fbpx
ZoneFoot
Accueil » Articles » CAN 2019 : LA LEçON QUI VIENT DE CÔTE D’IVOIRE.

CAN 2019 : LA LEçON QUI VIENT DE CÔTE D’IVOIRE.

Le retrait de l’organisation de la 42ème édition de la coupe d’Afrique des nations de football 2019 au Cameroun par la CAF à laissé le gouvernement camerounais et la fédération de football du Cameroun sans réactions aucunes dans le sens de revendications, mais l’on a plutôt observé des déclarations fallacieuses de beaucoup d’acteurs au haut niveau. Trop de bruits en interne pour des résultats dont eux seuls connaissaient. Des menaces accompagnées de la désinformation. Tout un ministre de communication qui trouve que les informations relayées par des hommes de media sur le terrain à Accra, parti par leurs moyens propres, sans subventions aucune du ministère de la communication, du MINSEP (ils ne le font d’ailleurs jamais, sauf pour ceux acquis à leurs causes parfois), sans qu’aucun de ces deux ministères n’ait mis personne de leur cellule de communication en mission, sont de FAKE NEWS. Et plus grave, menace des poursuites juridiques celui qui donne des informations contraires à ce que lui dit.

C‘est simplement dommageable.

  En portant par devant le TAS le dossier du retrait de la CAN 2021 à la Côte d’Ivoire au profit du Cameroun, le pays des éléphants vient de donner une très grande leçon au gouvernement camerounais en matière de réactivité sur la gestion de la nation qui une chose publique et ne saurait être personnelle, mois encore privée. Au lieu de trop parler sans rien faire, il faut mener des actions positives, éviter de jeter les compatriotes à l’hégémonie. Car si ce que l’on veut dire n’est pas plus beau que le silence, mieux se taire.

Les membres du gouvernement qui avaient la charge de la gestion des chantiers de construction et de réhabilitation des infrastructures liées à la CAN 2019, devaient, à défaut de se taire, se pencher sur le plan diplomatique en se rapprochant de la CAF pour rencontrer la Côte d’Ivoire et la Guinée Conakry et trouver un arrangement honorable dans l’optique de couvrir aux yeux du monde la gabegie qu’ils ont orchestré depuis l’attribution de cette CAN 2019 au Cameroun. Ils ont passé tout un temps à tromper tout un peuple, et comme on ne peut tromper un peuple tout le temps, la vérité les rattrape aujourd’hui.

Dans la hiérarchie des normes, un ministre est au service du peuple, mais au Cameroun, les ministres sont là pour se servir. Le Cameroun, c’est le Cameroun.  

Happi Raphaël

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.