fbpx
ZoneFoot
Accueil » Articles » FECAFOOT: Une page se tourne à Tsinga

FECAFOOT: Une page se tourne à Tsinga

La cérémonie de passation de témoin entre d’une part Me Dieudonné Happi président le comité de normalisation et d’autre part Seydou Mbombo Njoya récemment élu à la tête de la fédération camerounaise de football (FECAFOOT) ce mardi à Yaoundé a tourné une page de 15mois sous assistance FIFA, elle va ouvrir par la même occasion aussi, une nouvelle ère dans la gestion du football à Tsinga.

Le football camerounais est dans l’impasse depuis 2012. La FIFA pour pallier à cet état de choses a par deux fois, placé à la gestion de la FECAFOOT, un comité de normalisation. Aucune des deux expériences, conduites par un panel “d’experts” locaux ne réussira à tenir à ses engagements sans une prolongation de son mandat.

La normalisation des agrégé en droit sous la coupole du professeur Joseph Owona avait été prorogé plusieurs fois. Il finira par accoucher d’une situation ubuesque qui portera Tombi Aroko Sidiki à la présidence de la Fecafoot en 2015, et ce, malgré l’annulation des élections par la CCA.

Le falsius procurator va régner près de deux ans, avant de revoir la fée clochette de la FIFA, rattrapée dans ses “frasques” à la “Gérôme Valcke ” installer à nouveau un comité de normalisation. Cette fois, il sera composé en majorité des praticiens de Droit. Des avocats commis d’office, qui vont aussi avoir leur heure de gloire et se voir allonger la date butoir pour rendre le tablier.

Ce sera chose faite ce mardi sans doute. Le bilan des différents comité de normalisation n’aura en rien impacté jusqu’ici la qualité de vie des principaux acteurs du football. Les divisions sont vivaces. La dernière élection fédérale a ressorti des rancœurs mal ficelés même parmi les anciennes gloires.

Dans ce cas que deviennent les “intermittents” du spectacle que sont les footballeurs, sans qui le foot aurait du mal à exister? On en saura un peu plus, avec l’arrivée de Seydou Mbombo Njoya à la Tour de Tsinga.

Quel était le plan de développement du football de cet ancien patron régional de la FIFA, et vice-président de la FECAFOOT sous Iya Mohammed? Très peu le savent. Toujours est-il qu’il à l’onction de Samuel Eto’o, le désormais faiseur de “Roi” à la Fecafoot. Ce n’est pas le Prince Bamoun qui s’en plaindra…

La prise de “commandement” solennel de Mbombo Njoya, organisé en grande pompe avec strass et paillettes ce mardi au palais des sports de Warda et non à quelques mètres de là au siège de la FECAFOOT (euh le siège de la Fecafoot, jamais en finition en face du Poposy?) serait un symbole fort qui annonce simplement le retour à la “Normale” au sein d’une fédération sportive qui transcende tous les codes…

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.