ZoneFoot
Accueil » Articles » « L’ABSENCE DU DIALOGUE PEUT CAUSER LA GUERRE LA PLUS MEURTRIERE DU MONDE, LE DIALOGUE PEUT ARRÊTE LA GUERRE LA PLUS MEUTRIERE DU MONDE » MAÎTRE DIEUDONNE HAPPI, PRESIDENT DU COMITE DE NORMALISATION.

« L’ABSENCE DU DIALOGUE PEUT CAUSER LA GUERRE LA PLUS MEURTRIERE DU MONDE, LE DIALOGUE PEUT ARRÊTE LA GUERRE LA PLUS MEUTRIERE DU MONDE » MAÎTRE DIEUDONNE HAPPI, PRESIDENT DU COMITE DE NORMALISATION.

Sur radio équinoxe, le président du comité de normalisation donne le point de la situation après le lancement du football féminin.

 Le football féminin amateur et professionnel a démarré mais connait quelques remous, mais au niveau de la fédération camerounaise de football, toutes les dispositions ont été prise pour que le championnat puisse se dérouler dans de bonnes conditions. Depuis notre prise de fonction 11 septembre, le championnat été arrêté au motif de manque d’argent, nous avons constaté qu’il y avaient des arriérés du aux ligues, au football féminin et même à la  ligue professionnelle, mais à l’heure où je vous parle, toutes les dettes du à la ligue professionnelle, aux ligues régionales et départementales, aux clubs féminins de football, toutes les sommes qui leur étaient du au terme d’arriérés , toutes les subventions ont été entièrement payé, mais mieux, pour la saison qui va démarrer nous avons remis à toutes les ligues, les clubs de football féminins la première tranche de subvention qui leur est alloué, je précise bien alloué, cette subvention leur est alloué et ne leur sont pas forcement  du. Par ailleurs je vais plus loin vous dire que nous avons accordé à chaque club 18 licences gratuites, et beaucoup ne réalisent pas ce que ça représente, voilà près de 200 millions de francs de manque à gagner pour la fédération, c’est dire combien le comité de normalisation a tenu à accompagner les équipes, alors quand aujourd’hui j’entends dire qu’il y a des problèmes de clubs qui résistent au démarrage du championnat, j’ai peur que les raisons de ces agissements, de ce comportement se situes ailleurs.

Je pense qu’en ce moment, notre pays a suffisamment de problèmes pour que les gens puissent vouloir créer d’autres foyers de tension, au nord nous avons  le Boko Haram, dans la zone anglophone le problème que vous connaissez, et je crois que tous les compatriotes qui aiment ce pays devraient faire qu’il y ai moins de foyers de tension possible et vous savez ce que représente le football pour les camerounais, c’est une religion, j’en appelle à la conscience de tous les acteurs du football, j’en appelle à la conscience de tous les clubs de football, j’en appelle à la conscience de tous les joueurs et présidents de football pour refuser de ce laisser manipuler.

J’appelle tous les acteurs du football à venir ouvrir le dialogue, l’absence du dialogue peut être à l’origine de la guerre la plus meurtrière du monde, le dialogue peut permettre d’arrêter la guerre la plus meurtrière du monde, aussi, ai-je le plaisir, ai-je l’obligeance de demander à tous ceux qui ont des problèmes, à tous les clubs de football, à tous les joueurs, à tous les présidents que, quelque soit le problème qui existe ou qu’ils estiment que ça existe leur dire que la porte du comité de normalisation est ouverte, la porte de mon bureau reste toujours ouverte, je reçois tout le monde, le comité de normalisation reçois tout le monde et je les invite au dialogue, je les invite à venir présenter les problèmes qu’ils ont et qu’ensemble nous puissions trouver des solutions pour le grand bien de notre pays. Le comité de normalisation a toujours été à l’écoute des acteurs de football, vous avez vu que les audiences foraines des personnalités ressources du football qui nous ont donnés leur expertise a permis que nous tenions compte de leurs différentes opinions pour élaborer les textes et documents qui ont été transmis à la FIFA.     

Happi Raphaël

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.