ZoneFoot
Accueil » Articles » Unisport du haut nkam, et si c’était la « banqueroute » ?

Unisport du haut nkam, et si c’était la “banqueroute” ?

LA CRISE QUI SECOUE LE CLUB DEPUIS CETTE SAISON VIENT DE PRENDRE UN TOURNANT DÉCISIF. EN EFFET DEPUIS L’INCARCÉRATION DU PCA DE L’EQUIPE EMMANUEL LEUBOU(PRÉSUMÉ INNOCENT),LES JOUEURS VIVENT DANS LES CONDITIONS PRESQUE SURHUMAINES, PAS DE SALAIRE,NI DE PRIMES DE MATCH ET D’ENTRAÎNEMENT DEPUIS PLUSIEURS MOIS.JOUEURS ET UNE BONNE PARTIE DU STAFF TECHNIQUE NE SAVENT PLUS A QUEL SAINT SE VOUER,LEUR SEUL PRIÈRE EST QUE LE CHAMPIONNAT S’ACHÈVE VITE AFIN QU’ILS PLIENT BAGAGES POUR TOUJOURS PEU IMPORTE LA DURÉE DU CONTRAT.

 

 

 

« Je n’ai rien reçu comme salaire depuis plusieurs mois, pour être honnête depuis que je suis ici le club n’a que payé deux salaires. Mes coéquipiers et moi n’attendent plus que  la fin de la saison (probablement le 29 juillet Ndlr), et nous allons “foutre le camp”. C’est très dur pour nous de vivre dans de conditions pareilles, moi personnellement j’ai jamais vécu ça, je suis dépassé car je n’arrive même pas à manger alors que je dois être au stade ce dimanche pour jouer », ce sont les propos d’un joueur de l’équipe que nous avons pu rencontrer ce jeudi. Une déclaration qui confirme la mauvaise santé du « Tamkwoe » qui depuis la nouvelle saison lutte pour ne pas descendre en elite two. 11e avec 37 points après 29 journées, l’équipe n’est pas à l’abri d’une éventuelle relégation à 5 journées du clap de fin.                                                                                       En clair les « cent et or » de l’ouest  cette saison c’est 9 victoires, 10 matchs nuls et 10 défaites pour 24 buts marqués contre 23 encaissés selon les statistiques de la Lfpc.

 

Les raisons de la crise.

 

L’interpellation et puis l’incarcération du principal financier de l’équipe Emmanuel Leubou pour des fautes de gestion au Minfi (ministère des finances du Cameroun) ou il est fonctionnaire ,y est pour beaucoup . Investigations faites, il ressort que la masse salariale des joueurs et une partie des encadreurs était supportée par le conseil d’administration chapeauté par M.Leubou.Son absence a donc crée un vaste vide aux conséquences graves dans ce sens que celle-ci  a bloqué le système de payement des salaires  des joueurs et staff technique.                                                                                                                     La machine à payer est donc grippée et les acteurs sur le terrain sont les premiers à payer les frais, seul rescapés le coach Serbe Sinisa dont le salaire est payé par la Diaspora .Cette situation a paralysé presque les habitudes des joueurs  et de certains encadreurs, ceux-ci jurent sous cape que la seule motivation reste de maintenir le club avant de « prendre le large ».Ce dimanche le « Tamkwoe » croise Bamboutos à Limbé pour le compte de la 30e journée  et peut être qu’une victoire face à l’actuel 3e au championnat  pourrait continuer à entretenir l’espoir d’être maintenu en elite one cette année .

 

Avec Karl Jaspers

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.
ZoneFoot is now SpoortsThe Social Network for Sports