ZoneFoot
Accueil » Articles » MTN Elite Two : Dynamo de Douala se délocalise

MTN Elite Two : Dynamo de Douala se délocalise

Le stade Municipal d’Edéa, situé au quartier « d’Amour » dans la ville Lumière, va abriter les matchs à « domicile » de la Dynamo FC de Douala. La réfection du stade Omnisport de Bependa en prélude à la CAN 2019, est la raison de cette délocalisation, qui intervient à quelques jours du lancement de la saison en Elite Two.

Par ailleurs, après la réunion de conciliation en milieu de semaine à Yaoundé, la LFPC a indiqué avoir trouvé un accord entre les parties en bataille pour le contrôle de la Dynamo. Aux différents acteurs de cette lutte intestine (fratricide), l’option d’une fusion des « énergies » a été adoptée.

Isaac Sinkot, ancien capitaine emblématique des Jaune et Noir a accepté composer avec la faction conduite par Jean Bateki. Laquelle il y a quelques jours s’était vu désigner pour conduire un « comité de redressement » au sein de la Dynamo.

Une action en « force » du comité des sages, qui avait conduit à une levée de boucliers de part et d’autre, forçant Sinkot à tout bloquer. C’est donc pour désamorcer cette crise, qui en réalité couve depuis des lustres dans la maison des « Boñ Ba Djob » que la tripartite de Yaoundé mercredi s’est avérée nécessaire.

Les différents protagonistes sont revenus à de bons sentiments. Sinkot reste président « intérimaire » pour les 4 mois à venir avant une « hypothétique » AG élective. Tandis que Parfait Bell va s’occuper de l’aspect administratif au secrétariat général. Le juriste Bateki, qu’on dit bon gestionnaire, sera à son aise à la trésorerie, l’une des pommes de discorde dans nos clubs de football…

Sur le terrain, les « formations » des deux factions s’entrainaient à quelques mètres l’une de l’autre (Université de Douala et Cicam). Une situation qui devrait prendre définitivement fin ce week-end avec la fusion des joueurs des deux camps, pour n’en former plus qu’un.

L’équipe sous couvert de Sinkot avait d’ailleurs une rencontre amicale jeudi à notre passage au stade Cicam contre Ekoba, un club de la ligue régionale du Littoral. Tous les regards sont donc braqués maintenant vers Isaac Sinkot et Jean Bateki, pour la suite du « calendrier réunificateur» de Dynamo.

Du reste, la LFPC ne va pas éternellement repousser (officieusement) le démarrage du championnat en Elite Two à cause de « Peuple ». Dynamo a un premier choc mardi à Edéa contre Renaissance de Ngoumou.

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.