ZoneFoot
Accueil » Articles » Coton Sport : Pas de surprise dans le limogeage Minkreo Birwe

Coton Sport : Pas de surprise dans le limogeage Minkreo Birwe

Comme nous l’annoncions hier, Minkreo Birwe coach de Coton Sport a été démis de ses fonctions ce lundi par la direction du club de Garoua. La victoire d’AS Fortuna dimanche lui aura été fatale. Il est remplacé à ce poste par un vieux routier de la maison des Vert et Blanc en la personne de Christophe Ousmanou.

Le top management des Cotonniers s’est finalement résolu à suivre l’avis du public du Septentrion qui demandait avec insistance la tête de Birwe depuis la semaine dernière. Son éviction ce jour du poste d’entraineur en chef des Cotonculteurs n’est pas le fruit du hasard.

Mais les malheurs de Minkreo Birwe, premier entraineur à se voir éjecter de son « piédestal » cette saison seulement après 4 journées de championnat viennent de loin…Enfin de saison dernière, malgré la deuxième place occupé par les nordistes au classement général, beaucoup en voulaient déjà à l’ex sélectionneur des Lionnes Cadettes.

Il lui est reproché entre autre son manque de « charisme », mais aussi et surtout, ses résultats en dents de scie. Fruits d’une gestion calamiteuse de son groupe. Or à l’époque, le technicien se plaignait d’avoir trouvé un effectif en place, et était influencé par certains cadres, qui torpillait et son autorité, et son plan de travail.

Or, cette fameuse saison 2016-2017, ancrée dans les esprits des aficionados de Garoua, reste l’un de plus mauvais souvenirs, sur le plan sportif. Coton en coupe africaine ayant réussi sous le contrôle de Birwe à accéder dans les poules en ligue des champions africaines n’obtiendra le moindre point en 6 rencontres.

Battu à tous les matchs en aller-retour, le public de Garoua n’avait jamais vécu une telle humiliation à domicile depuis la création de leur équipe dans les années 90. Mais Minkreo Birwe ne pouvait être plaint. Il avait rempli sa part de contrat : qualifié Coton pour les poules en LCA.

En championnat, « à chasser le naturel, il revient au galop ». La frilosité de l’an passé a malheureusement rattrapé la formation que conduisait Birwe jusqu’à son licenciement ce matin. Il avait lui-même procédé au casting de la plupart des joueurs (mêmes si d’autres lui auront été imposés par quelques influents membres de l’équipe) cette saison.

Il n’aura pas réussi à faire jouer ses individualités en équipe. Les errements défensifs, et la fébrilité de son milieu de terrain (pas encore au point tactiquement) lui ont fait perdre 5points à domiciles et 2 à l’extérieur, alors que à chaque fois Coton avait pris une avance de deux buts au moins sur l’adversaire.

Une gestion catastrophique des fins de partie (défaite hier contre Fortuna temps additionnel, face à Apejes égalisation in extrémis dans les arrêts de jeu, retour de Fovu, après l’avoir mené toute la première mi-temps)  qui lui vaut aujourd’hui, la perte du banc de touche de Coton. Bon vent à l’intérimaire Christophe Ousmanou.

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.