoire contre les Verts. Plusieurs facteurs ont contribué à ce succès. Nous avons notamment assisté à une grande mobilisation autour du onze nationale.


La vengeance est un plat qui se mange froid !

Après leur revers au Stade Mustapha Tchaker de Blida, les armes à la main, la bande à Michel Dussuyer s’est sentie sonner dans son orgueil personnel. Elle n’a pas laissé place au désespoir mais s’est très vite remis dans le sens du travail. Le Ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (gouvernement) en synergie avec la Fédération Béninoise de Football (FBF) a rendu l’accès au stade, gratuit pour la population. De plus la condition insolite est que tout le monde puisse arborer la tunique jaune des Écureuils. Le message a été compris par les destinataires (les supporters) qui ont pris d’assaut le stade, quatre heure avant le coup d’envoi de la rencontre.

Très héroïques les poulains du technicien français Michel Dussuyer ont montré aux protégés de Djamel Belmadi qu’ils savent suffi manier le cuir. Après une première partie complètement dominés par les Jaunes, les Algériens ont été les plus menaçants dans le second acte. Mais c’est sans compter sur la fougue des 10 écureuils (après l’expulsion en seconde période de Stéphane Sessegnon) qui n’ont rien lâché. Forts dans les duels et surtout accompagnés par les 30000 supporters, les valeureux Écureuils ont rendu fiers toute la nation.

L’arbitre voulait gâcher l’ambiance !

Du début à la fin, Jodel Dossou et ses partenaires n’ont rien lâché. Même si l’arbitre namibien de la rencontre a expulsé le leader technique du Bénin, il a oublié qu’il avait un douzième homme. Par des cris d’agacement, les supporters ont protesté à plusieurs reprises les décisions approximatives du juge centrale. Tout était réuni pour que la victoire puisse être obtenue. Bravo à l’homme du match qui était “lè 12è homme”.

Cette victoire positionne le Bénin comme le co leader de ce groupe avec l’Algérie. Mais les Éperviers du Togo, aussi victorieux contre les scorpions de la Gambie sont à l’affût en troisième position. La Gambie, déjà éliminé, est dernier du groupe et aura à coeur de faire honneur à son nom. Les deux dernières journées s’annoncent palpitantes.

Views All Time
Views All Time
172
Views Today
Views Today
2

Hits: 151

Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de