SEIDOU

Fecafoot : Vers une autre annulation des élections ?

Insolites Les coupes nationales Les Flops

Comme ce fut le cas avec le processus électoral de 2015 annulé en 2017, l’on pourrait assister au même scénario avec l’actuel processus  en cours à la fédération Camerounaise de football. En effet tous les voyants sont au rouge pour que l’élection soit annulée plus tard. Pour y comprendre il faut lire et comprendre la position de l’ACFAC qui dit détenir un sac de preuves qui concourent à annuler l’actuel processus des départements aux régions et sur le plan fédéral.                                                                                                                                 

Comprendre la position de l’ACFAC pour y croire.

Fraude, tricherie et autres supercheries, en fait pour l’association des clubs de football amateur du Cameroun le processus en cours est noyé jusqu’au coup et ne saurait sortir de l’eau. La faute aux nombreuses irrégularités observées et relayées selon l’ACFAC à tous les niveaux du processus, des départements à la fédérale en passant par les régions. D’ailleurs une seule région a dit non à la mascarade, l’Adamaoua qui a carrément signé aux abonnés absents dans ce flot et vague qui coulent depuis plus d’un mois. Mais pour le reste, des cas ont été signalés, dans le littoral, mais surtout le centre ou certains clubs fictifs et déclarés forfaits ont participé aux élections au mépris des textes.  Annoncée, l’élection du président de la ligue régionale du centre a du jouer aux prolongations avant de se tenir, le premier jet ayant été émaillé d’incidents. Ajouté à ce lot de faits, le Synafoc qui depuis plusieurs mois crie au scandale, pour le syndicat des footballeurs du Cameroun, les footballeurs n’ont pas été associés à l’élection des différents bureaux exécutifs.

En plus de ses faits que la presse et l’Acfac ont relayé abondamment, il y a aussi cette volonté de vouloir imposer un candidat à la fédération. Tenez l’un des farouche opposant à cette fraude, président de l’EFG étoile filante de Garoua et membre influent de l’Acfac déclare   «Tout le monde voit que c’est M. Seidou. Ce que vous devez savoir, c’est que M. Seidou a été choisi par la Caf et la Fifa. On a dit : c’est ce monsieur. Je ne sais pas qui l’a choisi mais, la Fifa et la Caf se sont mises d’accord sur le choix de ce monsieur. C’est lui le prochain président de la Fecafoot. Nous le savions depuis des mois. Le public le découvre. On nous disait que si vous voulez être quelque chose à la Fecafoot, mettez vous derrière M. Seidou Mbombo Njoya. On nous a harcelé avec ça pendant des mois» .                                                                                                                                                                                                        Assez révélateur d’un système biaisé à l’avance et qui  piétine les règles fondamentaux du sport en matière d’élection, à savoir donner la chance à tous les candidats sans toute fois user des stratagèmes d’impartialité en matière de vote. Le tout réuni selon l’Acfac et bien d’autres faits suffisent pour tout annuler, surtout que l’affaire aurait été portée au Tas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec K.Jaspers

 

Views All Time
Views All Time
89
Views Today
Views Today
1

Hits: 77

Partager

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de