ZoneFoot
Accueil » Articles » ENQUETE. UNISPORT DU HAUT NKAM, LE SERBE SINISA VICTIME DES INTRIGUES…

ENQUETE. UNISPORT DU HAUT NKAM, LE SERBE SINISA VICTIME DES INTRIGUES…

ARRIVE AU CLUB IL Y A 6 ANS, LE TECHNICIEN SERBE  EST DÉJÀ INTÉGRÉ AU SEIN DE LA COMMUNAUTÉ BAFANG.LE PROJET ET LES MISSIONS A LUI CONFIER SUIVENT LEUR COURS NORMAL A EN CROIRE UN PROCHE DU PCA EMMANUEL LEUBOU AVEC QUI NOUS AVONS DISCUTE POUR COMPRENDRE LE MALAISE ET LE MAL ETRE ACTUEL DU CLUB.EN PÉRORAISON,IL RESSORT  CLAIREMENT QUE LE COACH N’A AUCUN PROBLÈME,AU CONTRAIRE C’EST UN  DES ADJOINTS DE L’EQUIPE QUI CHERCHE LES POUX SUR SON CRANE .UNE CRISE QUI A POUSSE LES DIRIGEANTS DU CLUB A OPTER POUR LE RECRUTEMENT D’UN NOUVEL ADJOINT AVEC QUI LA DIRECTION A PRIS LANGUE IL Y A QUELQUES JOURS.

 

 

 

Absent lors des matchs officiels depuis un certain temps, le coach Sinisa est pourtant celui qui dirige les séances d’entrainement du club. Cette semaine encore, malgré le faux pas enregistré contre Fovu (0-1), le technicien est aux manettes et entend relever la barque contre vents et marrées. La formation de Bafang ne joue pas mal, seuls les résultats ne suivent pas à cause d’une ambiance délétère entre certains membres de son staff et lui. Mais à Bafang, dirigeants et autres proches du PCA ont déjà cerné le problème, et comptent  appliquer la sanction suprême dans les jours qui arrivent.                                                                                      

Le nœud du problème.

7e avec 18 points en 14 sorties, les supporters visiblement ne sont pas satisfaits du rang de leur équipe et en demandent plus. Certains ultras sont allés à vouloir intenter à l’intégrité physique du coach en chef, en lui promettant le pire. La goutte d’eau de trop, c’est au terme du match contre coton (1-1) ou le coach est extrait des mailles serrées des supporters violents et agressifs par les « FMO », forces de maintient de l’ordre de la ville de Bafang.Dans la ville, certains ne mâchent pas leur mot en pointant un doigt accusateur sur les membres du staff technique.  « Le coach est victime des intrigues de ses propres adjoints » laisse entendre un membre du collectif des supporters avec qui nous avons eu une  discussion. Plus loin, un proche du PCA  nous indique que la solution est déjà trouvée. « Nous avons demandé au PCA de saisir les autorités de la ville afin que la protection du coach soit assurée en dehors du stade, car vous imaginez si quelque chose venait à arriver au coach, ce serait un incident diplomatique entre notre pays et la Serbie. Unisport n’a aucun problème avec l’entraineur, ce qui se passe la est l’œuvre d’un des adjoints qui passe tout son temps à le vilipender pour rien, et pourtant le coach est ouvert envers tout le monde. D’ailleurs je peux vous le dire, il est ce coach au centre du projet du club, et la nos partenaires sont prêts à nous accompagner, et vous croyez que c’est pour nos beaux yeux ? Non Monsieur Sinisa est un atout pour nous, nous ne pouvons pas le lâcher comme ça. Dans les jours qui arrivent nous mettrons un terme à toute cette confusion, nous avons contacté notre conseil et les tètes vont tomber ».

 

Que nous réserve l’avenir?

Il est donc fort probable qu’à la 15e voir 16e journée, ou encore à la fin de la première phase de ce championnat, le club procède à un réaménagement au sein de son staff technique, mais sans toute fois toucher au poste d’entraineur principal. Selon nos sources,un technicien bien connu à bafang a déjà été contacté et n’attend plus que confirmation de son recrutement.Mais déjà dans la ville,la température baisse d’un cran,adulés par les supporters,le Serbe s’est remis à l’oeuvre et l’on attend ce que cela va donner lors de cette 15e journée,Unisport croise alors Apejes de Mfou à Yaoundé,un morceau dur à cuire.

 

Avec Karl Jaspers

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.