fbpx
ZoneFoot
Accueil » Articles » TRACTATIONS MAFIEUSES DE CAMPAGNE

TRACTATIONS MAFIEUSES DE CAMPAGNE

La tenue de ces élections suscite avant l’échéance beaucoup de contestations, une franche opposante à déjà saisie le comité olympique et sportive du Cameroun au niveau de la chambre de conciliation pour contester la tenus de ces élections, un verdict est alors attendu lors de la dernière audience prévu ce jour du côté de Yaoundé. Il est à rappeler que les nouvelles mesures prises par le comité de normalisation que dirige Me. Dieudonné Happi ont créées une fronde entre certains acteurs du football camerounais.

Dans le cadre des interventions de campagnes, les candidats sont invités sur des plateaux des media pour étaler leurs projets, certains déclinent l’offre. Dans cette perspectives, Joseph Antoine Bell a faits des déclarations qui donnent froid au dos des fans du football, il fait savoir que Samuel Eto’o Fils lui avait fait la confidence que le gouvernement camerounais ne voulais pas de sa personne à la tête de la fédération camerounaise de football, et lui proposait par contre le poste de directeur technique national. Mais immédiatement par voix de réseau sociaux, Samuel Eto’o démentait les propos de Joseph Antoine Bell, et que c’est joseph Antoine Bell qui se serait rapproché de lui et son entourage pour solliciter le poste de DTN pour un mandat de quatre ans avec un salaire de 12 millions de francs CFA  et la responsabilité de nommer les entraineurs nationaux. Au regard de la quintessence du texte, il y avait un doute, mais Joseph Antoine Bell fait un autre post pour confirmer que le texte était bien de lui, et réagit : à la suite de l’échange publiée sur les réseaux sociaux par Samuel Eto’o relatif à ma candidature à la présidence de la FECAFOOT, trois précisions s’imposent.

  • 1 Cet échange confirme ma version des faits, en effet, Samuel prétendant parler au nom des autorités camerounaises, m’a proposé d’accepter une nomination au poste de directeur technique national et de mettre fin à ma campagne.
  • 2 Convaincu que Samuel n’avait reçu mandat d’aucune autorité camerounaise, ainsi qu’il à clamé, j’ai fais mine d’accepter sa proposition conscient qu’elle ne sera pas suivi des faits, de plus j’ai conditionné la fin de ma campagne à cette improbable nomination.
  • 3 L’embarra dans lequel Samuel s’est trouvé une fois que j’avais fais mine d’accepter sa proposition de ma nomination au poste de DTN contre l’abandon de ma campagne mais en conditionnant cet arrêt à la nomination préalable  qui donc n’est jamais venue  explique sa stratégie désespérée actuelle contre ma personne.

Samuel Eto’o devrait pourtant savoir ainsi que je l’explique depuis plus de vingt ans aujourd’hui  que mon ambition de diriger la FECAFOOT est avant tout guidé par le souci de servir le football camerounais.  Retour au football mon fils.

Il se dégage que la post de Samuel Eto’o relais juste les écrits de Joseph Antoine Bell, et pas autres messages de son vis-à-vis.

Lors de ce débat, joseph Bell rappel que dans ce pays, beaucoup utilisent des passes droits pour tromper certains, déjà il ne trouve en quelles raisons sa candidature n’intéresserait le gouvernement,  en plus au cas où le gouvernement du Cameroun a à dire un camerounais, il le lui dit sans intermédiaire, et en plus lui un Bell, donc c’est trop facile de croire aux allégations qui ne tiennent pas la route, à moins qu’on soit de ceux que le bus abandonne en station d’essence. Et un joueur en activité ne saurait interférer dans la gestion d’une fédération, à moins d’être dans un monde à l’envers.    

Happi Raphaël

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.